Après avoir élevé la race de l'Alabaï au rang de symbole national, le président turkmène érige une statue de 6 mètres en son honneur

Publié le 13/11/2020 à 11h40

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Fervent admirateur et protecteur de la race canine locale, le président turkmène a fait ériger une imposante statue recouverte d’or et représentant un chien Alabaï dans la capitale du pays. Ce n’est pas la première fois que le dirigeant rend hommage à cet animal, faisant partie du patrimoine national.

Président de la République du Turkménistan depuis décembre 2006, Gurbanguly Berdymukhamedov s’était signalé à plusieurs reprises par son attachement à l’Alabaï, ou Alabay. Il s’agit de la variété turkmène du Berger d’Asie Centrale, race canine de grande taille et dont le poids peut atteindre les 80 kg.

Ce chien était traditionnellement élevé pour la protection des troupeaux et des biens de son maître. Aujourd’hui, il continue de se distinguer notamment en tant que chien de garde, à la faveur aussi bien de sa stature impressionnante que de son remarquable courage.

Dans une nouvelle manifestation de son admiration pour l’Alabaï, Gurbanguly Berdymukhamedov a dévoilé, ce mardi 10 novembre, une grande statue recouverte d’or à l’effigie de la race, rapporte la BBC. Mesurant 6 mètres de haut, l’ouvrage se situe à Achgabat, capitale du Turkménistan.

Le socle sur lequel repose la statue est muni d’un écran LED diffusant en continu une vidéo montrant l’Alabaï en action dans une variété de contextes. D’après les médias officiels, cette œuvre reflète la « fierté et l’assurance » qui caractérisent l’animal en question. Le coût de sa réalisation n’a pas été révélé.

Le président turkmène avait écrit un livre au sujet de cette race de chien. Il a aussi l’habitude d’offrir des chiots Alabaï aux dirigeants des pays qu’il considère comme amis. On se souvient notamment qu’il en avait donné un à Vladimir Poutine, l’an dernier, à l’occasion de l’anniversaire du président russe.

A lire aussi : Amoureux, ces chiens vivent une romance digne de Roméo et Juliette en pleine période de confinement !

Par ailleurs, Gurbanguly Berdymukhamedov avait également émis un décret obligeant les banques d’Etat à financer la création d’un élevage de chiens Bergers d’Asie Centrale afin de préserver et développer la race.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 16/11/20

    on sent que cet homme aime les animaux.....et son cadeau "de l'époque" à POUTINE, l'a t'il toujours ???
    (la statue est superbe)

     Répondre  Signaler


Articles en relation