La famille d'un chien en fugue désespère de le retrouver jusqu'à ce qu'un journal local change la donne

Les recherches intensives menées par ses propriétaires ont fini par porter leurs fruits. Alors qu’ils avaient énormément misé sur les réseaux sociaux pour tenter de retrouver Bodhi, c’est finalement un bon vieux journal papier qui leur a permis de se mettre sur la trace du chien.

Illustration : "La famille d'un chien en fugue désespère de le retrouver jusqu'à ce qu'un journal local change la donne"

Un chien perdu après une fugue consécutive à un orage a fini par être retrouvé 3 semaines plus tard, rapportait Star News.

Le canidé en question est un croisé Braque Allemand à poil court âgé de 5 ans et répondant au nom de Bodhi. Le 30 juin, un violent orage avait éclaté, faisant entrer le quadrupède dans un état de panique. Terrifié, il s’était échappé de la maison de ses maîtres située à Waikino, sur la péninsule de Coromandel en Nouvelle-Zélande. Il restait introuvable depuis.

Désespérées, ses propriétaires Sheree et Steve Dunlop n’ont cessé de le chercher. Ils ont ratissé le secteur et multiplié les appels à l’aide sur les réseaux sociaux. Un média local, le Hauraki-Coromandel Post, a également relayé l’avis de recherche sur sa version en ligne.

Illustration de l'article : La famille d'un chien en fugue désespère de le retrouver jusqu'à ce qu'un journal local change la donne
Sheree Dunlop / Facebook

Sheree Dunlop et sa famille ignorait que, peu après sa fugue, Bodhi avait été recueilli par une autre famille. Cette dernière l’avait découvert perdu et seul au bord d’une route. Ses bienfaiteurs pensaient avoir affaire à un chien errant et lui avaient offert l’hospitalité.

Ce n’est que tout récemment qu’ils se sont rendu compte qu’il avait déjà des maîtres et qu’ils étaient à sa recherche, en lisant la version papier du Hauraki-Coromandel Post.

Le vendredi 21 juillet, soit 3 semaines après sa disparition, ils ont appelé les Dunlop pour leur annoncer que Bodhi était chez eux, sain et sauf.

« Apparemment, ils n'utilisent pas Facebook et n'avaient aucune idée de tous les messages, de partages et commentaires au sujet de [Bodhi] jusqu'à ce qu'ils aient lu le journal », raconte la propriétaire du chien.

A lire aussi : Un jour de l'an pas comme les autres pour une chienne restée introuvable depuis de longues semaines

« Nous étions tous en train de sourire »

Elle, Steve et leur fille de 14 ans sont tout de suite allés le chercher. « C'est un si bon chien. Je pense qu'ils sont tombés un peu amoureux de lui, poursuit Sheree Dunlop. Ils lui auraient probablement offert une belle vie s'ils n'avaient pas vu cet article de journal, je pense. Nous étions ravis de le revoir ».

Bodhi était lui-même aux anges en retrouvant les siens. « Dès qu'il a vu notre voiture, il s'est précipité vers elle et nous étions tous en train de sourire », relate son humaine, qui a exprimé sa reconnaissance envers cette famille et tous ceux qui ont apporté leur aide.

1 commentaire