Faire face à la mort d'une poule

Illustration : "Faire face à la mort d'une poule"

La mort d’un animal de compagnie est toujours un moment d’extrême tristesse. Les poules ne dérogent pas à la règle et leur courte espérance de vie ne fait que rendre cette fatalité plus présente. La mort d’une poule est un moment très dur auquel vous n'avez probablement pas pensé lorsque vous avez ramené vos premières cocottes à la maison. Un jour, elles s’en iront. Personne n'aime en parler, mais c'est une chose que vous ne pouvez pas ignorer. Si vous avez des poules, vous vous êtes sans doute attaché à elle, et tôt ou tard vous devrez faire face à leur mort.

La vie avec les poules

Vous pouvez adopter des poules de basse-cour pour diverses raisons. C’est souvent un acte motivé par les œufs, l'autosuffisance ou par l’envie d'être responsable et de se rapprocher de la nature. Puis, quelle que soit la motivation première, nous leur donnons des noms, nous découvrons que ces gallinacés sont sociaux, affectueux, pleins de ressources et que chacun d'entre eux a sa propre personnalité.

Les poules prennent alors une part importante dans nos vies. Tous les matins, nous savons que nous devons aller au poulailler pour laisser les poulettes sortir. Nous les nourrissons, passons du temps avec elles et tissons des liens étroits.

Elles commencent même à être un sujet de conversation, vos amis vous demandent comment elles vont et vous pouvez même vous faire des amis grâce à elles, en partageant votre passion.

Si un sujet concernant les poules tourne sur les réseaux sociaux, on ne manquera pas de vous le faire savoir. Si un de vos amis envisage d’adopter des poules, c’est à vous qu’il en parle en premier, car vous savez mieux que personne à quel point il peut être satisfaisant de s'occuper d'un autre être vivant. Si vous avez des enfants, ils grandissent au contact de vos poules, bref, elles deviennent des membres de la famille à part entière. Vos poules ont besoin de vous, et vous avez besoin d’elles.

Réagir à la mort d’une poule

Certains ne comprendront peut-être pas votre peine, vous diront que c’était « juste » une poule. Mais il est normal de ressentir de la tristesse. Votre chagrin fait partie du deuil. Pour vous, ce n’était pas « juste » une poule, vous la connaissiez, elle avait un nom et était unique par rapport à toutes les autres poules de la planète. Elle vous connaissait, vous acceptait, se fiait à vous et vous aimait à sa manière.

Ne culpabilisez pas, même si vous vous sentez responsable. Dites-vous que c’est malheureusement le cycle de la vie, que, quels que soient les efforts ou les mesures que vous auriez pu prendre, un jour, elle aurait quitté ce monde.

Essayez, même si c’est difficile, de prendre du recul. Souvenez-vous que votre poule, quelle que soit la durée, a vécu la meilleure vie qu'une poule puisse vivre. Chaque jour, elle a picoré, gratté le sol, fait des bains de poussière, interagi avec vous et d’autres poules et pondu autant qu'elle pouvait le souhaiter. Votre poule a pu vivre sa vie pleinement et a sûrement été plus heureuse à vos côtés qu’elle n’aurait pu l’être autrement.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Comment les poules vivent-elles la mort d’un membre du poulailler ?

Comme beaucoup d’animaux, lorsqu'une poule approche de la fin, elle a tendance à chercher un endroit tranquille loin des autres poules. Souvent, les autres habitantes du poulailler lui rendent visite, seules ou à deux. C’est un moment triste et gracieux, les poules baissent la tête pour se mettre au niveau des yeux de la poule mourante. Elles roucoulent doucement, font des gestes lents, comme si elles rendaient leurs derniers hommages à leur congénère.

Certaines s'assoient tout près, d'autres reviennent sans cesse, comme si elles avaient du mal à accepter le sort, grattant le sol juste devant elle, comme pour lui dire que la vie n’est pas encore finie. Ces poules-là auront peut-être du mal à accepter la mort de l’autre. Une poule en deuil évite d'interagir avec les autres et s'assoit dans un coin avec des plumes gonflées.

Pendant les jours qui suivent la mort de la poule, il n'est pas rare que ses proches pleurent la perte de leur ami. Caquetant depuis le poulailler en utilisant le son qu’elles produiraient si elles cherchaient un membre manquant du poulailler pendant un moment de liberté.

Il peut arriver qu'une poule qui était proche de la défunte meure soudainement pour des raisons inconnues. Comme si elle avait perdu sa joie de vivre.

Cependant, une fois qu'elles ont fait la paix, la plupart des poules partent et ne reviennent pas en arrière. La poule meurt seule, comme elle le voulait. Les autres sont retournées à leurs occupations : fouiller, gratter, prendre un bain de poussière... La vie continue.

Que faire quand ma poule est morte ?

Vous voudrez peut-être l’enterrer dans votre jardin, mais renseignez-vous au préalable, car ce n’est pas autorisé dans toutes les communes. Si le sol est argileux ou que votre poule est morte d’une maladie infectieuse, c’est également interdit. Si l’enterrement est autorisé, sachez que le trou doit être plus profond que 50 cm (et que votre poule doit peser moins de 10 kg).

A lire aussi : La naissance des poussins

Vous pouvez aussi enterrer votre poule dans un cimetière pour animaux, elle aura une stèle à son nom et vous pourrez venir la voir.

Une autre solution est le crématorium, vous pourrez ensuite conserver les cendres ou bien les disperser dans un endroit qui a du sens pour vous.

Manipuler la dépouille de votre poule peut être au-dessus de vos forces, dans ce cas vous pouvez faire appel à votre vétérinaire, qui s’occupera de tout. Il acheminera votre poule jusqu’au crématorium ou jusqu’à la mise en bière.

0 partage

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 27/08/21

    J adore votre guide, j ai appris beaucoup de choses sur les poules, d'autant que on envisage d avoir un pouillalier dans notre coliving,. Je suis atteinte de 3 maladies auto-immunes et je fais de grosses allergies aux piqûres d'insectes• Il m'a été déconseillé de m occuper des poules qui peuvent avoir des poux de poules• Qu'en pensez-vous ? Merci de vos conseils,• Cecile

     Répondre  Signaler