La mue chez les oiseaux de compagnie

Illustration : "La mue chez les oiseaux de compagnie"

La mue peut être une phase délicate pour l’oiseau, d’où la nécessité de comprendre ce phénomène et de répondre aux besoins spécifiques de l’animal.

Régulièrement, les oiseaux changent leur plumage pour en avoir un tout neuf. On appelle cela la mue, comme chez le chien, par exemple, lorsqu’il perd ses poils pour les remplacer par d’autres. Il s’agit d’une période assez particulière pour l’oiseau, parce qu’elle est associée à des bouleversements hormonaux et s’accompagne parfois de changements comportementaux. Elle modifie également ses besoins, en notamment alimentaires. Que faut-il savoir à propos de la mue chez les oiseaux de compagnie ? Comment aider son oiseau lorsqu’elle survient ?

Que se passe-t-il lors de la mue chez les oiseaux de compagnie ?

La mue est une phase durant laquelle a lieu le remplacement progressif de l’intégralité des plumes de l’oiseau. Il est d’ailleurs possible de voir les plumes anciennes s’accumuler au fond de la cage ou de la volière. En perdant ses plumes, l’oiseau laisse ainsi place à de nouvelles qui recouvriront peu à peu son corps.

La mue peut modifier le comportement de l’oiseau. Il a généralement tendance à devenir moins actif, à dormir davantage et ses chants se raréfient. Dans certains cas, on peut relever, à l’inverse, une grande agitation ; l’oiseau devient très stressé, voire irritable.

Il peut aussi se gratter, mais cette attitude n’a rien d’anormal ; l’oiseau le fait pour faciliter la chute de ses anciennes plumes.

Quand la mue arrive-t-elle et quelle en est la durée ?

La mue survient une fois par an chez l’oiseau adulte et a généralement lieu après le solstice d’été. La fréquence et la durée varient cependant selon l’espèce.

Chez les perruches ondulées et d’autres psittacidés, la mue se poursuit tout au long de l’année, tout en connaissant des pics au printemps et en été.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Pour leur part, les passereaux font leur mue vers la fin de l’été, après la période de reproduction. Elle peut durer 4 à 6 semaines.

Quels problèmes peuvent survenir pendant la mue ?

Si la mue dure plusieurs mois ou si l’oiseau ne parvient plus à voler normalement, il est possible que l’on ait affaire à une fausse mue. Ce phénomène est favorisé par le stress.

Des zones du corps sans plume peuvent être provoquées par des parasites ou une maladie. De même que le picage, qui consiste pour l’oiseau à s’arracher des plumes ou à le faire à ses congénères, est signe de stress et de mal-être. Il est nécessaire de l’emmener chez le vétérinaire pour que ce dernier identifie la source du problème et prescrive le traitement adéquat.

La luminosité et la température sont également des facteurs déterminants quant à l’état du plumage. Les excès ou carences en termes d’exposition à la lumière naturelle donnent lieu à des troubles à ce niveau. Un oiseau évoluant dans un environnement trop éclairé a de fortes chances de perdre ses plumes.

A lire aussi : Occuper un oiseau de compagnie

Les besoins alimentaires de l’oiseau pendant la mue

Pendant la mue, l’organisme de l’oiseau sollicite grandement ses réserves de calcium pour assurer l’élaboration des nouvelles plumes. Il y en a donc moins pour les os, qui deviennent plus vulnérables aux lésions.

Les plumes étant constituée de kératine, les besoins en protéines de qualité et d’acides aminés soufrés augmentent. Les œufs, les légumineuses et les céréales en contiennent. Mais l’ajustement des quantités dépend de l’espèce ; il vaut donc mieux demander conseil au vétérinaire. Ce dernier peut aussi prescrire des compléments alimentaires si nécessaire.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation