Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Combattre les tiques chez le chat

Au même titre que la puce, la tique est une bestiole à éviter sur votre chat. Ces visiteurs indésirables peuvent provoquer du grabuge dans votre foyer, et notamment transmettre certaines maladies plus ou moins dangereuses à votre animal. Il convient de s’en protéger. Comment les éviter ? Comment les combattre ? Que faire en cas d’apparition ? Nous répondons à toutes ces questions.

La piroplasmose du chat n’est pas vraiment connue. Pourtant, cette maladie peut éventuellement se déclarer après que votre chat ait été en contact direct avec une tique. C’est également le cas pour l’ehrlichiose féline et l’anaplasmose féline, ou encore la mycoplasmose féline. Toutes ces maladies restent, heureusement, rares. Cependant, un chat aux défenses immunitaires affaiblies à plus de risques de les développer. Surtout qu’avec le réchauffement climatique, les tiques sont de plus en plus nombreuses. Elles ont donc davantage de chances d’entrer en contact avec votre félin.

Comment votre chat attrape-t-il des tiques ?

Les tiques sont souvent présentes dans la période allant de mars à août ou septembre. En réalité, durant la moitié de l’année, votre chat (et même vous) est exposé. La tique s’attrape en allant dans le jardin, en se roulant dans l’herbe, en se plaçant sous un arbre (les tiques s’accrochent aux feuilles). Elles parviennent à atteindre le pelage du chat, et donc sa peau, et commencent leur œuvre.

Que fait la tique ?

La tique se nourrit du sang de ses hôtes. La concentration en hémoglobine des globules rouges diminue alors, et votre chat se retrouve légèrement plus faible. C’est à piquant et en se nourrissant que la tique (pas dans tous les cas) peut transmettre certaines maladies plus ou moins graves.

A lire aussi : "Comment donner un médicament à son chat efficacement et en douceur ?"

Comment retirer une tique ?

A l’instar de chez l’humain, il vous faudra utiliser un crochet anti-tique, disponible en pharmacie. Ce dernier permet, non seulement d’enlever la tique, mais aussi et surtout sa partie ancrée dans la peau. En effet, en tentant d’enlever à main nue ou avec une pince à épiler, vous risquez de laisser la tête de la tique dans la peau. Ne tirez pas d’un coup sec, mais dévissez, comme si vous enleviez une vis. Puis, il est nécessaire de désinfecter la zone.

En revanche, il ne faut jamais mettre d’alcool avant de retirer la tique de son emplacement. Il ne faut pas retirer la tique avec une pince à épiler, sous peine de créer une inflammation voire un abcès.

Avant d’en arriver-là, le mieux est la prévention.

Anticiper les tiques

Comme pour les puces, il convient de traiter votre chat contre les tiques en amont. Cela réduira considérablement, voire évitera, qu’une telle mésaventure ne lui arrive. Vous pouvez, dans un premier temps, accrocher un collier anti-tique autour du cou de votre chat. Ce collier agit également contre les puces, avec une efficacité moindre. L’inconvénient est que la queue ou l’intérieur des cuisses ne sont pas protégés.

Vous pouvez aussi et surtout utiliser une pipette spot-on anti-tique à placer derrière la nuque de votre chat. Elles ont souvent une action bénéfique pendant plusieurs semaines. Cela reste, à ce jour, le meilleur moyen de prévenir l’apparition de tiques. Dans tous les cas, il convient de vous rapprocher de votre vétérinaire pour choisir la meilleure option.

En résumé

Combattre une tique n’est pas une mince affaire. Déjà, car il convient d’avoir l’outil adéquat, puis la manière de bien faire. En effet, enlever une tique chez un chat demande de la patience et de la rigueur, sous peine de laisser la tête dans la peau et de créer un potentiel abcès. Le mieux, c’est d’anticiper et de prévenir leur apparition, qui se fait généralement entre mars et août.

La tique est une bestiole qui transmet certaines maladies. Il convient dès lors de lutter efficacement contre elle en amont, par le biais d’un collier anti-tiques ou par une pipette.

1 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune chat, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chat le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (Jules, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chat, faites comme Jules, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !