5 chats qui sont entrés dans la légende en devenant de véritables héros de guerre

Publié le 13/01/2021 à 19h21

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Tops

Illustration : "5 chats qui sont entrés dans la légende en devenant de véritables héros de guerre"
© Steven R. Nickerson

Malgré eux, ces chats se sont retrouvés au cœur de la guerre et en sont devenus des héros. Leurs aventures extraordinaires méritent d’être contées et perpétuées.

Les animaux subissent, eux aussi, les affres de la guerre. Sans le vouloir, ils souffrent des conséquences des conflits armés, mais ils peuvent aussi en être des protagonistes.

C’est le cas pour les 5 chats dont il est question ici et dont les récits sont racontés par Fred Zone. Ils ont vu les combats de très près, certains ayant même frôlé le pire. Ces félins se sont également illustrés par leurs actions héroïques.

Hammer, le chat soldat de première classe ramené d’Irak

Par sa présence à ses côtés, Hammer avait aidé le sergent-chef Rick Bousfield, de l’armée de Terre américaine, à garder le moral durant son déploiement en Irak. Ce chat Mau Egyptien avait vu le jour dans la base aérienne de Balad et était devenu, en quelque sorte, la mascotte de l’unité de Bousfield.

Hammer s’occupait aussi de garder les nuisible à distance et contribuait à détendre l’atmosphère dans le camp. Il a vécu des moments stressants, notamment les attaques de mortiers, mais les militaires le protégeaient systématiquement.

Rentré aux Etats-Unis en mars 2004, le sergent-chef Bousfield avait demandé aux associations Alley Cat Allies et Military Mascots de l’aider à organiser le voyage du chat d’Irak vers Colorado Springs, où vit le soldat.

Une cagnotte avait été lancée, ce qui a permis de récolter les 2500 dollars nécessaires aux démarches et aux soins. Hammer, qui a reçu le grade de Private First Classe (soldat de première classe), a ainsi rejoint son ami et commencé sa nouvelle vie loin des combats.

Photo : Steven R. Nickerson

Princess Papule, cette chatte ayant connu la bataille du Pacifique

Princess Papule, également appelée Pooli, a accompagné le matelot James Lynch à bord de l’USS Fremon, navire de transport de troupes et d’attaque de l’US Navy, pendant la fin de la guerre du Pacifique.

Cette chatte est née à Pearl Harbor, 3 ans après l’attaque japonaise de la base navale hawaïenne qui avait précipité l’entrée en guerre des Etats-Unis.

Elle a connu quelques-unes des plus importantes batailles de l’époque, notamment Iwo Jima et Saipan. Elle restait toutefois à l’abri des combats, dormant dans la salle des courriers du bâtiment.

Pooli a reçu un uniforme et des distinctions, dont 4 étoiles de guerre.

Le jour de son 15e anniversaire, elle a fait l’objet d’un article publié dans le Los Angeles Times.

Sam l’insubmersible

Sam le chat avait survécu aux naufrages de 3 navires : un allemand et 2 britanniques.

Il se trouvait à bord du cuirassé Bismarck quand il a été coulé en mai 1941. Récupéré par l’équipage du destroyer anglais HMS Cossack, il a de nouveau été secouru après l’attaque subie par ce dernier. Découvrant ensuite la vie à bord du porte-avions HMS Ark Royal, Sam a miraculeusement réchappé à la noyade quand le bâtiment a été envoyé par le fond, victime d’un sous-marin allemand.

Repêché là encore, le félin a paisiblement fini sa vie à Gibraltar, puis en Irlande du Nord.

Photo : ZME Science

Mourka, le messager de Stalingrad

La ville de Stalingrad avait été le théâtre de l’une des plus terribles batailles de la Seconde Guerre mondiale, du 17 juillet 1942 au 2 février 1943.

Une unité de l’armée russe a eu l’idée d’utiliser un chat comme messager. Appelé Mourka, l’animal se débrouillait toujours pour revenir vers sa gamelle, quelque fût l’endroit où il s’était rendu.

Les soldats partis en reconnaissance l’emmenaient avec eux, puis envoyaient au quartier général leurs rapports sur les forces ennemies en les attachant au collier de Mourka.

Les soldats russes n’ont plus eu de nouvelles du chat héroïque, qui s’était volatilisé lors d’une mission.

Tom, chat héros ayant permis aux Britanniques de trouver de quoi manger pendant la guerre de Crimée

La guerre de Crimée s’était déroulée de 1853 à 1856, et opposé la Russie aux Ottomans, Français et Britanniques notamment.

A lire aussi : Abandonné à la naissance, ce chaton déterminé à survivre devient une véritable source d’inspiration pour sa famille d'accueil touchée par le cancer

Pendant le long siège de Sébastopol, les soldats anglais souffraient du manque de ravitaillement. L’un d’eux, le lieutenant William Gair, s’est intéressé à un chat qui trouvait toujours de quoi se nourrir. Il l’a appelé Tom et l’a suivi pour découvrir l’entrepôt de nourriture sous un tas de ruines où l’animal se servait.

Tom a accompagné le lieutenant Gair au Royaume-Uni après la fin du conflit.

Il est décédé peu après. Son corps empaillé est exposé au National Army Museum de Londres.

Photo : National Army Museum London - National Army Museum, London, CC BY-SA 4.0

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Neri dès sa naissance. En effet, le Maine Coon est une race de chat avec certaines prédispositions à développer quelques maladies et je préfère me prémunir d'un éventuel accident ou d'une maladie comme la dysplasie des hanches " (Pedro, VRP à Gap)

Si vous aimez votre chat, faites comme Pedro, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !

Articles en relation