Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Savigné (86) : Un chien abattu parce qu’il aboyait trop

Savigné (86) : Un chien abattu parce qu’il aboyait trop

Publié le 13/01/2017 à 14h41

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Savigné (86) : Un chien abattu parce qu’il aboyait trop "

La maîtresse de Mango, un Border Collie de 2 ans et demi, est inconsolable ; son chien a été abattu en pleine rue à Savigné dans la Vienne. L’homme qui l’a tué en avait assez de ses errements et de ses aboiements. La gendarmerie a ouvert une enquête.

Les chiens de la race Border Collie sont réputés très intelligents, affectueux et obéissants. Bien qu’appréciés de tous, cela n’a pas empêché l’un d’entre eux d’être abattu d’un coup de fusil ce mercredi après-midi, dans la commune de Savigné dans la Vienne (86).

Ce jour-là, aux alentours de 16 heures, Mango a poussé son dernier soupir après le tir fatal de fusil de chasse adressé par un homme d’une soixantaine d’années, d’après La Nouvelle République.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

Des personnes habitant près du Bois du Gland ont clairement entendu le coup de feu et alerté la gendarmerie. A leur arrivée sur les lieux, les militaires ont trouvé le corps inanimé de Mango. En le passant au détecteur de puce d’identification, ils ont pu obtenir les coordonnées de Carole, sa propriétaire, et l’ont aussitôt contactée pour lui annoncer la terrible nouvelle.

D’après elle, Mango était attiré par une femelle en chaleur et avait profité du fait qu’un ami laisse la porte ouverte pour s’échapper du domicile. Le sexagénaire aurait abattu le chien parce qu’il en aurait eu assez de le voir errer dans le secteur et de l’entendre aboyer.

Pour leur part, les gendarmes ont ouvert une enquête. Le suspect risque une amende pouvant s’élever à 1500 euros, mais l’accusation de mauvais traitement à animaux n’est pas la seule à laquelle il pourrait faire face ; les militaires ont saisi 3 fusils chez lui et doivent vérifier qu’ils ont bien été déclarés. Dans le cas contraire, il pourrait être poursuivi pour détention illégale d’arme. Par ailleurs, Carole a saisi la fondation 30 Millions d’Amis, la SPA et des associations de défense des animaux.

Photo : La Nouvelle République

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !