Vermifuger ses poules

Illustration : "Vermifuger ses poules"

Vermifuger ses poules est rarement le premier réflexe lorsque l’on décide d’avoir un poulailler. Pourtant, les poules, comme la plupart des oiseaux et même des mammifères, sont sujettes aux vers. La présence de vers dans l’intestin de vos poules n’est pas nécessairement anormale, mais certaines de ces petites bêtes peuvent causer toutes sortes de problèmes à vos chères cocottes.

Pourquoi vermifuger ses poules ?

Il n'est pas difficile de comprendre pourquoi les vers constituent un problème sérieux pour vos poules. Les cas extrêmes de vers parasites peuvent entraîner la malnutrition, une infection, une hémorragie interne et même la mort. Il existe bien sûr de nombreux types de vers différents, comme les ascaris, les hétérakis, les capillaires ou les cestodes. Ils sont tous uniques, mais ils ont tous une chose en commun : ils mettent à mal la santé de vos poules.

De plus, une infection par un ver s'aggrave lentement et n'est généralement pas détectée avant qu'il ne soit trop tard. Les symptômes ne sont pas visibles tant que l'infection n'est pas significative. Il n'y a cependant pas lieu de désespérer tant que vous êtes proactif sur le sujet. Les vers sont très courants et il existe une grande variété de traitements, tant naturels que chimiques, pour prévenir ou soigner vos poules contre les vers.

Comment une poule attrape-t-elle des vers ?

Généralement, les poules attrapent des vers à partir de ce qu'elles mangent. Soit en mangeant les excréments infectés d'un autre oiseau, soit en picorant un insecte porteur d'œufs de vers (ver de terre, limace, escargot, sauterelle, mouche, etc.). Par exemple, un pigeon fait caca près de votre poulailler. La fiente contaminée est ensuite digérée par des insectes tels qu’un coléoptère et finit dans l’estomac de votre poule. Un gallinacé en bonne santé peut tout à fait vivre avec quelques vers dans son intestin. Mais si votre poule tombe malade ou qu’elle est stressée, les vers peuvent alors se multiplier et devenir un problème sérieux pour la santé de votre poule.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les symptômes :

  • Modification des selles de la poule. Une poule dont les selles deviennent liquides, changent de couleur (jaunâtre) ou contiennent du sang est probablement porteuse de parasites. Seul le test des selles de vos poules chez un vétérinaire vous indiquera assez précisément la présence de vers. C’est rapide et relativement peu coûteux. C’est surtout un bon moyen d’éviter d'acheter un médicament vermifuge inutile.
  • Une baisse de la ponte. Peu fréquente au début, elle peut être indicatrice d’un parasitage avancé si elle est jumelée à d’autres symptômes.
  • L’amaigrissement. C’est le symptôme le plus évident, dans la mesure où il indique que des parasites pompent une grande partie de ses nutriments. Si vous le constatez alors que vous n’avez rien changé dans l’alimentation de vos poules, c’est peut-être le signe d’un parasitage. C’est assez difficile à voir à l’œil nu, car l’aspect physique de la poule ne change pas forcément à cause de son plumage. Inspectez son corps ou pesez-la.
  • Affaiblissement. Une poule qui ne se déplace plus est souvent malade. Si votre cocotte ne bouge presque plus ou difficilement, que vous constatez que sa posture s’est affaissée, c’est qu’elle a un problème.

Quel vermifuge pour mes poules ?

Vermifuges naturels

De toute évidence, lorsqu'il s'agit de la santé de vos poules, la prévention est la meilleure solution. Voici quelques conseils utiles pour essayer de maintenir vos poulettes en bonne santé en utilisant des produits naturels :

Gardez votre poulailler propre et ne laissez pas les déchets de poules s'accumuler. L'utilisation de la terre de diatomée peut aider à réduire le nombre de parasites dans le poulailler, en particulier les poux, les puces et les acariens. Répandez-en dans le poulailler et saupoudrez-en sur vos poules, vous pouvez aussi en mettre une bonne dose sur le sol pour qu’elles s’en servent pour faire des bains de poussière.

Veillez à ce que vos poules disposent en permanence d'eau propre et fraîche. L'ajout de vinaigre de cidre dans l'eau décourage la croissance des algues et des moustiques. Mettez 1 cuillère à soupe de vinaigre de cidre pour un litre d'eau, 2 à 3 fois par semaine.

Vous pouvez également donner de l'ortie à vos poules ou ajouter de l'ail écrasé ou haché à l'eau, ce sont de très bons antiseptiques.

Essayez de ne pas laisser de céréales, de friandises ou d'autres aliments sur le sol afin d'éviter toute contamination.

De nombreux parasites aiment les endroits chauds et humides. Essayez de garder l’enclos et surtout le poulailler aussi sec que possible. Remplissez les flaques de boue avec des cailloux, du sable et de la terre pour éviter l'eau stagnante.

Veillez à ce que l'herbe où gambadent vos poules soit courte. Les rayons UV du soleil détruiront de nombreux œufs et parasites. Si vos poules aiment picorer, cela ne devrait pas être très difficile.

Certains vermifuges naturels, tels que Verm-X, peuvent être utilisés en toute sécurité. Il s'agit d'une préparation à base de plantes sans OGM qui a fait ses preuves. Ce vermifuge se présente sous forme liquide à ajouter dans l’eau.

Vermifuges chimiques

Il existe un grand nombre de vermifuges chimiques pour les poules. Ils se scindent en deux catégories, ceux à base de lévamisole, et ceux à base de flubendazole.

Les vermifuges contenant du lévamisole sont efficaces contre les ascaris, les hétérakis, les capillaires, les cestodes.

Les médicaments à base de flubendazole soignent quant à eux les poules contre les vers ronds (nématodes), c’est-à-dire les hétérakis gallinarum, les capillaires, les ascaris, et les strongles (Trichostrongylus tenuis). Ils sont aussi efficaces contre les nématodes de l’appareil respiratoire comme la syngamose.

A lire aussi : Faire face à la mort d'une poule

Il faut cependant prendre en compte que les vermifuges chimiques entraînent un phénomène de résistance. Il est conseillé de les utiliser qu’en cas de nécessité avérer, après consultation d’un vétérinaire.

Quand faut-il vermifuger ses poules ?

Les produits naturels pour vermifuger vos poules comme l'ortie peuvent être utilisés toute l’année ou bien deux fois par an, au printemps et à l’automne, en prévention.

Les vermifuges chimiques ou tout type de médicaments pour vos poules doivent plutôt être prescrits et utilisés quand cela est jugé nécessaire par votre vétérinaire.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !