Les idées reçues sur l’assurance santé animale

avec

Bien plus qu'une simple « compagnie », votre boule de poils est un membre à part entière de la famille. Même si vous prenez grand soin de votre chien ou votre chat, une maladie, voire un accident, peut surgir sans crier gare. Vous ressortez alors de la clinique vétérinaire avec une note salée. En fait, vous n'avez pas souscrit une assurance santé animale en raison des idées reçues qui circulent. Ce guide dresse une liste d'a priori sur ce secours financier et met les points sur les i.

Illustration : "Les idées reçues sur l’assurance santé animale"

Le bien-être des animaux de compagnie doit être une priorité pour tout propriétaire responsable. Toutefois, certains se mettent des bâtons dans les roues et refusent de souscrire une assurance santé.

« Médor est trop vieux, c'est inutile » ; « Je possède un chien de race, le tarif sera certainement trop élevé » ; « Félix ne tombe jamais malade, à quoi bon ? » : voici quelques exemples d'idées reçues, qui les empêchent de se jeter à l'eau. Or, ce dispositif peut être d'une grande aide, surtout quand on sait que les frais vétérinaires et le budget annuel alloué aux soins de santé atteignent souvent des sommes pharaoniques.

Voici un petit tour d'horizon des a priori existants sur l'assurance santé animale. Levons les freins à la souscription, et brisons les mythes qui mettent à mal l'image de ce secours financier pourtant non négligeable.

Une assurance santé animale n'est pas indispensable

Vous touchez du bois : Max jouit d'une santé de fer, vous ne l'avez jamais vu tomber malade. Souscrire une assurance santé animale se révèle donc être inutile. Mais comme l'affirme le célèbre dicton : « Il ne faut jamais dire jamais. »

Même si votre ami à fourrure est bien dans ses pattes depuis qu'il a rejoint les rangs de votre petite famille, il n'est pas à l'abri d'un événement imprévisible et désagréable. Comme nous autres humains, nos compagnons à 4 pattes peuvent contracter des maladies, voire être victimes d'un accident au cours de leur vie, laquelle, avouons-le, ne s'avère pas toujours « un long fleuve tranquille ».

Ainsi, aucun imprévu ne peut pointer le bout de son nez pendant un certain temps, jusqu'au jour où des soins importants s'imposent sans crier gare et vous apportent une facture élevée.

En plus des aléas surgissant çà et là, des frais vétérinaires reviennent chaque année : vaccination, antiparasitaire, etc. En effet, il est recommandé de prendre rendez-vous chez un professionnel de santé au moins une fois par an pour une visite de contrôle.

Sachez qu'une assurance santé animale couvre votre compagnon non seulement en cas de maladie, mais aussi en cas d'accident. Une aide financière à portée de main est toujours la bienvenue dans ces cas-là, ce qui tend à vous rendre plus serein.

Le tarif est très élevé pour les animaux de race

Petites ou grandes, jeunes ou vieilles, croisées ou de race, toutes nos boules de poils méritent d'être assurées selon leurs soins.

Toutefois, le prix de l'assurance peut effectivement varier en fonction de différents critères, dont la race. Rassurez-vous : cette variation reste minime (comptez quelques euros par mois en plus) ; et les conditions de prise en charge demeurent les mêmes, quelle que soit la race de votre protégé, excepté s'il fait partie d'une catégorie particulière. Par exemple, certaines races de chiens sont connues pour des pathologies spécifiques et récurrentes.

Dans l'idéal, choisissez un éleveur sérieux afin de limiter les tares et les maladies génétiques. Avant d'adopter un animal, renseignez-vous au maximum sur les risques liés à sa santé et sur ses caractéristiques générales.

Notez également qu'un mode de vie sain (alimentation de qualité, activité physique régulière, etc.) permet à votre ami à fourrure de garder la forme.

Les assurances santé dédiées aux animaux ne sont pas rentables

Ça y est, vous avez franchi le pas et avez adopté un adorable chat ou chien. Identification, vaccins, antiparasitaires, stérilisation... les dépenses de santé au cours de la première année de vie de votre petit compagnon affluent et trouent votre porte-monnaie.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

Plus il vieillit, plus les factures abondent sur votre bureau : Tigrou n'est pas protégé contre les aléas de la vie. Un vilain microbe a décidé d'envahir son organisme, ou une voiture l'a renversé alors qu'il flânait à l'extérieur comme d'habitude. Lorsqu'il n'est plus dans la fleur de l'âge, le montant des frais vétérinaires peut également augmenter. C'est le cas si votre animal de compagnie souffre de maladie chronique, par exemple.

Hélas, certains propriétaires n'arrivent pas à payer leurs notes, faute de moyens financiers. Parfois, l'euthanasie est choisie, alors que des solutions médicales existent. C'est là que l'assurance santé animale entre en jeu et devient un secours financier appréciable.

Précieuse en cas d'accident ou de pathologie, elle réduit l'impact des frais vétérinaires sur le budget du maître de l'animal, lequel peut alors lui offrir les soins médicaux de qualité dont il a besoin.

Prendre soin d'un chat ou d'un chien peut coûter très cher chaque année. En souscrivant une assurance santé animale, le propriétaire sera gagnant.

Trouver la formule la plus adaptée et la plus avantageuse s'avère difficile

Selon vous, dénicher la formule la plus avantageuse, c'est comme chercher une aiguille dans une botte de foin. Il n'est pas toujours évident d'opter pour le contrat d'assurance santé animale le plus adapté à vos besoins. Pas de panique, des solutions existent !

N'hésitez pas à utiliser un outil de simulation généralement mis à disposition des propriétaires d'animaux sur le site web de l'assurance. C'est le cas d'Agria, qui propose 3 formules – économique, optimale, accidents. Grâce à un tableau, vous pouvez comparer les différents contrats, mais aussi calculer le prix en renseignant les informations de base concernant votre protégé. En quelques clics simples et gratuits, des réponses détaillées s'affichent sur votre écran.

C'est la croix et la bannière pour être remboursé

Cette allégation s'avère fausse... si les documents sont remplis correctement. Afin de percevoir votre remboursement, vous devez compléter une feuille de soins, vous acquitter de la facture et joindre certains justificatifs, dont l'ordonnance.

Avant d'envoyer la paperasse à votre assureur, vérifiez l'exactitude des informations présentes dans le dossier. Une erreur peut engendrer un retard. Si tout est réalisé dans les règles de l'art, alors vous pouvez compter quelques jours avant d'être remboursé.

Mon animal est trop vieux pour souscrire une assurance

« Bella est trop âgée, à quoi bon souscrire une assurance santé animale ? » Justement, plus les années passent, plus vous risquez d'assumer des frais vétérinaires importants et récurrents.

Agria Assurance pour Animaux assure tous les chiens et tous les chats sans restriction d’âge à la souscription, ce qui est unique en France. En revanche, comme pour toute assurance, les maladies/accidents antérieurs à la souscription du contrat ne peuvent pas être couverts – raison pour laquelle plus un animal est assuré tôt, meilleure est la couverture.

Comme nous autres bipèdes, les animaux sont confrontés aux changements corporels du vieillissement. L'organisme devient plus fragile et plus prompt à développer des maladies. Résultat, il faut le soigner plus souvent et donc assumer davantage de dépenses.

Pour le bien-être de votre boule de poils grisonnante, il convient de garder un œil attentif sur son état. Les visites chez le vétérinaire sont alors plus fréquentes qu'autrefois.

1 commentaire