Les plantes toxiques pour les poules

Illustration : "Les plantes toxiques pour les poules"

Y a-t-il dans votre jardin une plante dangereuse pour vos poules ? L’appétit de vos gallinacés aura-t-il raison d’eux ? Pas de panique, une végétation abondante est sans danger pour vos poules, mais il est important de comprendre quelles plantes peuvent présenter un danger pour leur santé.

Mes poules vont-elles éviter les plantes toxiques ?

Les poules ne sont pas totalement inconscientes et ne se jetteront pas sur une plante qui pourrait les tuer. Dans la nature, elles passent le plus clair de leur temps à picorer, certes, mais goûtent consciencieusement la plupart des plantes pour déterminer ce qui est bon à manger et ce qui ne l'est pas. Elles semblent avoir une assez bonne capacité à déterminer ce dont il faut s'éloigner. De même, l’expérience des unes sert aux autres, si vous laissez vos poules élever des poussins, vous pourrez constater qu’elles leur apprendront ce qui est bon et ce qui est mauvais.

Que vos poules mangent ou non des plantes toxiques dépendra également de leur environnement. Par exemple, si ces gallinacés n'ont pas un sol très riche à fouiller ou peu à manger, ils peuvent finalement être tentés de consommer ce qu'ils n'auraient pas touché autrement. C'est assez similaire au comportement de beaucoup d’animaux de compagnie.

Si votre chat ou votre chien n'est pas particulièrement susceptible de manger un plant de muguet à l'extérieur, un bouquet en centre de table peut être une tentation. Ainsi, si vous donnez à vos poules un accès constant à une zone herbeuse avec beaucoup de bonnes choses à manger, notamment dans la terre, elles risquent moins de se tourner vers des plantes qui pourraient leur faire du mal.

Sachez aussi que si vous offrez à votre poule quelque chose à manger, elle risque de le prendre sans se poser de questions. Comme vous êtes son pourvoyeur attitré de nourriture et de friandises, la poule peut simplement penser que tout ce qui vient de vous est bon. Il vaut donc mieux savoir quels sont les plantes et autres aliments toxiques pour vos poules.

Les plantes du jardin dangereuses pour les poules

Les plantes à bulbe

Jonquilles, iris, narcisses, tulipes… de magnifiques fleurs qui décorent avec élégance votre jardin. Cependant, de nombreuses variétés de bulbes contiennent des alcaloïdes qui peuvent provoquer de l'hypotension, des tremblements et de la diarrhée. Évitez de planter les fleurs à bulbe à côté de votre poulailler.

Les rhododendrons

Les azalées, ou rhododendrons sont magnifiques, mais plutôt dangereux pour les animaux. Toutes les parties de la plante sont très toxiques et peuvent provoquer des troubles digestifs, de l’apathie, des pertes de coordination et des lésions cardiaques. Pour assurer la sécurité de vos poules, il vaut mieux les héberger loin des azalées ou déterrer les arbustes et les placer hors de portée.

L’if

Que ce soit une variété avec ou sans baies, ce conifère ornemental est très toxique. Toutes les parties de la plante contiennent des alcaloïdes taxinomiques qui peuvent provoquer des arythmies cardiaques et la mort. Les toxines agissent rapidement et une petite quantité peut avoir un impact mortel. Pour être sûr, veillez à ce que l’enclos soit à bonne distance d’un if ou enlevez tous les ifs du paysage si vous laissez vos poules en liberté.

La belladone (et autres morelles)

Il existe 70 variétés de plantes appartenant à la famille des solanacées, dont la belladone. Les morelles contiennent des alcaloïdes, qui provoquent une perte d'appétit, une salivation accrue, un ralentissement du rythme cardiaque et des difficultés respiratoires. Reconnaissable à ses fleurs violettes et ses baies presque noires, la belladone fait partie des morelles mortelles pour les poules. Comme les morelles poussent souvent à l'état sauvage dans les pâturages, les vergers et le long des routes, il peut être difficile de les éliminer. Empêchez simplement les poules de picorer près de ces plantes.

Le buis

Encore une fois, ce sont les alcaloïdes qui sont en cause. En particulier la buxine, une substance toxique pour tous les animaux. Son ingestion provoque vomissements et diarrhées, puis une fois la toxine présente dans le sang, des troubles nerveux, des convulsions voire une paralysie. Toutes les parties du buis contiennent cet alcaloïde très puissant, même à faible dose. Le buis est donc à proscrire d’un jardin qui abrite des animaux.

Les bégonias

Ce n’est peut-être pas un hasard si ces plantes sont le plus souvent dans un pot et parfois même suspendues. Toutes les parties sont toxiques (particulièrement les racines) pour les poules et autres animaux. C’est la sève du bégonia qui est responsable, elle crée de sérieux troubles intestinaux. Les symptômes d’une intoxication sont les vomissements et une diarrhée qui peut contenir du sang.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les renoncules

Ces plantes herbacées aux fleurs semblables à des roses aux mille pétales fleurissent aux printemps, et c’est à cette période qu’elles sont d’autant plus dangereuses. Elles produisent des renonculosides lors de la floraison, cette substance toxique est majoritairement présente dans les feuilles, mais aussi dans le reste de la plante. Elle provoque une inflammation de la muqueuse buccale et des troubles digestifs. Une grande quantité peut même provoquer des convulsions et la mort de la poule.

La fougère des marais

Cette variété spécifique de fougère, appelée « Thelypteris palustris », est assez peu commune. Comme son nom l’indique, elle prolifère dans les marais, mais aussi près d’un réservoir d’eau ou sur lui. Elle peut provoquer un empoisonnement chez la poule, qui entraîne une anémie, une perte de poids et des tremblements musculaires. Bien que des quantités importantes de la plante doivent être consommées pour être toxiques, ces fougères poussent de manière agressive. Vous devez donc être vigilant pour les éliminer.

La glycine ou wisteria

Cette plante grimpante, qui peut aussi se développer comme un arbre, est très populaire pour ses belles grappes tombantes de fleurs odorantes, bleues, blanches ou violettes. Elle contient cependant une substance toxique : la lectine. Surtout présente dans les graines de la glycine, elle peut provoquer de graves troubles digestifs chez la poule.

Le houx

Son feuillage vert brillant et ses baies rouges en font une décoration de Noël très apprécié, mais ses feuilles contiennent des saponines, qui peuvent provoquer des vomissements et de la diarrhée. La saponine a des vertus détergentes, elle peut donc aussi provoquer de la bave mousseuse chez vos poules. Le houx a un faible niveau de toxicité et il est difficilement imaginable que ses feuilles piquantes soient appétissantes. Cependant, il peut grandir d’un mètre par an. Pour éviter que les poules aient accès à cette plante, il vaut mieux la tailler et garder l’enclos à une distance raisonnable.

Les plants du potager et arbres du verger dangereux pour les poules

Rassurez-vous, il n'est pas nécessaire de bannir les légumes du jardin pour accueillir des poules. Veillez simplement à empêcher vos chères cocottes de pénétrer dans le potager. D’autant que les poules sont capables de se faire un festin de vos récoltes si vous les laissez vagabonder près de vos pousses. Idem pour le verger, prêtez attention à ce qu’aucune branche d’un arbre fruitier ne pende au-dessus du poulailler.

La rhubarbe

Ses racines sucrées sont sans danger, mais les feuilles de rhubarbe contiennent de l'acide oxalique ou oxalates qui sont toxiques pour les poules. Ils provoquent des tremblements, une salivation accrue et parfois la jaunisse.

Les haricots

Lorsqu’ils sont crus, les haricots contiennent de la phytohémagglutinine, qui est toxique pour les poules.

L’ail

Les gousses d’ail contiennent du thiosulfate, une substance qui détruit les globules rouges. L’ingestion chez la poule provoque une salivation abusive, mais aussi des vomissements et des problèmes de coordination des mouvements.

Les agrumes

Ils ne sont pas dangereux pour vos poules, mais ils font baisser la ponte. Principalement à cause de la présence d’acide citrique.

Les plants de tomates

Les tomates appartiennent à la famille des solanacées. Les feuilles et les tiges du plant contiennent donc des alcaloïdes dangereux pour les poules. Une tomate de temps en temps est sans danger, mais les plants sont trop chargés en toxine.

Les pommes de terre

Elles contiennent également des alcaloïdes. Ces derniers disparaissent à la cuisson, mais les épluchures de pommes de terre crues, par exemple, ne doivent jamais être considérées comme une friandise pour les poules.

A lire aussi : Faire face à la mort d'une poule

Les abricotiers

Les abricots en eux-mêmes, comme de nombreux fruits, sont sans danger pour les poules. Mais l’arbre, les feuilles et les noyaux d'un abricot contiennent des glycosides cyanogènes très toxiques, qui déclenchent des symptômes tels que des convulsions, des problèmes respiratoires et de l'hypotension. Lorsque les feuilles sont stressées par le gel, la sécheresse ou la maladie, les niveaux de toxicité augmentent. Si vous voulez faire pousser des abricotiers, empêchez les poules de fouiller près du verger en installant une clôture par exemple.

Les cerisiers

Les noyaux des cerises et autres « prunus » contiennent eux aussi des glucosides cyanogènes, qui se transforment en cyanure lorsqu'ils sont consommés. La quantité de glucosides cyanogènes présents varie et peut potentiellement provoquer un empoisonnement au cyanure, qui est généralement mortel. Une poule est tout à fait apte à picorer une cerise, il vaut donc mieux être prudent.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !