Doit-on assurer son chien ou chat uniquement contre les accidents ?

avec

La vie est faite d'aléas, même pour nos compagnons à 4 pattes. Raison pour laquelle la souscription d'une assurance santé animale s'avère rassurante. Mais les accidents représentent-ils l'unique bête noire des propriétaires ?

Illustration : "Doit-on assurer son chien ou chat uniquement contre les accidents ?"

Chute d'un balcon ou accident de voiture, votre chien ou chat n'est pas à l'abri des imprévus. Contracter une assurance pour soigner sa blessure en toute quiétude et lui offrir les meilleurs soins possibles se révèle être intéressant. Les assureurs proposent de multiples formules en fonction de vos attentes, de vos besoins et de votre budget.

D'autres frais vétérinaires peuvent être pris en charge par la compagnie, notamment ceux liés aux maladies et aux actes courants. D'autres éléments tout aussi importants méritent votre considération, comme la responsabilité civile, l'assurance sport canin ou encore l'assurance-vie.

Les maladies

Tout au long de son existence, un chien ou un chat peut tomber malade. Le risque zéro n'existe pas, raison pour laquelle il convient de prévoir un budget à allouer aux éventuels soins. Les animaux de compagnie sont autant exposés aux maladies et aux accidents que nous autres humains.

Vomissements, diarrhées, infections oculaires ou auriculaires, allergies et autres soucis de santé peuvent mener la vie dure à votre boule de poils. Certaines races sont plus exposées aux maladies que d'autres (les chiens à museaux plats sont souvent sujets à des troubles respiratoires, par exemple). L'âge joue également. Plus l’animal vieillit, plus il est susceptible de rencontrer des problèmes de santé.

Une pathologie qui se déclare chez Médor ou Félix engendre forcément des frais vétérinaires. À titre indicatif, comptez en moyenne 90 € pour soigner une otite, 70 € pour une toux ou encore 80 € pour une gastro-entérite. En ce qui concerne les opérations chirurgicales, la facture peut dépasser les centaines, voire les milliers d'euros. Quant à la consultation de base chez un vétérinaire, le tarif s'élève généralement à 40 €.

Ce n'est pas toujours facile de gérer les imprévus et d'offrir les meilleurs traitements possibles à son petit protégé, quand les finances viennent à manquer. Les actes vétérinaires peuvent rapidement coûter cher, au grand dam de votre compte en banque. L'assurance santé animale endosse alors le rôle de secours financier.

En fonction de la formule choisie, les prestations vétérinaires seront partiellement ou totalement remboursées dans les jours suivant votre visite chez le praticien. Avouez-le, c'est quand même rassurant d'avoir une aide financière à portée de main, lorsque les imprévus frappent à votre porte.

Les actes courants

Maladie de Carré, parvovirose, hépatite, rage, coryza, leucose… Il existe pléthore de maladies chez le chien et le chat pouvant être évitées grâce à la vaccination (environ 60 € ou plus par an), laquelle fait partie des soins les plus courants. D'autres prestations « classiques » s'avèrent tout aussi nécessaires pour le bien-être et la santé de votre ami à fourrure :

  • la stérilisation ou la castration (entre 100 et 300 €) ;
  • l'identification par puce électronique ou tatouage (60 € en moyenne) ;
  • la vermifugation (environ 20 €) ;
  • le détartrage (80 € ou plus).

Les frais vétérinaires à la charge du propriétaire de l'animal peuvent rapidement s'accumuler et former un énorme trou dans son porte-monnaie.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

L’assurance responsabilité civile

Une assurance contre les dommages causés aux tiers ? Cela existe. Tout propriétaire est responsable des agissements de son animal de compagnie. Si un accident survient, il se voit dans l'obligation d'indemniser la victime. Pour couvrir les dégâts et garantir la réparation du préjudice, rien de tel que l'assurance responsabilité civile.

La souscription de cette dernière devient obligatoire pour les possesseurs de chiens figurant dans les catégories 1 et 2, tels que :

Votre compagnon a beau être gentil et bien éduqué, le risque de morsure ou de dégradation matérielle envers une tierce personne existe bel et bien. La protection contre les éventuels dommages causés aux tiers (dont la facture peut s’avérer salée) ne doit pas faire l'objet d'une négligence de votre part.

Il est toujours vivement recommandé d'assurer son animal. Le contrat multirisque habitation inclut la plupart du temps la garantie responsabilité civile. Quelques agences d'assurance santé animale proposent aussi cette option.

L'assurance sport canin

Vous avez l'âme d'un grand sportif et votre partenaire canin également. Friand d'activités physiques, vous vous êtes tourné vers les sports canins. Les disciplines se révèlent être nombreuses : agility, canicross, caniVTT, field trial, mondioring, flyball... Il y en a vraiment pour tous les goûts.

Bien qu'il s'agisse d'un pur moment de plaisir, de partage et de bien-être, votre partenaire canin ne demeure pas à l'abri des accidents, des blessures ainsi que des maladies. Ces imprévus génèrent automatiquement des visites chez le vétérinaire, des traitements et parfois des interventions chirurgicales. Comme vous vous en doutez, l’ensemble de ces prestations ont un coût, souvent élevé.

Afin de vous délester d'une partie ou de la totalité de ces dépenses, vous avez la possibilité de contracter une assurance sport canin. Vous pourrez ainsi pratiquer votre activité préférée en toute sérénité et offrir les meilleurs soins possibles à votre boule de poils.

L'assurance-vie

L'assurance-vie n'existe pas uniquement pour les humains... mais aussi pour les animaux de compagnie ! Agria fait partie de ces rares assurances proposant cette formule. Le concept est simple : lorsque le chien ou le chat décède, doit être euthanasié en raison d'une maladie voire d'un accident indemnisable, la compagnie rembourse sa valeur marchande. Notez que le montant peut croître en fonction de divers facteurs, tels que l'obtention de mérites au travail ou de titres lors d'expositions.

À l'instar des traditionnelles assurances santé pour animaux, il y a des conditions, des délais de carence, un plafond et des exclusions. Pour ce dernier point, citons par exemple des maladies qui auraient pu être évitées grâce à un vaccin.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !
  • Image de profil