L’écurie active : un autre mode d’hébergement pour son cheval

Le cheval est un animal grégaire qui vit en troupeau et qui se déplace à longueur de journée pour manger. Lorsqu’il est domestiqué, il est bien souvent hébergé en box au sein d’écuries adaptées. Il mange et se déplace alors au rythme de l’homme. Il existe pourtant un mode de vie alternatif : l’écurie active, une judicieuse combinaison entre la « vraie » vie de cheval et le confort de l’écurie. Woopets vous dit tout sur l’écurie active, cet autre mode d’hébergement pour le cheval.

Illustration : "L’écurie active : un autre mode d’hébergement pour son cheval"

Une écurie active, c’est quoi ?

À l’état naturel, les journées d’un cheval sont rythmées autour de 4 éléments principaux :

  • La vie de troupeau, donc les jeux et les interactions des chevaux les uns avec les autres.
  • Les déplacements libres.
  • L’alimentation : le cheval passe 10 à 15 heures par jour à manger.
  • Le repos.

Généralement, les chevaux domestiqués vivent en box, au pré ou dans une combinaison de ces 2 modes d’hébergement. À moins qu’il soit en pâture toute l’année, le rythme de vie du cheval est calqué sur celui de l’Homme. Les chevaux qui vivent au box sont chacun dans leur espace personnel, et sont inactifs en dehors des séances de travail ou des sorties au paddock. Leur mode d’alimentation est également modifié, puisque ce sont en moyenne 3 à 5 repas qui sont délivrés au cheval chaque jour.

Si certains chevaux s’en accommodent très bien, plusieurs études scientifiques ont montré que les équidés peuvent développer des maladies respiratoires ou digestives, voire même des problèmes comportementaux en raison d’un hébergement inadapté.

Les écuries actives pallient ces problématiques en proposant un autre mode d’hébergement pour le cheval. En effet, elles cherchent à réduire au maximum toutes les contraintes que peuvent rencontrer les équidés en offrant :

  • Un hébergement en groupe aux chevaux pour satisfaire leur besoin d’interactions sociales.
  • Des zones de travail, de repos ou encore d’alimentation bien définies pour les inciter à se déplacer.
  • Un mode d’alimentation différent pour qu’ils puissent manger tout au long de la journée en petites quantités.

C’est le mode de vie naturel du cheval qui est remis au centre des préoccupations au sein des écuries actives.

Comment s’organise une écurie active ?

Les écuries actives sont organisées en plusieurs espaces, reliés entre eux au sein desquels les chevaux peuvent se déplacer en toute liberté. Des accessoires peuvent être installés dans chaque zone pour stimuler le cheval et lui permettre de s’occuper seul ou en groupe. Il s’agira notamment de pierres à sel, de brosses, de troncs d’arbre ou de murs.

Ecurie active et zones de repos

Les écuries actives disposent de plusieurs zones de repos réparties à divers endroits. Elles comportent toujours un abri et permettent aux chevaux de se protéger du soleil ou des intempéries.

Les sols sont rarement composés de paille. Ils sont plutôt recouverts d’un matelas spécifique, constitué de mousse et de caoutchouc souple. Certaines écuries ajoutent également de la sciure ou des copeaux sur le sol.

Les abris sont généralement installés en hauteur et à l’abri du vent. Ils peuvent être constitués d’une ou de plusieurs pièces pour que tous les chevaux puissent s’isoler, même ceux qui sont au bas de la hiérarchie.

Ecurie active et zones d’alimentation

Les écuries actives disposent de zones d’alimentation qui permettent au cheval de manger dans le respect de son rythme digestif naturel.

Ces zones sont gérées automatiquement. En effet, le cheval porte un émetteur, souvent autour du cou, que le système détecte lorsqu’il pénètre dans la zone d’alimentation. Ainsi des quantités de nourriture sont délivrées en fonction de chaque cheval, les portions étant calibrées au regard de leurs besoins spécifiques. L’intervention humaine est réduite et le gérant de l’écurie a toutes les cartes en main pour suivre la façon dont s’alimente le cheval.

Une écurie active peut disposer d’une ou plusieurs zone(s) d’alimentation en fonction du nombre de chevaux qu’elle héberge. De même, ces lieux peuvent être individuels ou collectifs, permettant aux chevaux de manger seuls ou à plusieurs. Elles peuvent être disséminées à plusieurs endroits de l’écurie pour recréer un parcours mobile, où chaque cheval se rendra pour manger en fonction de ses besoins.

Les zones d’alimentation sont équipées de distributeurs de fourrage et de distributeurs d’aliments concentrés. Chacune de ces zones est pensée pour obliger le cheval à se déplacer au maximum s’il souhaite se nourrir.

Les écuries actives comportent également une ou plusieurs zones de pâturage afin que les chevaux puissent brouter. Elles peuvent être agrémentées de différents types d’aménagements tels que des gués, des roches ou encore des fossés. La curiosité du cheval, ainsi que son agilité, peuvent alors se développer.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Ecurie active et zones de contact social

Les chevaux sont des animaux qui ont besoin de contacts sociaux, même s’ils se sont adaptés petit à petit à la domestication. Les écuries actives disposent de zones extérieures, dans lesquelles les chevaux peuvent se retrouver, hors temps de repos ou d’alimentation. Ces zones sont dédiées au jeu et à la détente. Ils peuvent ainsi se rouler, jouer, se toucher, se voir ou s’éloigner à leur guise. Ces zones permettent aux équidés de se défouler et d’éliminer leur stress.

Les écuries actives comportent aussi une zone d’intégration pour permettre aux nouveaux venus d’intégrer le groupe sereinement. Ils peuvent ainsi découvrir les équidés du groupe sans être en contact direct avec eux immédiatement.

Il existe également une zone d’adaptation pour que les chevaux issus d’un autre type d’hébergement plus traditionnel puissent s’habituer progressivement aux équipements de l’écurie active.

Généralement, on retrouve une zone d’isolement qui sert à séparer les chevaux malades du groupe afin que tous ne soient pas contaminés en cas d’épidémie, par exemple.

Ecurie active et zones de travail

Au sein d’une écurie active, le cheval déambule entre les différentes zones disponibles : il se déplace à longueur de journée en faisant 10 à 15 km chaque jour.

Comme toute écurie, l’écurie active dispose des équipements nécessaires pour travailler le cheval. Aire de pansage, douche, carrière, manège, rond de longe… Les écuries actives sont très classiques sur ce point précis.

Pourquoi héberger son cheval au sein d’une écurie active ?

L’écurie active présente de nombreux avantages, aussi bien pour les hommes que pour les chevaux.

Les avantages de l’écurie active pour l’homme

L’écurie active facilite la tâche de son gérant, notamment du point de vue de l’alimentation puisqu’elle est totalement automatisée. Tous les besoins des chevaux sont couverts de manière automatique et l’entretien des sols de l’écurie se fait de manière mécanique. Les contraintes horaires du gérant d’une telle écurie sont donc allégées.

Attention, la gestion d’une écurie active n’a rien de facile pour autant. Le gérant doit être capable d’observer un groupe d’équidés pour s’assurer qu’il est correctement constitué. De même, il est nécessaire d’avoir de bonnes compétences informatiques pour maîtriser le système automatisé.

Les avantages de l’écurie active pour les chevaux

L’écurie active est pensée pour être respectueuse des besoins naturels du cheval. Il peut vivre en groupe, se déplacer à sa guise entre les différentes zones de l’écurie, et avoir une alimentation régulière qui correspond à ses besoins.

Ses déplacements et sa manière de s’alimenter sont suivis en temps réel (ou presque) par le gérant de l’écurie qui peut procéder à des aménagements si besoin. Le propriétaire d’un cheval sera rapidement alerté en cas de problème.

Le respect du rythme naturel du cheval permet de le maintenir en bonne santé, tant d’un point de vue physique que moral. Un cheval qui vit dans des conditions proches de son état naturel se sentira probablement moins stressé. Les troubles du comportement seront réduits et il sera plus réceptif au contact humain.

Où trouver une écurie active pour son cheval ?

La majorité des écuries actives d’Europe sont situées en Allemagne. Néanmoins, elles se développent de plus en plus en France. La première a été créée en 2010 dans les Landes. Depuis, plusieurs écuries ont vu le jour à proximité d’Annecy, de Rodez, de Deauville, de Lille ou encore de Nantes.

A lire aussi : Choisir la bonne écurie pour son cheval

Attention, ce n’est pas parce qu’une écurie active est située à proximité de son domicile que le cheval pourra forcément l’intégrer. Il doit être sélectionné par le gérant de l’écurie.

Il faut également savoir que le temps d’adaptation de l’équidé pourra être plus ou moins long, en fonction de certains critères, dont :

  • Les hébergements précédents qu’a connus le cheval (a-t-il déjà vécu en troupeau ?).
  • Le caractère du cheval : plus il est curieux, plus son intégration sera facile.
  • Les équipements de l’écurie : le cheval doit les connaître pour une intégration sans stress.
  • Le troupeau qu’il va intégrer.

Certains chevaux non habitués à la vie en groupe peuvent se montrer agressifs. D’autres peuvent ne pas arriver à utiliser les équipements de l’écurie. Bref, l’écurie active n’est peut-être pas faite pour tous les chevaux, ni pour tous les propriétaires, mais elle reste une excellente alternative à de nombreuses écuries.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !
  • Image de profil