Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Pyrénées-Orientales : Un ancien chien de l’armée recherché

Pyrénées-Orientales : Un ancien chien de l’armée recherché

Publié le 02/08/2017 à 14h56

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Pyrénées-Orientales : Un ancien chien de l’armée recherché"

Un Berger Belge Malinois s’est enfui de la maison de son maître à La Llagonne, dans les Pyrénées-Orientales, lundi matin. Sa disparition est d’autant plus préoccupante que l’animal faisait partie de l’armée et avait donc été formé à l’attaque. Malgré cela, il ne s’était jamais montré agressif depuis son adoption par une famille comprenant 3 enfants.

Les brigades de gendarmerie, la commune de La Llagonne (66) et celles voisines sont à la recherche d’un chien en fuite depuis le lundi 31 juillet. L’animal vivait chez sa famille d’adoption dans l’un des quartiers llagonnais, d’où il s’était enfui après une altercation avec un chien errant, d’après France Bleu.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

L’animal, un Berger Belge Malinois âgé de 3 ans et répondant au nom d’Echo, avait été adopté il y a 3 mois auprès d’un refuge de la SPA des Bouches-du-Rhône. Auparavant, il avait été réformé de l’armée ; il faisait partie du 132e bataillon cynophile de l’armée de terre, basé dans la Marne, où il était notamment formé à l’attaque.

Tenter de l’attraper est donc vivement déconseillé, mais il convient de rappeler qu’il n’a jamais fait preuve d’agressivité depuis son arrivée chez son actuelle famille, qui comprend 3 enfants âgés de 7 à 16 ans.

D’après ses propriétaires, il n’est susceptible d’attaquer que lorsqu’il se sent menacé. La plus grande prudence doit donc être observée lors de toute tentative d’approche. Le mieux, néanmoins, serait de contacter la gendarmerie locale ou la commune s’il venait à être repéré.

Le chien est reconnaissable à son oreille gauche à laquelle il manque un morceau. D’après un témoignage récent, il aurait été vu à une quinzaine de kilomètres du domicile de sa famille.

Echo (photo : France Bleu)

4820 partages

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !