Une jument vouée à l'abattoir se voit offrir une seconde chance grâce à un bel élan de générosité

En début d'année, l'association Accro'Pattes & Moustaches avait conté l'histoire de Shana, une chienne victime de violences en Martinique. Aujourd'hui, la directrice Nataly Comparot apporte un nouveau récit, celui d'une jument sauvée in extremis de la boucherie à la fin du mois de mai. Woopets s'est entretenu avec la sauveteuse.

Illustration : "Une jument vouée à l'abattoir se voit offrir une seconde chance grâce à un bel élan de générosité"

« Come as you are » (« Viens comme tu es »), fredonnait Kurt Cobain, le chanteur du groupe Nirvana. Qu'ils soient petits, grands, jeunes, vieux, les animaux abandonnés, maltraités ou promis à un sort funeste sont les bienvenus dans les locaux de l'association Accro'Pattes & Moustaches.

Le 31 mai 2022, l'équipe a accueilli à bras ouverts Nenette, une jument Comtoise de 21 ans. La belle à la chevelure nacrée a frôlé la faux de la mort : un camion était prêt à l'emmener à l'abattoir, où règne un parfum de sang. Le vent qui caressait sa crinière, le soleil qui réchauffait sa peau et l'herbe qui lui chatouillait les pieds ont laissé place à un horizon des plus sombres.

Illustration de l'article : Une jument vouée à l'abattoir se voit offrir une seconde chance grâce à un bel élan de générosité

En apprenant la nouvelle sur les réseaux sociaux, Nataly Comparot a décidé de prendre les rênes et de faire tout son possible pour sauver la condamnée. Mais pour lui donner une chance de vivre, il a fallu payer. « Le marchand la vendait 1 450 € et le transport coûtait plus de 600 €, a confié la sauveteuse à l'équipe rédactionnelle de Woopets, je ne pouvais pas gérer cela toute seule. »

Parce que l'union fait la force, Nataly a lancé une bouteille à la mer. Grâce à une cagnotte organisée sur la plateforme Clic animaux, la bénévole a récolté les fonds nécessaires à la libération de Nenette. Son sort a suscité un mouvement de compassion : de nombreux donateurs ont apporté leur pierre à l'édifice en faisant preuve de générosité. Leur soutien a permis de sauver une vie.

Illustration de l'article : Une jument vouée à l'abattoir se voit offrir une seconde chance grâce à un bel élan de générosité

« Un amour de jument »

La Comtoise, rebaptisée Nirvana par sa protectrice, est donc arrivée en un seul morceau à l'association. La jument s'est vu offrir une nouvelle destination, plus radieuse ; un véritable voyage non pas vers la mort, mais vers la vie. Toutefois, malgré son excellente santé, la rescapée boite en raison d'une fourbure.

Pour ne rien arranger, la pauvre bête souffre d'embonpoint. Et pour cause ! Afin de la vendre à un bon prix, Nirvana devait être engraissée. Toute la nourriture servie généreusement n'avait pas pour objectif de combler son estomac et lui faire plaisir...

Illustration de l'article : Une jument vouée à l'abattoir se voit offrir une seconde chance grâce à un bel élan de générosité

« Elle n'a jamais été parée, je pense qu'elle n'a pas vu de maréchal-ferrant depuis quelques années, a expliqué notre interlocutrice, de plus, je suis obligée de la mettre au régime. »

Depuis son arrivée, soins et témoignages d'affection rythment ses journées. L'équidé est désormais entre de bonnes mains et bénéficie de 5 hectares verdoyants : il a atteint le nirvana. « C'est un amour de jument, la crème des crèmes ! Elle est vraiment adorable et vient quand je l'appelle », nous a confié Nataly.

Lorsqu'elle sera parfaitement rétablie, Nirvana sera proposée à l'adoption. L'occasion pour elle de tourner définitivement la page et de profiter pleinement de sa retraite.

Illustration de l'article : Une jument vouée à l'abattoir se voit offrir une seconde chance grâce à un bel élan de générosité

2 jeunes ânesses sauvées

Peu de temps après avoir secouru le cheval de trait, Nataly a tendu la main à un duo d'ânesses. Les créatures, âgées de 12 et 18 mois, étaient également vouées à la boucherie. Une opération qui l'a profondément marquée...

« Ce jour-là, il y avait aussi des ânesses pleines, s'est hérissée la volontaire, comment peut-on faire cela ? Je ne pouvais prendre que les 2 petites, mais normalement d'autres associations leur ont porté secours. Il me semble que tout le monde a été sauvé. » Selon la directrice d'Accro'Pattes & Moustaches, « les gens ne sont pas assez au courant de ce qui se passe » et n'ont pas toujours conscience du montant des factures.

Illustration de l'article : Une jument vouée à l'abattoir se voit offrir une seconde chance grâce à un bel élan de générosité

Pansage, actes vétérinaires, identification, location de prés, achats d'abris, nourriture... pour secourir puis prendre soin d'un équidé, il faut sortir le porte-monnaie et se montrer généreux. « Sans les dons, c'est ingérable. Parfois, je prends quand même en charge une partie des frais, a indiqué Nataly, pour le cas des ânesses, j'ai payé le transport de ma poche. »

Depuis que l'organisme, spécialisé dans le sauvetage des chats et des chiens, s'est lancé à la rescousse des équidés en mars, de belles adoptions ont vu le jour. Une jument, 2 ânesses et 2 ânons ont rejoint leur famille pour la vie. Bientôt, Nirvana et les 2 jeunes survivantes suivront leurs pas sur le chemin qui les mènera tout droit vers le bonheur.

A lire aussi : L’émouvante histoire de Paco, ce petit chien qui s’est battu sans arrêt pour rester en vie et qui a marqué tous ceux qui l’ont côtoyé

Illustration de l'article : Une jument vouée à l'abattoir se voit offrir une seconde chance grâce à un bel élan de générosité

Pour faire un don aux équidés secourus par l'association Accro'Pattes & Moustaches, cliquez ici.

Crédits photo : Nataly Comparot / Accro'Pattes & Moustaches

Photo de Mango Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

2 commentaires