Chats et chiens autorisés dans les transports en commun toulousains ? C’est la proposition du Parti Animaliste, candidat aux municipales

Illustration : "Chats et chiens autorisés dans les transports en commun toulousains ? C’est la proposition du Parti Animaliste, candidat aux municipales"

Quentin Charoy est tête de liste du Parti Animaliste à Toulouse pour les prochaines élections municipales. Parmi ses propositions, il en est une qui plaira très certainement aux propriétaires d’animaux de compagnie : permettre aux chiens et chats d’accéder aux transports en commun.

Le Parti Animaliste fait de plus en plus parler de lui, et c’est une bonne nouvelle pour la cause animale. La formation avait obtenu des résultats encourageants lors des élections européennes. Elle ambitionne également de faire entendre la voix de nos amies les bêtes à l’occasion des municipales qui se tiendront en mars prochain.

A Toulouse, c’est un jeune entrepreneur en restauration de 25 ans qui en est tête de liste. Quentin Charoy défend et promeut corps et âme le programme de son parti. Parmi les propositions que comprend celui-ci, l’accès aux transports en commun de la ville rose à tous les animaux de compagnie, sans exception, comme le rapporte Le Parisien.

Les bus, métros et trams toulousains leur sont actuellement interdits, à l’exception des chiens guides d’aveugle, des animaux de petite taille et ceux voyageant dans des panières fermées. Une mesure qui, d’après Quentin Charoy, exclut notamment « les personnes âgées qui n’ont pas de voiture » et qui ne n’ont donc pas la possibilité de « prendre les transports en commun avec leur chien ».

La proposition de la liste menée par Quentin Charoy est évidemment assortie d’un certain nombre de précautions, comme la tenue en laisse et le port de la muselière « si nécessaire », ainsi que la création d’un guide des bonnes pratiques à l’adresse des propriétaires d’animaux. Le but est de faire en sorte que la cohabitation entre tous les usagers des transports en commun soit assurée.

Par ailleurs, le Parti Animaliste souhaite que les chiens et chats des personnes âgées puissent les accompagner dans les maisons de retraite. Ainsi, les seniors ne seraient plus obligés d’abandonner leurs compagnons en rejoignant ces établissements.

A lire aussi : Un minuscule chaton abandonné, sourd et mal en point trouve du réconfort auprès d'un couple bienveillant

Stations bus et métro Esquirol à Toulouse (capture d'écran Google Street View)

0 partage
Tout comme Jeannne B. de Lille qui a souhaité protéger Mady, son Abyssin maintenant âgé de 2 ans, souscrivez à une assurance pour votre chat adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chat, faites comme Jeanne, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire