Pratiquer l'acupression chez soi avec son chien

Illustration : "Pratiquer l'acupression chez soi avec son chien"

Il est tout à fait possible de pratiquer l’acupression chez soi pour faire profiter son chien de ses bienfaits. Le principal avantage, c’est que l’animal n’a pas besoin d’être déplacé et qu’il n’a pas à se retrouver dans un endroit qu’il ne connaît pas. L’autre atout d’une telle démarche, c’est que c’est vous qui le manipulez, ce que le chien accepte plus facilement.

Comment réaliser les techniques d’acupression sur son chien ? Un minimum de connaissances en matière de points vitaux et de symptômes associés est à avoir. Une fois ces acquis en main, on peut appliquer les différentes manipulations pour soulager son compagnon à 4 pattes.

Les préalables pour une séance d’acupression pour chien réussie

Pour que la séance d’acupression canine soit bénéfique, il est essentiel de l’effectuer dans un endroit calme. Choisissez une pièce bien isolée des bruits extérieurs.

Installez votre chien soit sur une table, soit directement par terre sur une couverture, surtout s’il est de grande taille.

Ne forcez en aucun cas votre chien à se laisser manipuler s’il n’en a pas envie. Prenez le temps de le mettre à l’aise, commencez par des caresses pour l’aider à se détendre. Il finira par apprécier ces dernières et par se montrer plus collaboratif. Surtout, procédez toujours lentement et doucement. Observez ses réactions pour déterminer les zones du corps où il aime être touché et les autres où il est plus sensible aux manipulations.

Il est également important que vous soyez vous-même détendu(e). Si vous êtes stressé(e) ou agité(e), vous communiquerez cela à votre chien et il ne sera pas du tout réceptif à vos soins.

Une fois le point d’acupression déterminé, effectuez d’abord de légers mouvements circulaires autour de la zone, puis appliquez une pression graduelle avec le pouce pendant 10 secondes, avant de relâcher. Répétez l’action sur le même point côté opposé, puis passez aux éventuelles autres zones d’acupression à traiter.

Différentes techniques de massage en acupression canine

Il existe de multiples techniques de massage et de pression en acupression pour chien. Citons-en les plus connues et les plus couramment utilisées.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

  • Tui : il s’agit d’intervenir en poussant avec le pouce, la paume ou le tranchant de la main. On cherche à orienter l’effet vers les tissus profonds/
  • Na : cette technique d’acupression consiste à saisir, entre le pouce et les autres doigts de la main, un muscle ou un tendon endolori. On relâche ensuite la saisie de manière progressive.
  • Mo : ce mouvement se base sur un effet de friction, et s’applique avec les doigts ou la paume de la main en réalisant des petits cercles autour du point d’acupression. Il permet de travailler sur les tissus superficiels.
  • Rou : c’est une technique de massage qui vise à assouplir le tissu à traiter. La région en question est massée de façon circulaire avec les doigts, le dos de la main ou même le coude.
  • Qia : avec la pulpe du pouce et celle d’un autre doigt, on exécute un léger pincement. Cette technique permet d’agir sur les masses musculaires épaisses du chien.
  • Che : pour favoriser la circulation de l’énergie vitale, on tire sur la peau, puis on relâche progressivement.
  • Nie : c’est une technique d’acupression par compression, semblable au palper-rouler. On l’effectue avec une ou 2 mains pour tonifier les muscles.

Quelques points d’acupression chez le chien

Pour agir efficacement, il est évidemment important d’apprendre à identifier les points d’acupression. Autrement dit, les zones du corps du chien à travers lesquelles on peut agir sur les déséquilibres énergétiques, les blocages et les symptômes dont il souffre.

Parcourant les méridiens ou canaux par lesquels circule l’énergie vitale Qi (ou Chi), ce sont les mêmes que ceux cartographiés en acupuncture. Voici les principaux points :

  • VG20 : ce point se situe au sommet du crâne et au niveau du stop (entre les yeux du chien). L’action à cet endroit permet d’apaiser l’animal.
  • VC12 : c’est le plexus solaire, au-dessus du nombril et jusqu’à la poitrine. On le stimule pour atténuer les troubles digestifs.
  • VG26 : ce point d’acupression se trouve à l’extrémité de la truffe. Il permet de travailler sur les traumatismes, les problèmes des voies respiratoires et les coups de chaleur, par exemple.
  • VG4 : il se situe sur la colonne vertébrale, à peu près aux 2 tiers de la longueur du dos en partant de la nuque du chien. On sollicite ce point pour soulager le dos, les reins et renforcer la vitalité.
  • LB40 : situé derrière les genoux aux pattes arrière, il permet d’agir sur les problèmes articulaires.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation