Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Vienne : La rivière suspectée d’accueillir, elle aussi, des cyanobactéries

Publié le 23/08/2017 à 17h22

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Vienne : La rivière suspectée d’accueillir, elle aussi, des cyanobactéries"

La préfecture d’Indre-et-Loire a publié ce lundi un communiqué faisant état du décès d’un chien s’étant baigné dans la Vienne. Elle appelle donc les habitants à la vigilance. Pour rappel, la baignade dans ce cours d’eau était déjà interdite, comme elle l’était dans le Cher et la Loire, qui a également vu plusieurs chiens perdre la vie cet été.

Depuis le 9 août, 8 chiens sont décédés suite à une intoxication aux cyanobactéries dans le seul département de Maine-et-Loire. Cet été, plusieurs autres cas de chiens intoxiqués, dont la plupart ont eux aussi trouvé la mort, ont été enregistrés juste après des baignades dans des cours d’eau tels que la Vienne, le Cher ou encore la Loire. Les cyanobactéries, qui prolifèrent dans certaines portions peu profondes de ces rivières, sont produites par des algues lors de fortes chaleurs.

A lire aussi : "Accueillir un chien adulte"

L’on se souvient notamment que des analyses d’eau avaient été effectuées dans la rivière Cher après les décès de 3 chiens. Elles avaient révélé de fortes teneurs en Oscillatoria SP, une cyanobactérie produisant une neurotoxine pouvant être mortelle.

Ce lundi, la préfecture d’Indre-et-Loire a confirmé la mort d’un chien qui avait plongé dans la Vienne dans le secteur de Chinon. Le communiqué explique, en effet, que le quadrupède « a été pris de vomissements puis de convulsions. Transporté rapidement chez le vétérinaire, l'animal est décédé ».

Rappelons que la baignade était déjà interdite dans le Cher, la Vienne et la Loire et que certaines personnes continuent, malgré cela, à s’y aventurer ou à laisser leurs chiens s’y baigner.

0 partage

1 commentaire