Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Canada : La propriétaire d’un chien mort de chaleur reconnue coupable

Canada : La propriétaire d’un chien mort de chaleur reconnue coupable

Publié le 29/06/2017 à 10h18

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Canada : La propriétaire d’un chien mort de chaleur reconnue coupable"

Une mère de famille ayant laissé son chien dans sa voiture en pleine canicule à Montréal a été reconnue coupable de cruauté envers un animal. Pour ces faits remontant à 2011, elle encourt une peine exemplaire.

Marina Palakartcheva, mère de famille de 40 ans vivant à Montréal, risque une condamnation exemplaire, elle qui vient d’être reconnue coupable de cruauté envers un animal après le décès de son chien.

Les faits qui lui sont reprochés et qui sont rapportés par le site canadien La Presse datent du 3 juillet 2011. Ce jour-là, la Montréalaise avait laissé son chien, un Bouledogue prénommé Arès et âgé alors de 5 ans, dans sa voiture en pleine canicule pour aller faire ses courses. Face au juge de la cour municipale de Montréal, elle a affirmé qu’elle ne s’était absentée que 30 minutes, mais le supplice du pauvre animal avait duré au moins une heure.

A lire aussi : "Protéger son chien de la chaleur"

C’est, en tout cas, le temps qui s’était écoulé entre l’alerte donnée par des témoins aux services de secours et le retour de la prévenue vers son véhicule. De toutes les manières, les conditions dans l’habitacle d’une voiture par une chaude journée deviennent insupportables au bout d’une dizaine de minutes seulement.

Deux policières s’étaient rendues sur les lieux et avaient décidé, après de vaines tentatives de retrouver la propriétaire, de briser une vitre pour tenter de sauver le chien qui était déjà à l’agonie. Emmené d’urgence chez un vétérinaire par ces dernières et malgré les soins apportés, le quadrupède n’avait pas survécu.

Reconnue coupable de 2 chefs d’accusation criminels, Marina Palakartcheva encourt une amende maximale de 10 000 $ (6 700 € environ) et d'une peine d'emprisonnement maximale de 18 mois. Les plaidoiries et le verdict définitif sont prévus pour le mois de septembre.

Attention : Image à caractère choquant

Lapresse.ca

2425 partages

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !