Poules d'ornement : les plus belles races

Illustration : "Poules d'ornement : les plus belles races"

Les œufs ne sont pas la seule raison d’adopter des poules. Et lorsqu’il s’agit d’allier comportement amical et beauté, les poules d’ornement sont idéales. Que vous vouliez participer à des concours de beauté pour poules ou que vous vouliez simplement avoir la plus belle des poules dans votre jardin, découvrez les plus belles races de poules d’ornement.

C’est quoi une poule d’ornement ?

Comme son nom l’indique, une poule d’ornement brille par ses particularités esthétiques qui peuvent être un plumage différent par son aspect général (Poule Soie) ou par les motifs de ses plumes (Sebright), une crête démesurée, une huppe de plumes en lieu et place de la crête ou tout simplement un physique atypique.

Souvent élevées pour l’exposition plutôt que pour leur qualité de ponte, la plupart des poules d’ornement sont naines. On distingue alors les races réellement atteintes de nanisme (comme la Pékin, la Java, la Sebright), et les races qui sont en fait des variétés miniatures de races existantes comme la Brahma naine, la Wyandotte naine ou bien la Sussex naine.

Le top 10 des plus belles races de poules d’ornement

10.La poule Crèvecœur

C’est l’une des rares poules d’ornement qui n’est pas naine (elle peut peser jusqu’à 2,8 kg). Habillée d’un plumage noir de jais, la Crèvecœur possède une grande huppe ainsi qu’une barbe et des favoris. Le coq Crèvecœur est reconnaissable à sa crête en forme de V postée devant sa huppe, qui donne la sensation qu’il a des cornes. Cette poule d’origine normande est la plus ancienne race française dont on trouve des traces écrites. Elle pond entre 150 et 200 œufs par an, blancs, de 55 à 65 grammes.

9.La Poule Soie

C’est la race de poule d’ornement la plus populaire parmi les éleveurs de basses-cours. Son tempérament doux en fait un compagnon idéal pour les enfants, sa petite taille et sa douceur se prêtent bien aux petits poulaillers des zones urbaines ou aux petits jardins, dans un lotissement par exemple.

La Poule Soie n’est pas une vraie poule naine, elle l’est simplement devenue par la sélection. Elle tient son nom de son plumage unique qui tient plus de la fourrure que d’autre chose. En fait, ses plumes ne sont pas bien définies comme chez les autres races de poules, elles ressemblent au duvet d'un poussin, à la fois en apparence et au toucher.

Les poules Soie sont d'assez bonnes pondeuses d'œufs de couleur crème, elles couvent souvent et lorsqu'on leur permet de faire éclore des œufs, ces poules font d'excellentes mères. Certains éleveurs utilisent même la Poule Soie comme mère de substitution. Leur tolérance à la chaleur est aussi l'un de leurs nombreux avantages, elles se développent dans les climats chauds où les races plus lourdes peuvent souffrir. À l’inverse, son plumage duveteux ne lui permet pas de bien se porter sous la pluie et en cas d’humidité.

8.La poule Serama

La Serama est considérée comme la plus petite poule du monde. Cette race naine originaire de Malaisie est particulièrement étonnante. Sa poitrine est tellement portée vers l’avant qu’elle dépasse sa tête. La Serama se tient bien droite, sa tête touche presque les plumes de sa queue et ses ailes pointent vers le sol, si bien qu’il semblerait qu’elle soit au garde-à-vous.

C’est une poule amicale, calme et peu bruyante. Même le chant du coq n'est pas très fort. Ils sont également très dociles et faciles à manipuler. Les Serama pondent un nombre assez important d’œufs pour une race naine, jusqu'à 4 par semaine. Ces derniers sont de couleur crème ou teintée.

7.La Wyandotte naine

Les Wyandotte naines ont l'apparence d'une poule traditionnelle, mais en beaucoup plus petite. C’est principalement son plumage qui en fait une poule d’ornement. Qu’elle soit dorée ou argentée, chaque plume est bordée d’un liseré noir et s’imbrique aux autres de sorte que la Wyandotte semble dotée d’écailles.

Originaire des États-Unis, cette race tire son nom d’une tribu amérindienne (les Wandats) ayant aidé les premiers colons venus d’Europe à s’installer dans l’actuelle région de New York. La Wyandotte naine est une bonne pondeuse, comme sa cousine de grande taille.

6.La poule Brahma

La Brahma est la poule d’ornement la plus massive, elle peut peser jusqu’à 4,5 kg. Elle brille par son plumage fourni de toute beauté. Il se compose d’un camail de plumes à liseré et de motifs perdrix sur le corps. Les Brahma naines sont similaires aux grandes, autant en apparence que par leur tempérament. Elles sont douces et silencieuses, résistantes au froid et constituent un formidable animal de compagnie.

Les poules Brahma pondent bien, elles couvent aussi et font d'excellentes mères. Mention spéciale pour la Brahma fauve avec son corps d'un doré éclatant, ses plumes de queue noires et ses tarses noirs couverts de plumes.

5.La Hollandaise huppée

Ces poules venues des Pays-Bas sont bien sûr célèbres pour l’immense coiffe de plumes qui trône sur leur tête. Ce sont des poules d'ornement très populaires qu’il n’est pas rare de voir lors des salons ou expositions avicoles. Leur petite crête en forme de V se voit uniquement de face. La race hollandaise huppée existe en naine et en taille normale, même si cette dernière n’excède pas les 2 kg. C’est une pondeuse honorable, mais elle couve rarement.

Cette poule est d’un tempérament amical, facile à manipuler. Elle peut cependant se montrer timide, parfois bruyante et assez volante. Son caractère docile et l’abondance de ses plumes font qu’elle n’est pas facile à élever avec d’autres races, car elle peut être victime de picage. Il existe une grande variété de plumages, le plus connu est noir avec quelques plumes blanches sur sa huppe.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

4.La poule barbue d’Uccle

Cette poule barbue belge est une authentique race de poule naine. Son plumage dense s’étend jusqu’aux pattes. Il est le plus souvent un camaïeu allant de crème à fauve, mais celui qui a fait sa renommée internationale est le plumage mille fleurs : une base fauve tachetée de blanc et de noir. La barbue d’Uccle est très compacte : 25 cm de haut pour 700g. Elle possède le plus doux des tempéraments. Assez vive, mais très amicale, elle adore vivre en plein air. Elle pond aussi des œufs, environ 2 à 3 par semaine.

3.La poule Chabo (Nagasaki)

Appelée Nagasaki jusqu’en 2009, la poule Chabo est en fait originaire de Chine. C’est une véritable race naine, d’ailleurs « Chabol » veut dire nain en javanais. Cette poulette a une apparence unique. Elle a des pattes très courtes, les plumes de sa queue montent à la verticale et dépassent même sa tête et ses ailes basses touchent le sol. Le coq possède une crête démesurée par rapport à sa taille.

La Chabo pond des œufs, mais ils sont petits et peu nombreux. C’est une poule amicale et confiante, mais s’en occuper au quotidien peut être assez contraignant. Très fragile, elle doit absolument être gardée au chaud et au sec. Avec elle, un chauffage supplémentaire en hiver est indispensable. Sa grande crête est sujette aux gelures. De plus, la Chabo vole plutôt bien, il est donc préférable de la garder dans un enclos couvert.

2.La poule de Padoue

C’est probablement la plus célèbre des poules à huppe. Il y a tellement de plumes sur son crâne que la poule de Padoue a souvent un champ de vision très réduit. La poule et le coq n’ont pas de crête. À la place, il y a une petite protubérance de chair sur laquelle poussent des plumes. Très jolies et très sympathiques, les poules de Padoue ne sont pas débrouillardes pour un sou.

Il vaut mieux les confiner, elles peuvent vivre à l’extérieur, mais doivent toujours se trouver à proximité d’un endroit couvert, car s’il pleut, elles risquent d’attraper froid et leur plume vont tomber sur leurs yeux de sorte qu’elles ne retrouveront plus leur chemin. La poule de Padoue classique pèse 2 kg et la naine environ 800g.

1.La poule Sebright

Cette poule a vu le jour au début des années 1800, sous l’égide de Sir John Sebright qui lui a donné son nom. C’est la plus ancienne poule naine britannique. Très élégante avec son port altier, la Sebright est aussi populaire que difficile à trouver. Il existe deux variétés de plumage : argent et or.

Dans les deux cas, les plumes sont larges et entourées d’un liseré noir. Cette très petite race (entre 500 et 700 g) se caractérise par des pattes bleu ardoise et un bec de couleur corne foncée. Elle peut pondre 60 à 80 œufs par an en moyenne, mais c’est une piètre couveuse. Elle est d’un tempérament agréable.

Mentions honorables

  • Poule Houdan, race à huppe venue des Yvelines
  • Poule Araucana, aux barbillons couverts de plumes lui donnant l’air d’avoir une barbe hirsute
  • Poule Ameraucana, crée dans les années 70 aux États-Unis à partir de l’Araucana
  • Poule Pékin, aux plumes éparses et courbées à l’aspect de cheveux frisés

Les poules d’ornement nécessitent un peu plus d’attention

Moins robustes que les poules rustiques que l’on trouve plus souvent dans les basses-cours, certaines poules d’ornement, comme la Poule Soie ou les poules à huppe, ne s'en sortent pas bien dans les climats froids et humides. Elles ont besoin d'une isolation fiable et d'une plus grande protection contre les intempéries. D'autres, comme la Brahma naine ou la barbue d'Uccle, ont les tarses emplumés. En liberté, les pieds à plumes posent rarement un problème. Cependant, dans un poulailler ou un enclos confiné, des conditions humides ou boueuses peuvent entraîner des complications au niveau des pieds et des jambes, surtout en hiver.

Les amas de boues ont tendance à se solidifier et parfois à geler sur les pattes. Pour ces races, il est préférable de mettre en place un parcours sec et couvert avant d'envisager de les adopter, et de changer régulièrement la litière afin qu’elle ne contienne pas trop de fientes et d'humidité, à tout moment et pendant toutes les saisons, pour éviter que le fumier ne se colle aux plumes des pattes.

A lire aussi : Le harnais pour promener une poule

Alimentation

Les poules d’ornement sont souvent plus fragiles et les éleveurs sont donc plus réticents à leur offrir beaucoup de temps en liberté. Si votre espace extérieur est plutôt restreint et que vos poules passent une grande partie de leur temps en confinement dans un poulailler sans accès à l'herbe et aux insectes pour se nourrir, envisagez de leur offrir des légumes verts et des restes de cuisine en complément de leur alimentation habituelle.

Vous pouvez choisir de cultiver une partie de votre potager juste pour elles, ou offrir des fruits et légumes frais de votre cuisine qui n'arrivent pas à votre table. N'oubliez pas non plus le « grit » pour faciliter la digestion.

Puis-je manger les œufs de mes poules naines ?

Même s’ils sont plus petits et généralement moins nombreux, les œufs de poules naines sont tout aussi bons et nutritifs que les œufs de poules classiques. Ils dépassent rarement les 50 g, à l’exception des œufs de poules naines qui sont des cousines de grandes races. Ces derniers auront tendance à être plus proches en taille des œufs de leurs homologues.

D’ailleurs, les œufs de poules naines sont plus caloriques, car c’est généralement le blanc de l’œuf qui est moins présent.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !
  • Image de profil