Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un essai clinique cherche à mettre au point un vaccin anti-cancer pour les chiens !

Publié le 08/07/2019 à 15h16 Modifié le 09/07/2019 à 14h34

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Aux Etats-Unis, de nombreux chercheurs se sont lancés dans un formidable projet : la découverte d’un vaccin anti-cancer. Un essai clinique lancé au printemps et qui concernera, en 5 ans, plusieurs centaines de chiens. Bien évidemment, avec l’espoir de voir un tel vaccin pour l’humain être décliné…

De quoi donner de l'espoir aux humains. Le 2 mai dernier, Trilly et Norton ont reçu le tout premier vaccin anti-cancer… pour chiens ! Les 2 canidés âgés de 9 ans participent à un essai clinique mené par l'Université du Wisconsin-Madison et par David Vail, professeur et oncologue reconnu. Ce dernier espère ainsi « prévenir le cancer » plutôt que « d’attendre qu’il commence et de le traiter », comme il le déclare sur le site de l’Université.

Le but de ce vaccin est d’améliorer la capacité de l’organisme à se défendre contre l’attaque des tumeurs. Bien évidemment, l’objectif est de créer des similitudes entre ce vaccin et celui qui pourrait être créé pour l’être humain. Et si, jusqu’à présent, son efficacité n’a pas été prouvée, il s’agit « de la seule approche » existante, comme le reconnaît Stephen Albert Johnston, professeur à l'Arizona State University.

Un vaccin pour anticiper plusieurs cancers

Plus de 800 candidats se sont portés volontaires pour essayer ce vaccin sur eux. Les chiens en question reçoivent une piqure d’une trentaine de protéines anormales, destinées à activer le système immunitaire, pour qu’il réagisse. Ainsi, les chercheurs veulent cibler plusieurs types de cancers, comme celui du système lymphatique, le cancer des os, mais aussi l’hémangiosarcome. Et ils ont bien conscience du grand « boom » que créerait le fait de prévenir plusieurs cancers par le biais d’un seul et unique vaccin.

Plus généralement, « c’est une nouvelle façon d’envisager le vaccin anti-cancéreux », qui n’est plus de « personnaliser le vaccin pour un individu », qui rendrait très couteuse la création dudit vaccin, comme le fait remarquer David Vail.

Aucun optimisme débordant n’est de mise, même si les essais sur les souris se sont révélés fructueux. David Vail s’explique : « Il y a plusieurs raisons pour lesquelles le vaccin ne devrait pas fonctionner, et plusieurs raisons pour lesquelles il peut fonctionner. Je me lance dans l’aventure avec scepticisme, mais si cela marche, ou si cela nous conduit dans la bonne direction, j’en serais ravi ! »

A lire aussi : "Le collier anti-fugue pour chien"

Un essai sur 5 ans

L’essai clinique devrait durer 5 années, et concerner des chiens âgés de 6 à 10 ans. Deux séries de vaccins seront administrées tous les 15 jours. Pour l’heure, aucun effet indésirable n’a été décelé. Que ce soit chez la souris ou chez le chien. Reste que tout effet secondaire sera notifié. Les canidés testés verront les meilleurs soins leur être prodigués pendant les prochaines années.

Cette recherche permettra, en outre, de « mieux comprendre le cancer. Il s’agit d’un projet auquel participent des douzaines de chercheurs dans tout le pays et qui concerne des centaines d’animaux de compagnie » tient à rappeler David Vail, comme pour que chacun puisse prendre la mesure de ce test !

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 10/07/19

    je n'ai pas trop compris si les tests étaient faits sur des chiens qui avaient déjà un cancer ????
    Par contre, je suis contre le fait de faire des tests sur toutes sortes d'animaux.

     Répondre  Signaler