Un chat fuyant un feu de forêt disparaît dans la nature puis commence une nouvelle vie parmi les avions

Ils craignaient le pire pour leur chat, introuvable depuis l’évacuation de leur maison à cause des feux de forêt. Ce qu’ils ignoraient, c’est que le félin avait trouvé un point de chute où on prenait bien soin de lui.

Illustration : "Un chat fuyant un feu de forêt disparaît dans la nature puis commence une nouvelle vie parmi les avions"

Peyote, Yote pour les intimes, est un membre à part entière de la famille de Kaitlyn White-Keyes, qui habite Yellowknife au Canada. Les autres chats qui vivent sous le même toit jouissent d’ailleurs du même statut.

Quand Yote s’était volatilisé en août dernier, ses propriétaires s’étaient tout de suite lancés à sa recherche, mais il restait introuvable et leur angoisse s’aggravait de jour en jour.

Ils étaient en vacances à ce moment-là et avaient engagé une pet-sitter pour veiller sur les félins. En apprenant qu’un ordre d’évacuation avait été émis par les autorités car des feux de forêt progressaient dans la région, ils l’avaient appelée pour lui demander d’ouvrir les fenêtres de la maison afin que les chats puissent s’enfuir.

Kaitlyn White-Keyes restaient sans nouvelles du minet, qui était en fait sain et sauf. Yote avait effectivement trouvé refuge un peu plus loin sous les hangars abritant les avions d’une compagnie aérienne familiale locale, Buffalo Airways.

Le chat y mangeait à sa faim, était protégé des éléments et aimé de tous, y compris les chiens. Sa présence était d’autant plus appréciée qu’il tenait les rongeurs à distance. On lui a donné un nom, Claude. Personne ne savait qu’il en avait déjà un, ainsi qu’une famille.

Illustration de l'article : Un chat fuyant un feu de forêt disparaît dans la nature puis commence une nouvelle vie parmi les avions
Mikey McBryan / Facebook

Yote a pris l’habitude de faire la sieste à bord des avions pendant leur entretien ou sur les bureaux. « C’est le paradis des chats ici », dit Mikey McBryan, directeur général de la compagnie, à la CBC.

Les retrouvailles, 2 mois après

Pendant ce temps-là, Kaitlyn White-Keyes expliquait à son fils Tomek, 5 ans, que Yote ne reviendra probablement plus à la maison. L’enfant lui a répondu que son vœu pour Noël était de revoir son ami félin. Il a été exaucé bien avant l’heure.

A lire aussi : Ce chat a pu assister aux funérailles de sa maîtresse afin d’exaucer sa dernière volonté et lui faire ses adieux

2 mois après sa disparition, les appels lancés sur les réseaux sociaux par Kaitlyn White-Keyes et Mikey McBryan ont fini par se croiser. Ils sont entrés en contact, et la mère de famille a ainsi été soulagée d’avoir la confirmation que le « Claude » dont lui parlait son interlocuteur était bien son Yote.

Le chat est rentré chez lui. Tomek était aux anges lors des retrouvailles. Mikey McBryan, lui, a eu un petit pincement au cœur en voyant l’animal partir, mais il était ravi de ce dénouement. « Il faut beaucoup de compétences pour être un bon chat de hangar, dit-il, mais ce sont les chats qui vous trouvent en quelque sorte. La porte est toujours ouverte et qui sait quel chat entrera demain ».

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !
  • Image de profil