Qu'est-ce que l'aromathérapie pour chat ?

Illustration : "Qu'est-ce que l'aromathérapie pour chat ?"

Le chat peut, lui aussi, être soigné grâce à l’aromathérapie, notamment s’il est stressé, sujet aux parasites ou encore souffrant d’une infection. Zoom sur les principes de l’aromathérapie appliquée au chat.

L’aromathérapie correspond à l’utilisation des propriétés thérapeutiques associées aux huiles essentielles. On y a recours pour se soigner d’une variété de maux, mais on peut aussi en faire de même avec nos chats. L’emploi des solutions d’aromathérapie sur nos amis félins est quelque peu délicat, en raison de leur grande sensibilité à leurs composés odorants. La plus grande prudence doit donc être de mise si l’on veut que les remèdes mis en œuvre soient réellement efficaces sans nuire aux animaux.

L’aromathérapie : les huiles essentielles et leurs vertus thérapeutiques

L’aromathérapie fait partie des médecines alternatives et repose sur l’utilisation des huiles essentielles à des fins médicales. Huiles essentielles qui sont les composés aromatiques extraits des plantes.

Chacune de ces huiles essentielles possède des propriétés thérapeutiques. Elles sont employées seules ou en mélanges pour combiner leurs effets, en fonction de l’affection à traiter. Elles peuvent ainsi avoir une action anti-infectieuse, antiparasitaire, antivirale, anti-inflammatoire, antalgique, calmante, digestive ou encore antirhumatismale.

Si l’aromathérapie est employée depuis longtemps par l’Homme pour se soigner, elle permet également d’aider les animaux de compagnie à aller mieux, y compris les chats.

L’aromathérapie appliquée au chat : exemples d’utilisations

De multiples indications sont associées à l’aromathérapie chez le chat. On peut avoir recours aux huiles essentielles pour soigner son ami félin dans une logique de stimulation de ses défenses naturelles ou pour atténuer ses douleurs musculaires. On peut aussi utiliser les solutions d’aromathérapie pour le détendre s’il est stressé, prendre soin de ses oreilles, traiter certaines lésions cutanées, le protéger contre les tiques et les puces, entre autres possibilités.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Par exemple, l’association des huiles essentielles de géranium d’Egypte, de lemongrass et de lavande vraie peut former un répulsif efficace contre les parasites externes du chat et les insectes.

Pour assainir l’environnement dans lequel vit le chat, on peut y pulvériser, à l’aide d’un spray, un mélange d’huiles essentielles de tea-tree, de lavande et d’eucalyptus radié.

Pour apaiser un ou plusieurs chats stressés, et ainsi limiter leurs conflits, un mélange diffusé d’huiles essentielles d’orange, d’ylang-ylang et de lavande vraie peut apporter satisfaction.

Dans le cas d’un chat souffrant d’une affection respiratoire (coryza, bronchite…), il est possible de lui faire inhaler, à bonne distance, les vapeurs du mélange suivant incorporé à de l’eau chaude : huiles essentielles d’eucalyptus radié, de ravintsara et d’eucalyptus mentholé.

Autre exemple d’indication : l’otite féline. Là encore, l’aromathérapie répond présent, notamment par l’intermédiaire des huiles essentielles de lavande aspic, de tea-tree et de litsée citronnée.

Aromathérapie et chat : prudence !

La plus grande prudence doit être observée lorsque l’on utilise les huiles essentielles sur les chats. Ces derniers sont extrêmement sensibles aux odeurs et les préparations d’aromathérapie sont caractérisées par une très forte concentration.

L’odorat du chat peut être agressé, tout comme sa peau. Les huiles essentielles ne doivent jamais être utilisées pures sur les chats ; elles sont à diluer dans une huile végétale ou de l’alcool.

A lire aussi : Comment utiliser les huiles essentielles sur son chat ?

Rappelons également que les chats se lèchent quotidiennement pour faire leur toilette. Ils sont donc susceptibles d’ingérer les substances appliquées sur son pelage et sa peau, même si les huiles essentielles sont généralement absorbées en peu de temps par l’épiderme.

Les chats sont d’autant plus démunis face aux huiles essentielles non diluées que leur foie ne peut prendre en charge correctement certains composés chimiques tels que les phénols, les cétones et les aldéhydes aromatiques.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !