Un chat retrouvé 11 ans après sa disparition à 1,5 kilomètre de chez lui

Illustration : "Un chat retrouvé 11 ans après sa disparition à 1,5 kilomètre de chez lui"

Quand une mère de famille a été appelée par un vétérinaire lui annonçant que son chat venait d’être retrouvé, elle ne pouvait pas en croire ses oreilles, et pour cause ; le félin avait disparu 11 années plus tôt.

Un chat aveugle et âgé de 16 ans est revenu auprès de sa famille après une très longue absence, comme le rapporte Metro.

Julie Gibbons, 56 ans, vit à Warrington dans le Nord-ouest de l’Angleterre. En 2010, elle avait adopté 2 chats : Dexter, 5 ans à l’époque, et sa sœur Daisy. Elle avait préféré attendre un mois avant de les laisser jouer seuls dans le jardin. Malheureusement, le jour où ils y ont été autorisés, le mâle a escaladé la clôture et s’est enfui.

Durant des semaines, ses maîtres l’ont cherché partout, de jour comme de nuit. Dexter restait désespérément introuvable. Ils continuaient d’espérer, parce qu’il portait une puce d’identification, mais les années passant, cet espoir n’a fait que s’étioler.

Dexter n’était qu’à un kilomètre et demi de chez lui

Julie Gibbons était donc loin d’attendre ce coup de fil reçu tout récemment et qui l’a laissée sans voix. Son interlocuteur, un vétérinaire, lui annonçait qu’on venait de lui amener un chat identifié à son adresse. « J’étais abasourdie. Je n’arrivais pas à y croire. Il vivait à un kilomètre et demi de chez nous. Il était si près, mais si loin », confie sa propriétaire à Metro.

Dexter avait été découvert par un couple devant son domicile. Ne comprenant pas pourquoi ce chat errant avait du mal à marcher et se cognait sans cesse contre les obstacles, ils l’ont emmené chez le vétérinaire, qui a constaté qu’il était aveugle. Nul ne sait comment Dexter a perdu la vue, mais le plus important, c’est qu’il a retrouvé sa maison 11 ans après s’être volatilisé.

A lire aussi : Un chat retrouvé à 30 kilomètres de chez lui, 6 semaines après sa disparition

Il n’a désormais plus rien à craindre. Il pourra vivre ses vieux jours en sécurité et entouré d’amour. L’amour de sa famille de toujours.

0 partage
"Après l'accident de ma petite Onalda, ma magnifique Bleu Russe, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chat. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chatte. " (Emma, 21 ans, Toulouse)

Si vous aimez votre chat, faites comme Emma, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !