L'homéopathie pour soigner les maladies du chat

Illustration : "L'homéopathie pour soigner les maladies du chat"

L’homéopathie peut intervenir dans le traitement d’une variété de petits et grands maux chez l’être humain, mais aussi les animaux de compagnie. Le chat en profite également. Quelles sont les maladies félines que l’on peut soigner grâce à l’homéopathie ?

Du chat âgé au félin devant faire face à des situations stressantes, en passant par les troubles digestifs, les remèdes homéopathiques permettent d’agir sur une grande variété d’affections. Zoom sur les maladies du chat pour lesquelles l’homéopathie propose des solutions…

Pourquoi recourir à l’homéopathie pour soigner son chat ?

Figurant parmi les médecines alternatives, l’homéopathie a plus d’un argument à faire valoir, y compris lorsqu’il s’agit de soigner son chat. Pourquoi opter pour l’homéopathie lorsque son ami félin est souffrant ?

Une approche douce

L’une des caractéristiques les plus connues de l’homéopathie est l’innocuité de ses solutions. Les traitements homéopathiques sont, en effet, des formules diluées à l’extrême afin d’en assurer la non-toxicité. Ces remèdes sont donc généralement sans danger pour l’animal de compagnie.

L’approche douce associée à l’homéopathie est très appréciée pour le soin du chat, qui peut en profiter à plus d’un égard. Les indications sont multiples.

Rappelons que, comme pour toute forme de médecine, il est essentiel de suivre les prescriptions du vétérinaire à la lettre pour préserver la santé et le bien-être du chat.

Activer les capacités d’auto-guérison

Un autre des grands principes de l’homéopathie est qu’elle fait appel aux capacités d’auto-guérison de l’organisme. En soumettant à ce dernier des substances – en doses extrêmement diluées – provoquant les symptômes et maladies, on l’amène à déclencher les processus naturels qui lui permettent de lutter contre ces menaces.

Les soins en homéopathie sont proposés sous différentes formes, notamment liquide et en granules. Ces derniers sont à faire fondre dans l’eau pour les administrer au chat à l’aide d’une seringue, à disposer directement dans la bouche de l’animal.

Des remèdes qui complètent très bien les traitements allopathiques

L’homéopathie est surtout recommandée en tant que complément aux soins allopathiques prescrits par le vétérinaire. Un rôle qu’elle joue d’ailleurs à merveille.

Elle permet de soulager une variété d’affections touchant le chat. Les principaux domaines concernés sont les troubles liés au vieillissement, les infections, les inflammations ou encore les problèmes nerveux.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

L’homéopathie pour soulager le chat sénior

Douleurs articulaires et arthrose font partie des maux du chat âgé qu’il est possible d’atténuer grâce à l’homéopathie. Dulcamara, par exemple, contribue à réduire la douleur chez l’animal lorsqu’il les ressent et manifeste sous l’effet du froid et de l’humidité. Rhus toxicodendron est aussi employée pour soulager le chat souffrant d’arthrose.

Le félin sénior sujet aux troubles cardiaques, intestinaux et nerveux peut être soigné avec Arsenicum album. S’il est atteint d’affections chroniques à évolution lente, Causticum peut constituer une solution.

Infections, virus, inflammations chez le chat : solutions d’homéopathie

Allium cepa 5 CH (éternuements), Nux vomica 5 CH (congestion nasale) ou encore Euphrasia officinalis 5 CH (écoulements oculaires) sont employés chez l’animal atteint de Coryza ou « rhume » du chat.

En cas d’otite, on peut associer Belladonna 5 CH et Capsicum 5 CH. Si le chat présente une toux sèche, souvent associée à l’asthme félin, c’est souvent vers Phosphorus 9 CH que l’on s’oriente.

L’homéopathie et le chat nerveux, stressé

Chez le chat, les sources potentielles de stress sont multiples : l’arrivée d’un nouveau membre dans la famille (adoption d’un autre chat ou de tout autre animal, naissance d’un bébé…), déménagement, perte d’un membre de la famille, visite chez le vétérinaire, trajet en voiture…

Pour soulager le chat stressé, le vétérinaire / naturopathe choisira la solution d’homéopathie notamment en fonction des symptômes observés. Ainsi, si l’animal anxieux a tendance à trembler, il peut miser sur Gelsemium sempervirens 7 CH. S’il devient agressif, Lachesis mutus 15 CH constitue une option intéressante.

Phosphorus 9 CH intervient chez le chat émotif et hypersensible. Tout comme Ignatia d’ailleurs.

A lire aussi : Les bienfaits de l'homéopathie pour soigner son chat au quotidien

Troubles de la sphère digestive et hépatique

Même si nous faisons très attention à ce que mangent nos chats, ils ne sont pas totalement à l’abri de troubles digestifs. En cas de diarrhée, vomissements ou intoxication alimentaire, Arsenicum album et Ipeca 5 CH répondent présent.

Contre les troubles digestifs spasmodiques ou de problèmes d’appétit, c’est généralement Nux vomica qui est prescrite.

Déjà citée plus haut, Phosphorus 9CH s’avère précieuse pour aider le chat souffrant d’hépatite.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !