6 raisons de ne jamais dégriffer son chat !

Publié le 28/01/2020 à 08h48

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Tops

Illustration : "6 raisons de ne jamais dégriffer son chat !"
Photo d'illustration

L'onyxectomie est heureusement interdit en France depuis une quinzaine d’années. Pourtant, cette pratique qui consiste à dégriffer un chat est monnaie courante dans de nombreux pays dans le monde.

Comment peut-on en arriver à vouloir enlever les griffes de son félin ? Cette question taraude de nombreuses personnes, pléthore d’amoureux des animaux. C’est un peu comme si on venait vous amputer volontairement votre dernière phalange. C’est à peu près ce que correspond une griffe, qui est plus qu’utile pour le matou.

Les propriétaires de chats pensent peut-être que cette opération se révèle indolore pour leur protégé. Sur le moment, peut-être, mais a posteriori, cela peut engendrer de grandes conséquences : psychologiques et physiques.

Des conséquences que nous passons au peigne fin, et qui feront peut-être réfléchir les défenseurs de cette pratique barbare.

1. Enlever une griffe, c’est amputer le chat d’une partie d’un doigt !

Il est impossible de comparer une griffe à un ongle chez l’être humain. Ce n’est tout simplement pas pareil. Une griffe se rapproche d’une phalange. Il s’agit d’un os qui a toute sa place dans l’anatomie de la main du félin. Ainsi, dégriffer un chat, c’est également lui enlever des os, des ligaments et des tendons qui, s’ils ne se voient pas, sont d’une très grande utilité.

2. C’est l’assurance d’une très forte douleur pour le chat

Non, l’opération n’est pas banale. Un dégriffage laissera le chat dans une importante douleur. De nombreuses complications sont relevées, comme des saignements post-opératoires, des lésions de nerfs, des infections, des abcès. Sans oublier toutes les douleurs articulaires qui vont découler de cette amputation.

3. Des risques de développer des problèmes comportementaux

Comment réagiriez-vous si on vous amputez de vos doigts ? Probablement pas bien. Qui plus est si on vous en prive relativement jeune. Griffer, pour un chat, est une façon de marquer son territoire, de marquer sa présence. Lui enlever ses griffes, c’est lui enlever ce plaisir, ce qui le caractérise. Qui plus est, il ne peut plus se gratter, et cela ne fait qu’augmenter son stress. De fait, il peut devenir agressif, se mettre à mordre et souffrir d’un manque d’interaction avec les autres chats.

4. Une plus grande faiblesse de ses muscles

L’absence de griffes empêche les chats de pouvoir étirer leurs muscles, du dos aux épaules en passant bien évidemment par les pattes. Dès lors, cela peut causer une atrophie musculaire qui modifiera son squelette et sa posture.

5. Cela modifie le sens de l’équilibre du chat

Sans un bout de doigt à chaque patte, il paraît difficile de voir un chat, véritable équilibriste, conserver ce sens de façon optimale. Les griffes permettent de contrôler leurs réceptions après des sauts, et lui offrent un confort dans son déplacement.

6. Dégriffer son chat, c’est lui enlever tout moyen de défense

Dans la rue, votre chat croisera peut-être un congénère. Cela pourrait bien dégénérer et en venir aux pattes… Sauf que votre chat dégriffer n’aura aucun moyen de riposte. Il devra s’échapper, grimper… Mais là aussi, l’absence de griffes peut être préjudiciable...

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Neri dès sa naissance. En effet, le Maine Coon est une race de chat avec certaines prédispositions à développer quelques maladies et je préfère me prémunir d'un éventuel accident ou d'une maladie comme la dysplasie des hanches " (Pedro, VRP à Gap)

Si vous aimez votre chat, faites comme Pedro, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation