Choisir la couverture de son cheval

Illustration : "Choisir la couverture de son cheval"

Avec l’hiver qui pointe le bout de son nez, vous avez décidé de couvrir votre cheval pour le protéger au mieux du froid. Oui, mais de nombreuses questions vous assaillent désormais. Quelle couverture faut-il choisir ? Quelle est la bonne taille pour son cheval ? Grammage, deniers… de quoi s’agit-il ? Woopets vous explique comment choisir la couverture de votre cheval.

Couverture pour chevaux : à quoi ça sert ?

À l’état sauvage, un cheval n’a pas besoin de couverture pour se protéger des intempéries et du froid. C’est en mangeant et en se déplaçant qu’il arrive à réchauffer son organisme. Ses poils lui permettent également de réguler sa température interne. Ainsi le poil du cheval se développe en hiver pour lui permettre de lutter contre le froid, et il mue lorsque les températures repartent à la hausse.

Pour leur éviter de transpirer en hiver, les équidés, notamment lorsqu’il s’agit de chevaux de sport, sont tondus. Ils ont alors besoin d’une couverture adaptée pour se protéger du froid. La couverture est parfois utilisée en amont de la saison hivernale pour éviter au cheval de produire du poil.

Les vieux chevaux, les chevaux malades et les chevaux faibles par nature peuvent eux aussi être équipés d’une couverture pour passer l’hiver en toute sécurité.

L'utilité des couvertures diffère selon le mode de vie du cheval. En effet, un animal qui vit en pâture n’a pas les mêmes besoins qu’un équidé qui vit en box, au sein d’une écurie fermée.

Les chevaux n’ont pas toujours besoin d’être couverts, en particulier lorsqu’ils vivent au pré et qu’ils sont protégés par leur poil d’hiver.

Choisir une couverture en fonction de son usage

Plusieurs types de couvertures sont disponibles sur le marché, chacune permettant de répondre à un ou plusieurs besoins spécifiques du cheval.

Les couvertures d’intérieur

Lorsque le cheval vit en box, au sein d’une écurie, il a besoin d’une couverture d’intérieur. Plus ou moins épaisse, elle peut être portée en automne ou au printemps, mais surtout en hiver pour protéger le cheval du froid. Non imperméable, la couverture d’intérieur est conçue pour la vie au box.

Cette catégorie de couvertures comprend aussi les couvertures polaires qui peuvent être portées :

  • À la mi-saison.
  • Sous une couverture d’hiver pour renforcer la protection au froid.
  • Lors du transport du cheval.

Les couvertures d’extérieur

Les couvertures d’extérieur comprennent plusieurs modèles adaptés soit à une utilisation hivernale, soit à une utilisation estivale.

La couverture d’extérieur d’hiver est conçue pour protéger le cheval tondu ou non tondu des températures extrêmes et des intempéries. Imperméable, cette couverture protège l’animal de la pluie et de la neige. Elle est pensée pour une vie au pré.

D’autres couvertures d’extérieur peuvent être utilisées en période estivale, à l’image des couvertures anti-mouches, des couvertures anti-dermite ou encore des couvertures anti-UV.

Les couvertures adaptées au travail du cheval

Lorsque le cheval travaille, il peut également être victime des températures fraîches, en particulier s’il est couvert au box. Pour protéger ses reins, souvent fragiles, un couvre-reins est alors en vigueur.

De même, un cheval qui n’est pas tondu ou qui sue facilement aura tendance à beaucoup transpirer lors de sa séance de travail. Pour qu’il n’attrape pas froid, il faut l’équiper d’une couverture séchante en fin de séance.

Comprendre les caractéristiques techniques des couvertures pour chevaux

Pour équiper correctement un cheval, il faut avant tout observer le grammage et le nombre de deniers de chaque couverture.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Choisir une couverture pour son apport en chaleur

Pour connaître l’apport en chaleur d’une couverture, il faut s’intéresser à son grammage, c’est-à-dire à la quantité d’ouate qu’elle contient. Variant généralement de 100 g/m2 à 500 g/m2, c’est le grammage qui détermine le pouvoir chauffant d’une couverture. Plus il est faible, moins la couverture est chaude, et inversement.

À titre d’exemple :

  • Un cheval tondu qui vit au box aura besoin d’une couverture d’écurie d’au moins 200 g/m2.
  • Un cheval qui vit en extérieur, mais qui n’est pas tondu aura besoin d’une couverture d’extérieur de 100 g/m2.
  • Un cheval qui vit en extérieur et qui est tondu aura besoin d’une couverture d’extérieur d’au moins 300 g/m2 associée à un couvre-cou pour une protection optimale.

Ce ne sont, bien entendu, que des exemples. C’est au propriétaire d’adapter le grammage en fonction de l’activité de son cheval et de sa sensibilité au froid, de la région dans laquelle il vit et des températures.

Quoi qu’il en soit, il faut vérifier régulièrement la température corporelle de son cheval en passant la main sous sa couverture pour s’assurer qu’il n’a ni trop froid, ni trop chaud. De même, il ne faut pas hésiter à jeter un coup d'œil tous les jours sur la météo pour adapter au mieux la couverture de son cheval aux températures journalières.

Choisir une couverture en fonction de sa résistance

Pour déterminer le niveau de résistance d’une couverture, il faut regarder le nombre de ses deniers. Plus le nombre de deniers d’une couverture est important, plus elle est résistante et moins elle sera sujette aux déchirures. A contrario, plus le nombre de deniers est bas, plus la couverture est réputée fragile.

À titre d’information, le nombre de deniers d'une couverture est généralement compris entre 200 et 1 600 deniers.

Cette information doit être prise en compte dans le choix de la couverture du cheval, notamment si celui-ci vit en extérieur ou qu’il a tendance à détruire son équipement.

Ainsi :

  • Un tissu de 400 deniers devrait suffire pour une couverture d’écurie, à moins de faire face à un cheval destructeur.
  • Un tissu de 600 deniers conviendra à un cheval calme qui sort seul au paddock.
  • Un tissu d’au moins 1 200 deniers sera nécessaire pour un cheval qui vit en extérieur au sein d’un troupeau.

Choisir la bonne taille de couverture pour son cheval

Quel que soit le mode de vie du cheval, il est essentiel que la couverture choisie soit parfaitement adaptée à sa taille. Elle ne doit être ni trop petite pour ne pas le blesser, ni trop grande pour qu’elle ne tourne pas.

Pour choisir la bonne couverture, il faut mesurer la longueur de son cheval du milieu du poitrail jusqu’à la pointe de la fesse et sa hauteur au garrot. La taille d’une couverture s’exprime en centimètres. Il suffira alors de choisir une couverture dont la taille correspond à celle de l’équidé. Un doute subsiste entre 2 tailles ? Mieux vaut choisir la plus grande des 2 !

Les couvertures pour chevaux sont généralement équipées de plusieurs sangles à fixer sous le ventre du cheval et au niveau de ses cuisses. Ce sont ces sangles qui permettent à la couverture d’être parfaitement maintenue sur le cheval. Pour ne pas le gêner, ni le blesser, elles ne doivent ni être trop serrées, ni trop lâches.

A lire aussi : Choisir la selle de son cheval

Quelles sont les principales marques de couvertures pour chevaux ?

De la plus généraliste à la plus spécialisée, de nombreuses marques équestres vendent et distribuent des couvertures pour chevaux sur le marché. Nous pouvons par exemple citer Decathlon, Horze, Horseware ou encore Weatherbeeta.

Chaque marque cherche à se spécialiser en proposant des innovations sur leurs couvertures, telles que les soufflets d’aisance, le rabat de queue intégral, ou encore différentes découpes de garrot.

Il ne faut pas hésiter à demander l’avis d’un professionnel pour faire le bon choix de couverture pour son cheval. Tous les chevaux sont différents : une couverture qui est adaptée à la morphologie d’un animal n’est pas forcément adaptée à celle d’un autre !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !