Protéger un poulailler des chiens

Illustration : "Protéger un poulailler des chiens"

Pour beaucoup d'éleveurs de poules, le poulailler n’est pas le seul endroit de la maison qui abrite des animaux. Qu'ils soient des animaux de compagnie ou une aide à la ferme, les chiens sont des prédateurs naturels pour les poules et peuvent constituer une menace sérieuse pour votre poulailler. La meilleure façon de protéger vos poules est de travailler en étroite collaboration avec votre chien et de l'entraîner à ne pas attaquer le poulailler.

Le chien, un vrai prédateur pour les poules

On dit souvent que le premier prédateur des poules est le renard, mais nos chers toutous ne sont pas en reste. Les chiens descendent tous des loups et font partie de la famille des mammifères canidés de l'ordre des carnivores. Qu’ils soient votre fidèle compagnon affectueux ou un chien de garde redoutable, ils ont à peu près les mêmes traits instinctifs de prédateurs que le renard et le loup. Ils partagent généralement les mêmes muscles puissants et le même système cardiovasculaire qui leur donnent la capacité de sprinter avec agilité pour chasser leurs proies.

Vivant avec vous en toute confiance, votre chien peut, contrairement à un renard, profiter du moindre moment d’inattention pour s’engouffrer dans le poulailler. Une barrière ouverte, une poule qui picore innocemment dans le jardin quand vous avez le dos tourné… Même si ce n’est pas un chien de chasse, il risque fort de s’attaquer aux poules si vous ne lui avez pas fait comprendre qu’elles ne sont pas une option.

Protéger le poulailler contre votre chien domestique

Lorsqu’il s’agit de vos propres chiens, la principale priorité doit être de les éduquer pour les dissuader d'attaquer vos poules, soit en pratiquant l’éducation positive, soit en utilisant des moyens mémotechniques.

L’éducation

Comme l'instinct profond des chiens est de courir après les oiseaux, les entraîner à ignorer ou même à défendre votre poulailler peut être une tâche qui prend du temps. Cependant, si vous réussissez, vous pouvez être tranquille en sachant que vos poules sont autant en sécurité avec vos chiens qu’avec vous.

Vous pouvez utiliser plusieurs méthodes pour dresser vos chiens en fonction de leur « appétit » pour la chasse aux poules.

La plus courante est évidemment le bon vieux : Assis, pas bouger ! Après quelques répétitions et une fois que votre chien aura compris que les poules font désormais partie de la famille, votre chien devrait cesser toute tentative d’agression envers les poules, voire devenir protecteur à leur égard. Cependant, l’instinct de chasseur du chien est parfois tellement fort que les simples ordres de base ne suffisent pas.

Il existe une méthode qui fonctionne selon une stratégie similaire, mais qui peut s’avérer plus efficace avec les chiens qui ne répondent pas aussi bien aux ordres répétés.

Commencez avec votre chien en laisse et marchez vers les poules, en surveillant attentivement le chien pour déceler tout signe d'agression. Laissez votre chien se promener autour de l’enclos et renifler autant qu'il le souhaite, mais dès qu'il aboie ou essaie de se jeter sur une des poules, dites « Non » d'une voix forte et ferme. Si vous ne voulez pas vous promener en criant non à votre chien en permanence, vous pouvez utiliser d'autres bruits comme un sifflet.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

L'idée est de créer un réflexe pavlovien : le chien associe un bruit fort ou désagréable à l'acte d'attaquer les poules. Continuez à travailler avec votre chien jusqu’à l’absence d’agressivité envers les poules, et récompensez-le chaque fois qu'il ignore les poules ou se dirige autre part. À mesure que votre chien et les poules se sentent plus à l'aise, vous pouvez commencer à vous entraîner sans laisse et diminuer la fréquence des récompenses pour vérifier que votre chien à bien compris.

Sprays et autres répulsifs

Si vous ne parvenez pas à entraîner votre chien à ignorer les poules ou que ce manège est devenu trop stressant (pour vous, pour le chien et pour les poules), il existe encore une alternative à la protection totale du poulailler.

Toute une gamme de sprays et de répulsifs est disponible pour écarter votre chien.

Il y a tout d’abord les sprays anti-mordillement ou répulsifs d’intérieur qui donneront à votre chien un goût aigre ou amer dans la bouche s'il essaie de mordre dans une partie du poulailler. Cela peut être un goût de pomme amère, de poivre ou d’épices. Ils éloigneront généralement vos chiens durablement et ne présentent pas de toxicité pour vos animaux de compagnie.

Vous pouvez également essayer un désodorisant pour animaux de compagnie ou un spray anti-marquage urinaire, disponible dans la plupart des animaleries. Cela n'empêchera pas votre chien de mâchouiller le poulailler ou tout ce qui s'y trouve, mais cela devrait le garder de s’en approcher. Le chien se fie principalement à l’odeur, et donc quelque chose qu'il ne peut pas sentir ne sera pas aussi intéressant pour lui qu'une poule qui sent la proie facile.

Protéger le poulailler des chiens errants, sauvages ou du chien du voisin

Comme pour n’importe quel autre prédateur, lorsque vous avez affaire à des chiens errants ou sauvages, la meilleure façon de protéger vos poules est de vous assurer que leur poulailler est un endroit solide et sûr où elles peuvent se percher sans crainte.

A lire aussi : Choisir un poulailler XXL pour 10, 11 ou 12 poules

Votre poulailler doit être entouré d’un enclos sécurisé. Les barrières doivent être assez hautes pour ne pas être sautées ou grimpées. Elles doivent aussi être solidement ancrées dans le sol pour éviter qu’un chien ne creuse en dessous. Un enclos totalement couvert peut aussi être une solution. Soyez également attentif, des aboiements peuvent vous alerter, surtout si vous ne possédez pas de chien, vos poules risquent de caqueter en cœur sous la menace d’un prédateur.

Concernant le chien d’un voisin, il vaut évidemment mieux en discuter au préalable avec l’intéressé. Prévenez-le que vous comptez adopter des poules et vérifiez que le chien ne pourra pas se frayer un chemin jusqu’à elles. Voyez s’il n’est pas possible de placer le poulailler de manière à ce que le chien ne puisse pas voir les poules ou les sentir.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !