Les Pays-Bas veulent interdire les chiens à face aplatie

Le ministère néerlandais de l’Agriculture a l’intention d’interdire la possession, mais aussi la promotion d'animaux de compagnie dont les caractéristiques physiques sont de nature à leur causer des problèmes de santé. Les races canines brachycéphales sont particulièrement concernées.

Illustration : "Les Pays-Bas veulent interdire les chiens à face aplatie"

Les races de chiens à face aplatie pourraient devenir interdites aux Pays-Bas. Le ministère de l’Agriculture a annoncé son intention d’avancer dans ce sens le vendredi 20 janvier, rapportait Ouest France.

Carlins, Bouledogues Français, Bulldogs Anglais et autres canidés à nez court sont sujets à des troubles - notamment respiratoires - liés à la brachycéphalie, d’où la position du gouvernement néerlandais.

En avril 2022, l’association britannique Blue Cross demandait aux autorités du pays de mettre fin au « cercle vicieux du sur-élevage » de ces chiens, victimes de leur popularité. Des races qui, bien que « mignonnes », sont sujettes à des pathologies respiratoires, dermatologiques, oculaires et articulaires.

Une étude publiée un mois plus tard en Grande-Bretagne révélait que les Carlins étaient 2 fois plus exposés que les chiens d’autres races au risque de tomber malade. Ce qu’une chirurgienne vétérinaire avait commenté en expliquant que la respiration des canidés brachycéphales était semblable au fait de « respirer avec une paille de très petit calibre ».

Illustration de l'article : Les Pays-Bas veulent interdire les chiens à face aplatie
Photo d'illustration

Des lois déjà en place dans le pays

Pour Piet Adema, ministre néerlandais de l’Agriculture, l’apparence physique de ces animaux les affecte de plus en plus, et il serait temps de mettre un terme à leurs souffrances. C’est pourquoi il souhaite que l’on interdise non seulement d’en posséder, mais aussi d’en diffuser les photos à travers les supports publicitaires et les réseaux sociaux.

A lire aussi : Un chien ayant développé des problèmes comportementaux après avoir été encagé pendant 8 ans fait l'objet d'un appel à l'aide poignant par sa famille d'accueil

Ouest France rappelle qu’aux Pays-Bas, l’élevage d’animaux lésés par leurs caractéristiques physiques est déjà interdit depuis 2014. Par ailleurs, une loi ciblant spécifiquement la taille du nez par rapport à celle du visage est en vigueur depuis 2019.

La nouvelle mesure ne sera toutefois pas rétroactive ; les personnes détenant déjà un chien à nez plat pourront évidemment le garder à vie.

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 25/01/23

    heureusement que les gens qui ont un chien "à nez plat" pourront le garder à vie....!!!! ce qu'il ne faut pas ou plus, ce sont des reproductions sans fin....

      Répondre   Signaler


  • Image de profil