Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. 18 mois de prison ferme pour la propriétaire d’un chien ayant attaqué la voisine

18 mois de prison ferme pour la propriétaire d’un chien ayant attaqué la voisine

Publié le 28/04/2016 à 15h05

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "18 mois de prison ferme pour la propriétaire d’un chien ayant attaqué la voisine"

Mardi 26 avril 2016, le tribunal correctionnel de Rouen a condamné la propriétaire d’un chien à 30 mois d’emprisonnement, dont 18 mois fermes. Le chien avait violemment attaqué une femme, entraînant l’amputation d’une de ses jambes. Les faits ont eu lieu dans un immeuble de la Grand’Mare, fin 2015.

Ce chien de défense a été offert à la fille de l’accusée, une adolescente, en juin 2015. Ce molosse classé dans la catégorie des chiens dangereux n’avait pas été assuré ni déclaré. La prévenue n’a pas suivi la formation obligatoire, alors que son animal circulait librement, sans muselière, comme l’exige la réglementation.

En septembre 2015, l’animal commençait à devenir agressif : il attaque l’amie de l’une des filles de sa maîtresse, lui infligeant des morsures sérieuses à la hanche qui lui vaudront une nuit à l’hôpital. Cet accident n’a pas alarmé la propriétaire du chien qui ne l’a toujours pas déclaré, ni stérilisé, ni encore muselé. Elle déclare qu’elle n’a rien fait à ce moment-là pour régulariser la situation de son chien, et ce, malgré les avertissements de son bailleur.

A lire aussi : "Nettoyer les yeux de son chien"

Quelque temps plus tard, l’animal s’en est pris à la fille de la prévenue, lui causant ainsi des blessures nécessitant une hospitalisation et 6 points de suture. A la suite de cet incident, la mère de famille s’est adressée à la SPA, mais cette dernière a refusé de la récupérer. Autre alternative envisagée : l'euthanasie, mais les filles ont refusé.

Le grand drame est survenu lorsque la voisine de la propriétaire du chien a entendu des cris venant de chez l’accusée. Elle a alors entrouvert la porte et l’animal s’est rué sur elle. L’intervention des agents de police était impérative pour arrêter le chien. Les agents de l’ordre ont dû l’abattre.

Depuis cet accident, la victime, 48 ans, vit un calvaire : 5 mois d’hospitalisation et une amputation au-dessus du genou. Outre la peine de prison, le tribunal a condamné la prévenue à verser une provision de 10.000 € à la victime en attendant l’avis des experts sur son préjudice réel.

Tribunal correctionnel de Rouen

201 partages

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !