Une chienne dont personne ne voulait et qui risquait l’euthanasie a été sauvée par une association

Classée comme « indésirable », une femelle Berger Allemand était sur la liste des chiens à euthanasier. En cause, sa mésentente avec ses congénères notamment. Une association est intervenue pour lui offrir une seconde chance.

Illustration : "Une chienne dont personne ne voulait et qui risquait l’euthanasie a été sauvée par une association"

Basée en Irlande du Nord, l’association de protection animale Friends of Rescue a sauvé la vie d’une chienne promise à l’euthanasie et lui a ainsi permis d’avoir un nouveau départ, rapportait Belfast Live le lundi 8 août.

Abbie, femelle Berger Allemand de 8 ans, avait été catégorisée comme « indésirable » à la fourrière où elle se trouvait. Elle y avait atterri car son ancien propriétaire, gravement malade, ne pouvait plus la garder.

Elle ne s’entendait pas avec les autres chiens, ni avec les chats. De ce fait, il avait été décidé de la mettre sur la liste des animaux à euthanasier. Heureusement, Friends of Rescue est intervenue à temps pour l’arracher à son triste sort.

Illustration de l'article : Une chienne dont personne ne voulait et qui risquait l’euthanasie a été sauvée par une association
Friends of Rescue / Facebook

« Nous ne pouvions pas comprendre comment Abbie était "indésirable", comme le disaient ses notes. Nous avons décidé qu'elle méritait une autre chance. Nous l'avons sortie de la fourrière et l'avons placée en famille d'accueil pour voir exactement comment elle se comportait. Elle a été parfaite », dit Danielle Magee de Friends of Rescue.

Prête à rejoindre sa maison pour toujours

Cette dernière explique que la chienne souffre tout simplement d’un manque de socialisation, d’où son attitude envers ses congénères. « Beaucoup de chiens peuvent être comme cela. Et elle n'aime pas les chats, poursuit-elle. Ce n'est pas inhabituel non plus, mais ça ne devrait pas être une condamnation à mort ».

A lire aussi : Oscar, le chien amputé et naguère victime de l’indifférence humaine, a trouvé « chaussure à sa patte » ! (Vidéo)

L’association cherche donc pour Abbie une famille sans autre animal de compagnie, ni enfant en bas âge, et ayant idéalement de l’expérience avec les Bergers Allemands. Danielle Magee et le reste de l’équipe sont persuadés que la chienne lui apportera énormément de bonheur. Après l’avoir vue à l’œuvre pendant 2 mois, ils savent qu’elle adore les humains et qu’elle est prête à rejoindre son futur foyer.

1 commentaire