Le président turkmène ordonne la création d’un élevage de chiens, financé par des banques d’Etat

Publié le 30/10/2019 à 14h20

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Le président turkmène ordonne la création d’un élevage de chiens, financé par des banques d’Etat"

Appliquant un décret présidentiel, 8 banques d’Etat vont financer un élevage canin destiné à la préservation de l’Alabay, race de chien considérée comme l’un des grands symboles du Turkménistan.

Le Berger d’Asie Centrale est un chien de grande taille, réputé robuste et courageux. Il est très apprécié en Russie, mais aussi dans plusieurs pays de l’ancien bloc soviétique, notamment le Turkménistan dont il fait partie de l’héritage culturel. A Achgabat et dans les 5 provinces de cet Etat de 5,4 millions d’habitants, on l’appelle Alabay.

Le président turkmène Gurbanguly Berdimuhamedow a fait de la préservation de cette race de chien l’une de ses grandes priorités. Il est d’ailleurs l’auteur d’un livre à son sujet, intitulé « Turkmen Alabay ». Mais plus récemment, il est allé plus loin en émettant un décret par le biais duquel il ordonne à des banques d’Etat de financer la mise en place d’un élevage de Bergers d’Asie Centrale, rapporte la BBC qui cite l’agence de presse nationale TDH.

Les 8 banques en question participeront, à hauteur de 12,5% chacune, au capital de Türkmen Alabay Itleri, entité qui assurera la création et la gestion de cet élevage de chiens Alabay.

Gurbanguly Berdimuhamedow est à la tête du pays depuis 2006. D’abord président par intérim, il avait été élu une première fois en février 2007, puis réélu à 2 reprises en 2012 et 2017. Passionné par le Berger d’Asie Centrale, il a pour habitude d’offrir des chiots de la race à ses homologues, dont Vladimir Poutine. On se souvient de cette scène devenue virale où il remet justement un jeune Alabay au président russe en le saisissant par le cou, ce dernier préférant le prendre plus délicatement dans ses bras et le caresser.

A lire aussi : Ce chiot en veut à la mer qui a détruit son chef-d’œuvre (vidéo)

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 31/10/19

    ce chien est magnifique. Je ne connaissais pas cette race. Mais est-ce bien de créer un élevage de chiens ??? j'ai des doutes !!!

     Répondre  Signaler


Articles en relation