Comment bien choisir l’assurance santé de son chien ou de son chat ?

avec
Illustration : "Comment bien choisir l’assurance santé de son chien ou de son chat ?"

Parce que votre animal de compagnie représente le monde pour vous, vous désirez lui offrir les meilleurs soins possibles. Mais ces derniers ont un coût. Afin de payer les frais vétérinaires en toute sérénité, vous avez décidé de souscrire une assurance santé animale. Toutefois, une question vous taraude : comment bien la choisir ?

En tapant dans la barre de recherche Google « assurance santé animale », vous tombez sur des millions de résultats. Alors que vous étiez rempli de bonnes intentions envers votre boule de poils, vous vous noyez dans un tsunami de réponses. Vous ne savez pas sur quel contrat d'assurance jeter votre dévolu.

Avant d'entamer la moindre démarche, il convient de vous poser des questions pertinentes et de prendre le temps d'étudier les formules qui s'offrent à vous. Voici quelques conseils.

Analyser les garanties en fonction de votre animal

Les besoins de votre petit protégé varient en fonction de sa race, son âge, son état de santé général et de son activité (chien de travail, compétitions sportives, chien de compagnie). Votre mission consiste à sélectionner une assurance couvrant les soins qui lui correspondent.

De la plus basique à la plus optimale, il existe diverses formules adaptées selon les cas de figure. Tout dépend de vos attentes et de celles de votre compagnon à 4 pattes. Attendez-vous un secours financier en cas de gros pépin survenu à l'improviste ? Ou préférez-vous qu'une partie des soins vétérinaires les plus courants soit prise en charge par la compagnie d'assurance ?

En règle générale, 3 niveaux de garanties sont proposés :

  • Économique : les gros sinistres, tels qu'une opération chirurgicale, un examen médical important ou une hospitalisation, sont en partie remboursés. C'est à vous de régler les dépenses liées aux soins de base (vaccination, stérilisation, antiparasitaires, etc.). Comme son nom l'indique, cette formule s'avère la moins chère.
  • Intermédiaire : l'assurance prend partiellement en charge des soins liés aux accidents et aux maladies.
  • Complète : gardez l'esprit libre ! Les frais liés aux accidents, maladies et autres soins courants sont en grande partie ou totalement couverts.

Pour ne pas être confronté à de mauvaises surprises, informez-vous au maximum. Toutes les informations doivent être clairement mentionnées par l'assurance. Ainsi, aucune forme d'ambiguïté n'est possible et vous signez le contrat le cœur léger.

Évaluer le montant de la cotisation

Vous l'aurez compris, le prix varie en fonction de la formule. Comme le montant mensuel grimpera en même temps que le nombre de dépenses couvertes, il s'avère essentiel d'évaluer en amont les véritables besoins et attentes de votre partenaire félin ou canin.

En outre, braquez votre loupe sur l'éventuelle évolution de cette cotisation : augmentera-t-elle au cours des prochaines années ?

Étudier la franchise et le plafond de remboursement

La franchise, quèsaco ? Tout simplement la part des soins non remboursée qui reste à la charge du souscripteur. Cette clause du contrat mérite donc une attention particulière. Voici une liste de paramètres à connaître :

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter
  • La franchise peut être indiquée sous forme de montant ou de pourcentage fixe.
  • Elle varie d'une compagnie d'assurance à une autre, ainsi qu'en fonction du contrat choisi.
  • Elle peut être calculée par acte vétérinaire ; être déduite en une seule fois, être mensuelle, trimestrielle ou annuelle.
  • La franchise ne s'applique pas forcément à tous les actes vétérinaires.
  • Elle peut évoluer dans le temps et passer du simple au double. Ainsi, plus l'animal assuré vieillit, plus la franchise est susceptible d'être revue à la hausse par l'assureur.
  • Certaines compagnies d'assurance – relativement rares – ne proposent pas de franchise. Puisque rien n'est déduit, les remboursements s'avèrent plus élevés.

Quant au montant maximum d'indemnisation, il fluctue en fonction de la formule souscrite. Les assureurs remboursent généralement de 50 % à 100 % des frais vétérinaires indemnisables. Pensez à examiner le montant ainsi que la nature du plafond proposé, lequel peut effectivement être annuel ou par type d'acte vétérinaire.

Faire attention au délai de carence

Le délai de carence se révèle être un paramètre à ne pas prendre à la légère. Une petite définition s'impose avant de rentrer dans les détails.

Il s'agit de la durée pendant laquelle l'animal n'est pas couvert, c'est-à-dire qu'entre la signature du contrat et sa prise effective, les prestations garanties par votre assureur ne s'appliquent pas. Le remboursement s'avère donc impossible au cours de cet intervalle. Cette période de latence, qui peut durer de quelques jours à plusieurs mois selon les compagnies, permet notamment d'éviter les fraudes.

Par exemple chez Agria, les délais de carence sont intéressants, car votre chien ou votre chat « est couvert sous 24 heures pour les accidents, chirurgies et hospitalisations liées à un accident ; sous 20 jours pour les maladies, chirurgies et hospitalisations liées à une maladie ».

Vérifier la durée de l'assurance

Avant de signer, lisez attentivement le contrat, notamment les conditions de résiliation. Vérifiez que l'assurance santé de Félix s'étale sur toute la vie de ce dernier, et que la franchise ainsi que la cotisation n'augmentent pas au gré de son vieillissement.

Tous les assureurs ne promettent pas une telle condition. Or, vous vous sentirez plus serein, si votre animal de compagnie reste couvert jusqu'à son dernier souffle. Qui sait ce qu’il pourrait lui arriver au cours des dizaines d’années qui s’offrent à lui ?

Récolter des informations, demander des devis et comparer les offres

Aujourd'hui, Internet constitue une véritable mine d'or pour toute personne cherchant des informations. Renseignez-vous sur les sites web spécialisés et sur ceux des agences d'assurance afin d'opter pour l'offre qui conviendra le plus à votre ami à fourrure. Passez au crible le moindre détail : prestations, franchises, taux de remboursement, cotisations, délais de carence, durée du contrat, exclusions du contrat, restriction d’âge (notamment à la souscription), ainsi que les conditions générales.

N'hésitez pas également à vous tourner vers des professionnels du milieu, tels que des vétérinaires ou encore des éleveurs. Ces passionnés d'animaux vous fourniront des renseignements précieux sur les diverses formules proposées par les assureurs.

Vous pouvez aussi demander des devis en ligne, généralement gratuits, et comparer facilement à l'aide de tableaux les différentes offres.

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !
  • Image de profil