Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Derrière la scène tendre, la dure réalité de la vie sauvage et la patte de l’homme

Derrière la scène tendre, la dure réalité de la vie sauvage et la patte de l’homme

Publié le 21/11/2016 à 17h43

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Derrière la scène tendre, la dure réalité de la vie sauvage et la patte de l’homme"

La vidéo montrant un ours polaire caressant un chien en avait ému plus d’un, à juste titre. Mais ce que ces images ne montraient pas, c’est la relation malsaine qu’entretenait un homme avec les plantigrades de la région, à l’origine de la mort d’un autre chien attaqué par un ours quelques heures après cette belle rencontre.

Nous nous étions tous émus pour cette magnifique scène immortalisée par un guide local, David de Meulles, près de Churchill dans le nord de la province du Manitoba (Canada). La vidéo en question montrait un ours polaire sympathiser avec un chien de traîneau couché et enchaîné, le caressant comme le ferait un être humain.

On ne pouvait que s’émerveiller face à un tel échange d’affection entre un représentant de la vie sauvage et un autre du règne animal domestique, mais la scène ne rendait pas compte de ce qui se déroule véritablement dans cette partie de la baie d’Hudson.

A lire aussi : "Le sevrage du chiot "

Quelques heures à peine après cette formidable rencontre, une autre s’est produite, faisant intervenir les mêmes espèces, mais dans des circonstances beaucoup plus tragiques. Un autre ours polaire a, en effet, attaqué un chien de traîneau, le tuant sur le coup. Qu’un animal soit tué par un autre est malheureusement courant et c’est un fait naturel. En revanche, ce sont les tenants de cette attaque qui inquiètent.

D’aucuns parmi les autorités et les habitants locaux pointent du doigt un éleveur canin, Brian Ladoon, qui s’efforce, depuis près de 50 ans, de contribuer à la conservation d’une race de chien assez rare : l’Esquimau Canadien. Dans l’espoir de protéger ses chiens, l’homme a pris la mauvaise habitude (illégale, par ailleurs), depuis de nombreuses années, de nourrir les ours polaires. Ces derniers venaient donc régulièrement visiter les environs du refuge, sachant pertinemment qu’ils allaient trouver de quoi s’alimenter et revenaient chaque jour réclamer leur dû.

Mais ce jour-là, Brian Ladoon avait omis de leur laisser de la nourriture, comme il l’a lui-même avoué au micro de CBC News : « C’était le seul jour où n’avait pas nourri ces p* d’ours [sic], la seule nuit où on ne leur a rien laissé dehors ». Résultat, l’un des ours, poussé par la faim, s’en est pris mortellement à un chien qui n’avait aucune chance, car attaché.

Capture d'écran YouTube

441 partages

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !