Les poux rouges chez la poule

Illustration : "Les poux rouges chez la poule"

Les poux rouges sont des parasites très communs dans le poulailler. Ils se nourrissent du sang des volailles en général et des poules en particulier. Une fois que l’infestation a commencé, il devient très difficile de s’en débarrasser. Suivez le guide pour prémunir vos poules des poux rouges.

Qu’est-ce que le pou rouge ?

Les poux rouges (Dermanyssus gallinae) sont des ectoparasites (parasite externe) hématophages qui vivent dans de petites fissures à l'intérieur des poulaillers. Ils sortent la nuit pour se nourrir du sang des poules ou des dindes pendant les mois les plus chauds. Ils mesurent jusqu’à un millimètre lorsqu’ils sont gorgés de sang.

La vitesse du cycle de vie du pou rouge dépend de la température et de l'humidité. Ils sont inactifs et ne peuvent pas se reproduire en dessous de 9 °C. Ils ne posent donc généralement problème qu'entre mai et octobre en Europe. Lorsque la température est comprise entre 10 et 20°C, leur cycle de vie dure quelques semaines, mais si la température et le taux d'humidité augmentent, leur cycle reproductif devient plus rapide.

C'est pourquoi en cas d’infestation il est important de retraiter le poulailler tous les 3-4 jours avant que les larves et les deutonymphes qui ont échappé au premier traitement puissent se transformer en adultes pondant des œufs.

Pour pouvoir pondre des œufs, la femelle pou rouge doit se nourrir de sang. Elle pond une couvée d'environ 8 œufs. Ainsi, lorsque les conditions météorologiques sont favorables, les poux rouges peuvent se multiplier de façon spectaculaire en quelques semaines seulement.

Ils sont difficiles à éradiquer et ont des répercussions importantes sur le bien-être des poules et la production d'œufs dans les élevages commerciaux et de basse-cour.

Les poux rouges ne sont pas spécifiques à une espèce et se nourrissent de n'importe quel type d'oiseau, bien que les canards et les oies soient normalement moins touchés, car ils ne se perchent pas et sont relativement actifs durant la nuit.

Dans la nature, ces acariens microscopiques vivent dans les fissures de l'écorce des arbres, attendant pendant de longues périodes entre les repas qu'un oiseau se perche à proximité. Ils peuvent survivre pendant près de 8 mois sans nourriture.

Comment savoir si mes poules ont des poux rouges ?

Les poux rouges sont visibles à l'œil nu, mais sont difficiles à repérer en faible nombre en raison de leur taille microscopique. Si vous faites face à une explosion de la population de ces acariens, il est difficile de ne pas le voir. Comme ils sont nocturnes, ils se cachent dans les fissures et les crevasses des poulaillers pendant la journée, puis sortent la nuit pour ramper sur les pattes et à travers les plumes des poules pour se nourrir de leur sang. Après s'être nourris, ils retournent dans leur cachette pour digérer et se reproduire.

Pour les trouver, vérifiez régulièrement votre poulailler en portant une attention particulière aux extrémités des perchoirs, aux nichoirs et aux éventuelles fissures ou interstices dans le plancher. Regardez attentivement les recoins du poulailler avec une torche à la tombée de la nuit, une colonie de poux rouges ressemble un peu à de la cendre de cigarette. Vous pouvez aussi poser une bande de scotch sur le sol le soir près du perchoir, il y a de grandes chances que des poux y soient restés collés. Une autre technique efficace consiste à pendre une feuille de papier blanc pour appuyer sur ce qui vous semble être des poux rouges, s’il s’agit bien de ces parasites, des stries rouges apparaîtront. En cas de doutes, consultez un vétérinaire.

Si vous trouvez des acariens, agissez le plus rapidement possible pour éviter qu'ils ne deviennent incontrôlables et nuisent à la santé de vos poules.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Les symptômes d’une infestation chez la poule :

  • Irritation de la peau parfois accompagnée d’une perte de plumes au niveau du coup, petites croûtes ;
  • Démangeaisons, picage excessif ;
  • Les oiseaux sont souvent agités à cause de l'irritation et ne veulent pas forcément entrer dans le poulailler le soir ;
  • Un stress important qui s’accompagne d’une réduction du nombre d'œufs ;
  • Taches de sang sur les œufs ;
  • Baisse de l'état de santé général ;
  • Possible anémie qui se signale par une crête pâle ;
  • Potentiellement la mort en cas d’absence de traitement.

Est-ce que les poux rouges vont sur les humains ?

En parasite hématophage, le pou rouge ne fait pas de distinction entre les espèces à sang chaud, il peut donc tout à fait venir se nourrir sur un humain et provoquer des allergies dues aux piqures. Les infestations sont bien sûr plus rares, il faudrait une perte de contrôle de la population de poux rouges dans votre poulailler.

Comment faire pour débarrasser mes poules des poux rouges ?

Un nettoyage en profondeur

Transférez les poules dans un autre lieu, videz le poulailler de toute sa litière, aspirez jusqu’au dernier copeau de bois en insistant sur les angles et les fissures. Il faut désinfecter l’intégralité du poulailler, voire passer les recoins à la flamme d’un chalumeau pour tuer les larves qui pourraient rester.

La terre de diatomée

Cette poudre, parfois appelée Diatomite, est un produit 100 % naturel utilisé par nombre d’éleveurs pour ses vertus antiparasites. Comme la silice, ses grains sont tranchants et viendront à bout des acariens. Saupoudrez généreusement le poulailler de terre de diatomée, en particulier les nichoirs et les perchoirs. Mettez la litière fraîche par-dessus.

Commencez à utiliser ce produit au début du printemps à titre préventif, ou utilisez-le dès que possible après avoir découvert la présence de poux rouges.

Les médicaments

Il existe des répulsifs internes naturels à intégrer à la nourriture des poules. L’un d’eux se nomme l’APPICURE. Ce médicament change le goût du sang de votre poule de manière à prévenir les piqures de poux rouges.

Les acariens prédateurs des poux rouges

Pour soigner le mal par le mal, des laboratoires ont développé des colonies d’acariens que se nourrissent des poux rouges. Ce traitement s’appelle l’Andropolis. Il est efficace à tout moment, de manière préventive comme face à une infestation très avancée. Vous êtes sûr d’être débarrassé des poux rouges pour de bon, en hébergeant une autre espèce d’acariens.

A lire aussi : Faire face à la mort d'une poule

Un poulailler en plastique

Un poulailler qui ne serait pas en bois à beaucoup plus de chances de ne pas abriter d’acariens. Le plastique n’a ni fissures ni interstices permettant aux poux rouges de se cacher durant la nuit. C’est une solution préventive, mais ce n’est pas pour autant 100 % efficace. D’autres oiseaux ou une poule déjà porteuse peuvent contaminer le reste de votre cheptel.

Un bain de poussière

C’est le moyen naturel utilisé par les poules pour se débarrasser des parasites externes, et il a fait ses preuves. Il peut vraiment aider les oiseaux à se débarrasser des poux et des autres ectoparasites. Pour aider vos poules à régler le problème d’elles-mêmes, ajoutez des poudres à épousseter aux bains de poussière, comme la terre de diatomée. Lorsque les acariens sautent sur vos oiseaux la nuit, ils se frotteront et glisseront sur la poudre.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !