Décès d’un animal de compagnie : peut-on l’inhumer chez soi ?

Illustration : "Décès d’un animal de compagnie : peut-on l’inhumer chez soi ?"

On préfère ne pas y penser, mais la vie de nos animaux de compagnie est courte et le moment tant redouté est inévitable. Que faire du corps lorsque le décès d'un animal survient ? Est-il possible d’enterrer la dépouille de son compagnon dans le jardin familial, par exemple ? Quelles sont les alternatives en matière de funérailles animales ?

Nos chiens, chats et autres animaux de compagnie ne vivent pas aussi longtemps que nous. Nous avons de grandes chances de vivre la douloureuse épreuve de leur disparition et de devoir prendre une décision importante : quelle sépulture leur offrir, pour faire convenablement son deuil et accompagner son départ dans le respect et la dignité ?

Des règles encadrent le traitement funéraire de la dépouille d'un animal décédé : il est, en effet, interdit en France de l’inhumer dans son jardin ou même en forêt. Seuls la crémation, l’équarrissage et l’enterrement en cimetière animalier sont autorisés par la loi.

La crémation est une solution funéraire pour laquelle optent de plus en plus de propriétaires endeuillés par le décès de leurs animaux. Elle permet de récupérer les cendres de son compagnon et de les garder dans une urne, par exemple. Sauf en cas d’incinération de plusieurs animaux ; là, on ne peut disposer des cendres.

On peut soit confier le corps à un vétérinaire, qui s’adressera à un crématorium animalier pour l’incinération de la dépouille, soit contacter directement un crématorium animalier. Par ailleurs, on peut demander à assister à la crémation.

Enterrer son animal de compagnie décédé dans son jardin ou en forêt était une pratique assez courante, mais elle est donc désormais illégale. La crémation, elle, est autorisée et même prisée. Une opération qui est à confier à un spécialiste pour des obsèques parfaitement organisées.

L’accompagnement d’un spécialiste en obsèques animales

Rappelons que si le défunt animal est un chien, un chat ou un furet, son décès doit être déclaré à l’I-Cad via son site web.

A lire aussi : Il rencontre un chien gravement blessé dont "l'âme est brisée" et décide de ne jamais s'en séparer

Esthima propose justement d’accompagner les maîtres qui traversent la difficile épreuve de la perte de leur animal. Spécialisée dans le service funéraire animalier et en particulier la crémation, elle offre un service personnalisé pour permettre à la famille de faire son deuil dans les meilleures dispositions.

Fondée en novembre 2020 et appartenant au groupe Veternity, leader mondial dans le domaine des obsèques animales, Esthima travaille en collaboration avec des vétérinaires partenaires. Elle s’appuie sur un réseau de 15 crématoriums et 4 agences funéraires en France. Le tout dans le respect, la transparence et l’empathie les plus totaux.

Devis rapide Comme des milliers de propriétaires de chien, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chien !

Si vous aimez votre chien, faites comme des milliers de propriétaires de chien, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire