Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Adopté à 4 reprises et rendu à chaque fois, un chien handicapé attendait désespérément la famille idéale

Publié le 10/02/2020 à 11h57

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Emotion

Illustration : "Adopté à 4 reprises et rendu à chaque fois, un chien handicapé attendait désespérément la famille idéale"
© Gwinnett Jail Dogs Program

Chien handicapé de ses deux pattes arrière, Bandit a eu tout le mal du monde à se trouver une famille. Par 4 fois, il a intégré un foyer. Par 4 fois, il a été rendu au programme auquel il appartenait. Jusqu’à ce qu’un couple, dont l’homme était lui aussi handicapé, se penche sur son cas…

Adopter un chien handicapé peut s’avérer être contraignant. Encore plus pour les personnes qui ne peuvent lui apporter tout l’amour dont il mérite. Dès lors, elles se voient contraintes de l’abandonner, en lui souhaitant le meilleur pour l’avenir. Bandit commençait à désespérer de trouver le foyer idéal, lui qui a goûté à 4 demeures sans jamais y vivre suffisamment longtemps.

Ce chien, paralysé des 2 pattes arrière, se déplace en fauteuil. Par 4 fois, il pensait avoir trouvé la famille idoine. Par 4 fois, il est retourné auprès de son refuge. Il se voyait même finir ses jours au sein du programme de chiens de prison de Gwinnett, en Géorgie (Etats-Unis). C’était avant que Darrell et Sue Rider ne le remarquent sur les réseaux sociaux.

Le couple a aussitôt eu la certitude qu’il pourrait s’en occuper comme leur enfant. D’autant plus que Darrell se trouvait, comme Bandit, coincé dans un fauteuil roulant. « Lui et moi partageons le même type de paralysie et utilisons un fauteuil pour nous déplacer », confirme Darrell à The Dodo. En plus de ce lien évident, Darrell avoue avoir « ressenti une connexion beaucoup plus profonde » entre lui et son nouveau compagnon.

L’adoption ne pouvait pas mieux se passer

L’adoption a pris un mois. Le temps de peaufiner l’arrivée de Bandit chez lui. Le temps, aussi, d’échanger avec le Gwinnett Jail Dogs. Les bénévoles du centre ont d’ailleurs éprouvé une profonde tristesse de voir Bandit s’en aller. Tristesse vite comblée par la joie de le voir enfin trouver chaussure à son pied. « Son aboiement nous manque ainsi que son sourire qu’il semblait toujours avoir sur son visage. Nous nous adaptons de son absence et sommes ravis qu’il ait une maison à lui », confie Lori Cronin.

A lire aussi : "Quelle race de chien adopter pour la première fois ?"

Désormais, Bandit peut jouir du luxe d’aller se promener avec Darrell. Les 2 en fauteuil. Il a également trouvé sa place sur le canapé familial. La belle vie peut, enfin, débuter.

A propos de l'auteur :

0 partage

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation