Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un ancien militaire bénéficie d’un geste plein de gentillesse de la part d’une éleveuse de chiens

Publié le 11/08/2017 à 16h04

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Emotion

Illustration : "Un ancien militaire bénéficie d’un geste plein de gentillesse de la part d’une éleveuse de chiens"

Un jeune militaire de 25 ans est revenu du front avec de profondes séquelles, dont celles consécutives à un AVC. Pour être aidé au quotidien, il s’est adressé à une éleveuse de chiens, qui lui a réservé un chiot. Au moment de payer, elle lui a fait une belle surprise.

Bon nombre de soldats reviennent des théâtres de conflits avec de graves atteintes physiques et psychologiques. Celui dont il est question ici n’a que 25 ans et a pourtant été victime d’un AVC (accident vasculaire cérébral), survenu à la suite de l’explosion d’un engin explosif improvisé.

Pour l’aider à faire face au quotidien, il a pensé à acheter un chiot auprès d’un élevage. Il s’est ainsi adressé à la responsable de SOS Kennels, qui élève principalement des chiens de chasse : Braque allemand à poil court et Braque de Weimar.

La dame lui a réservé un magnifique chiot Braque allemand à poil court et le jeune homme est venu faire sa connaissance en apportant une partie de la somme demandée pour son acquisition, en attendant de lui verser le reste lors d’un prochain rendez-vous. Elle ne connaissait pas encore son passé difficile au combat, mais a tout de suite compris en remarquant sa casquette, qui semblait comprendre une inscription ou un logo relevant des forces armées.

C’est ce qu’elle raconte sur la page Facebook de SOS Kennels : « Un jeune homme est venu aujourd’hui pour emmener son chiot. J’ai remarqué sa casquette. Après avoir pris le chiot dans ses bras, je lui ai demandé s’il était ’’là-bas’’ (NDLR : au combat). Après l’avoir entendu raconter son expérience, l’explosion d’une bombe artisanale et l’AVC qu’elle lui a causé, à 25 ans, il m’a dit qu’il reviendrait dans quelques semaines pour prendre le chiot et apporter le reste de l’argent.

A lire aussi : "Comment gérer une bagarre entre chiens ?"

Ma réponse ? ’’Vous ne me devez plus rien’’. Je pense qu’il a déjà suffisamment payé. Beaucoup de respect pour lui, ainsi qu’à tous ceux qui ont servi et qui sont actuellement en train de le faire, de la part de toute l’équipe de SOS Kennels. On ne les remerciera jamais assez ».

A propos de l'auteur :

1842 partages

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !