Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Amiens : Procès de l’homme accusé d’avoir empoisonné le chien Eko en mars dernier

Amiens : Procès de l’homme accusé d’avoir empoisonné le chien Eko en mars dernier

Publié le 08/12/2016 à 17h06

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Amiens : Procès de l’homme accusé d’avoir empoisonné le chien Eko en mars dernier"

Eko, un American Staffordshire Terrier, avait ingéré une dose létale de Temik, cet insecticide interdit à la vente et impliqué dans l’empoisonnement de nombreux chiens. Un septuagénaire suspecté d’avoir commis ce crime a comparu au tribunal d’Amiens.

Ce mercredi, l’homme sur lequel pèsent les soupçons autour de la mort d’Eko en mars dernier s’est présenté à la barre.

Âgé de 76 ans, ancien conseiller municipal et droguiste, il est le voisin de la famille du défunt American Staffordshire Terrier, à Bouquemaison dans la Somme. Le 9 mars dernier, celui-ci avait perdu la vie après d’atroces souffrances. Il venait alors d’avaler une dose de Temik, un puissant insecticide dont la commercialisation est interdite en France et en Europe.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

Pour la maîtresse d’Eko, Stéphanie Fleury, l’empoisonnement volontaire n’a jamais fait aucun doute. Quelqu’un avait, selon toute vraisemblance, délibérément jeté le produit dans le jardin dans le but de tuer le chien, ce qu’il a malheureusement réussi à faire.

À la barre, le septuagénaire a nié les faits dont il est accusé. Pourtant, les gendarmes avaient trouvé un carton entamé de 10 kg de Temik, auquel il manquait 1,4 kg. Pour son avocat, Me Michel Szczepanski, son client « ne connaissait pas ses voisins, et il aime les chiens, il en a eu 8 ! », d’après des propos relayés par le Courrier Picard. Pour sa part, Me Guillaume Combes, l’avocat de la famille d’Eko, a tenu à rappeler qu’il manquait 1,4 kg de produit et que le prévenu était « incapable de l’expliquer. À mon avis, il est impliqué dans cette affaire, et il ne le dit pas du tout. A minima, il a pu fournir le Temik ».

Une amende de 2000 euros a été requise par le parquet, dont 1000 avec sursis. Rendez-vous est pris le 14 décembre pour la décision. Nous vous en tiendrons informés…

Photo : Courrier-Picard.fr

0 partage

Mango, la chienne de race Berger Australien de Pierre D. a été retrouvée inconsciente un matin. Grâce à la réactivité et l'efficacité de la mutuelle pour chien qu'il avait souscrite, l'ensemble des frais de vétérinaire a été pris en charge et Mango a été sauvée !

Si vous aimez votre chien, faites comme Pierre, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !