Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

La question animale parmi les enjeux des prochaines municipales

Publié le 30/10/2019 à 14h55

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "La question animale parmi les enjeux des prochaines municipales"
Photo d'illustration

A 4 mois et demi des élections municipales, la cause animale semble de plus en plus présente dans le débat politique. La récente percée du Parti Animaliste aux européennes annonce-t-elle un regain d’intérêt pour les droits et le bien-être de nos chiens, chats et autres compagnons ?

Les élections municipales auront lieu les 15 et 22 mars 2020. Dans les communes de France, les candidats briguant les conseils municipaux ont entamé leurs campagnes, présenté leurs programmes et affiché leurs priorités. Ces dernières comprennent les questions liées à la cause animale, qui « est investie aujourd’hui par une partie des politiques qui se disent qu’il y a là une cible à traiter », selon Jérôme Fourquet, directeur du pôle opinion de l’IFOP, dans un entretien accordé à France 2 (le reportage, posté sur le site France Info, est à découvrir ci-dessous). Une cause à laquelle « 8% de la population est sensible au point éventuellement d’orienter son vote vers tel ou tel candidat », ajoute-t-il.

Le même reportage cite Marine Le Pen, qui s’affiche régulièrement sur les réseaux sociaux en compagnie de ses chats, ainsi que Yannick Jadot parmi les personnalités politiques mettant en avant leur intérêt pour les animaux, dans une éventuelle stratégie visant à obtenir les voix des citoyens concernés. Le militant écologiste d’EELV s’était notamment signalé en octobre 2018 en s’enfermant dans une cage aux côtés d’Allain Bougrain-Dubourg pour dénoncer les maltraitances dont sont victimes les animaux d’élevage. « Nous mettons la question de l’animal, de son respect, de son statut juridique, de la protection des animaux au cœur de notre programme politique », a-t-il assuré au micro de France 2.

A lire aussi : "Le diabète chez le chien"

Il a également dit espérer, lors du scrutin municipal qui se tiendra dans 4 mois et demi, des alliances avec le Parti Animaliste, qui a réalisé un joli score (2,2%, soit 490 000 voix) aux dernières élections européennes. Une idée que ne semble pas écarter ce parti, qui attend toutefois des actions concrètes de la part d’EELV et d’autres formations désireuses d’évoluer à ses côtés, comme l’a déclaré la coprésidente Isabelle Dudouet-Bercegeay.

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 31/10/19

    j'espère que ces partis sont "sincères" et qu'ils ne se servent pas du score du parti animaliste pour gagner les prochaines élections (certains aiment les animaux et j'espère que l'animal sera considéré à part entière comme un "être vivant" et que les bourreaux d'animaux seront condamnés un maximum)

     Répondre  Signaler