Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une start-up française développe le premier bac à litière connecté pour chat permettant de suivre son état de santé

Publié le 27/11/2019 à 17h44

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Conso

Illustration : "Une start-up française développe le premier bac à litière connecté pour chat permettant de suivre son état de santé"

Début 2020, Caremitou promet de révolutionner la relation entre professionnels de santé, propriétaires de chats et les félins eux-mêmes. Ce produit médical breveté et primé d'un CES Innovation Award aux Etats-Unis en 2020, permettra d’observer le comportement de son animal au quotidien et ainsi d’agir et réagir plus efficacement. Autre objectif : limiter le stress de toutes les parties. Philippe Daurenjou, CEO de la start-up Novandsat, à l’initiative de ce projet, nous en dit davantage.

M. Daurenjou, quelle est la genèse de Caremitou ?

J’ai l’expérience de 30 années de diagnostic in vitro dans les filières humaine et vétérinaire. Je collabore également, depuis 25 ans, avec des écoles vétérinaires, tout en étant moi-même propriétaire d’animaux. Je suis passionné par eux. Grâce à de nombreuses discussions avec des vétérinaires, dont certains sont devenus des amis, nous avons imaginé des outils numériques, des dispositifs de numérisation et de transfert d’informations afin de récolter des analyses pour être au plus près du patient.

Par ailleurs, le plus important dans une analyse est la préparation d’un échantillon. De fait, que faudrait-il comme données récurrentes afin d’avoir un meilleur diagnostic et de meilleures informations sur le comportement physiologique et biologique de l’animal ? Une meilleure synthétisation dépend de la récurrence des informations sur le poids, la température ou l’analyse urinaire de l’animal.

N’avez-vous pas peur d’un trop-plein d’informations à gérer ?

L’objectif est que cela ne soit pas anxiogène, à la fois pour le vétérinaire, le chat et le propriétaire. L’idée est de prévenir le propriétaire de la moindre anomalie détectée au cours des analyses. Sur les différentes valeurs physiques et biologiques, il sera possible de réaliser une médecine personnalisée. A chaque consultation et en fonction des maladies, ou non, du chat, le vétérinaire pourra mettre son propre seuillage sur Caremitou, et ainsi permettre une meilleure analyse de l’état de santé de l’animal.

« Caremitou permet un prélèvement d’urine et une analyse très simple »

Est-ce une traduction, pour l’animal, de la télémédecine que l’on peut voir avec les humains ?

Nous ne serons pas dans la télémédecine, mais plutôt dans la télésurveillance. Les vétérinaires pourront avoir un œil sur le chat. De ce que j’ai pu voir, quand on demande à un animal d’uriner, c’est excessivement compliqué et ça l’est encore plus pour un chat. Le prélèvement a lieu par le biais de la cystosynthèse. C’est-à-dire que l’on prélève directement dans la vessie du chat sous anesthésie. Caremitou permet un prélèvement d’urine et une analyse très simple.

Si ce besoin avait été clairement identifié par les professionnels de la santé, cela a-t-il été le cas par les propriétaires d’animaux ?

Nous avons réalisé des ateliers sur les 18 derniers mois. Nous travaillons avec des praticiens et des propriétaires qui nous ont aidé à concevoir Caremitou et son design. Ils ont donné leur avis sur l’ergonomie de l’application mobile. Ils ont été impliqués afin d’en savoir plus sur le produit et sur ce qu’ils attendaient. Il ne faut pas que cela génère de stress pour eux, ni pour l’animal. Cela doit également les rassurer d’avoir un bilan mensuel.

Vous évoquez le stress. Est-ce également un constat qui a débouché sur la création de ce produit ?

Aujourd’hui, sur 14 millions de chats en France, 60% sont stressés et ne consultent pas à cause de ce sentiment-là. Parfois, des vétérinaires détectent même de faux-diabète en raison de ce stress.

« Créer et renforcer le lien vétérinaire-propriétaire »

Concrètement, comment fonctionne Caremitou ?

Il s’agit d’une maison de toilette e-santé. Nous avons gardé quelque chose d’élégant, afin d’évoquer un confinement pour le chat, qui s’y sentira à son aise et en sécurité. Ce dernier fréquentera sa maison de santé Caremitou comme il en fréquente une classique. Le propriétaire sera attentif, par exemple, si son chat se rend 10 fois en une heure dans sa maison de toilette et qu’il n’urine pas. Qu’il n’a donc aucune perte de poids. Ce sera la signification de quelque chose d’anormale.

Des allers-retours captés par la technologie ?

Oui, c’est le deuxième point du produit. Nous disposons de capteurs de poids qui vérifieront la présence de l’animal et son poids. A partir du moment où des valeurs fixées au préalable par le vétérinaire ou le propriétaire lui-même sont dépassées, alors ce dernier aura la possibilité d’interchanger les bacs. Le deuxième, perforé à sa base, dispose d’une litière artificielle. Ce bac laissera passer l’urine, qui sera récupérée en produit médical vétérinaire (PMV). Ce produit sera flashé et envoyé au vétérinaire. Le propriétaire de l’animal peut effectuer ces analyses autant de fois qu’il le juge utile. Une fois par an, ou pendant un laps de temps si son chat suit, par exemple, un traitement.

Ce produit veut-il aussi renforcer la relation entre le propriétaire de chat et le vétérinaire ?

Les vétérinaires ont besoin de créer du flux dans leur clinique, d’avoir une meilleure relation avec le client et que l’on vienne les voir pour des conseils. Ce produit permet de créer et de renforcer ce lien. Cela rendra le propriétaire du chat acteur du suivi de l’état de santé de son animal. On s’évite aussi, parfois, des visites non fondées…

Un produit pour chien à venir…

De la phase de réflexion à celle de concrétisation, combien de temps vous a pris ce projet ?

La création de la société a mis 24 mois. Puis, nous avons travaillé sur des thèses, nous avons beaucoup échangé. Le prototype a été développé en 18 mois. Nous avions d’ailleurs présenté une maquette en 2018. Cette année, nous présenterons des appareils cosmétiques. La mise sur le marché, elle, est prévue à la fin du premier trimestre 2020. Au niveau qualitatif, nous travaillons depuis 18 mois avec l’école vétérinaire de Toulouse. Cela nous a valu une publication à l'ACVIM aux Etats-Unis. Cela démontre que nous sommes dans une notion scientifique et médicale. Nous avons reçu le prix CES Innovation Award 2020.

A lire aussi : "Bien s’occuper de la santé d’un chien pratiquant le canicross"

Quel sera le prix ?

Le tarif sera dévoilé début 2020, car nous devons encore en discuter avec la centrale d’achat et les vétérinaires.

Quelle suite est prévue à Caremitou ?

Après la sortie du produit en 2020, nous oeuvrons actuellement sur le dispositif mobile pour les chiens ou pour les chats qui ne fréquentent pas le bac à litière. Nous développerons aussi de nouveaux paramètres pour le vétérinaire.

Justement, peut-on envisager de voir rapidement ce produit être adapté aux chiens ?

Oui, il sera à utiliser de la même façon, mais lors de la balade, à la discrétion du chien. A noter qu’aucun de nos produits n’est jetable. Le produit médical vétérinaire est nettoyable à l’eau, tout comme le sont ses granules.

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation