Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Comment se déroule une séance d'ostéopathie pour chien ?

Illustration : "Comment se déroule une séance d'ostéopathie pour chien ?"

Une séance d’ostéopathie pour chien dure généralement entre 45 minutes et une heure. Elle est assurée soit par un vétérinaire formé à l’ostéopathie, soit par un ostéopathe diplômé dans un établissement spécialisé et ayant réussi à l’épreuve d’aptitude organisée par l’Ordre des vétérinaires. Comment se déroule-t-elle concrètement ?

Vous avez pris connaissance des bienfaits de l’ostéopathie sur la santé du chien et souhaitez en faire profiter le vôtre ? Vous vous demandez comment cette pratique destinée, au départ, à soigner les humains peut être appliquée à nos animaux de compagnie ? Eh bien, sachez que de la même manière que la séance d’ostéopathie pour nous est constituée de 4 phases, celle pour chien se compose de : l’anamnèse, l’observation, le diagnostic et le traitement. Voyons ces étapes plus en détail.

1ère étape de la séance d’ostéopathie pour chien : l’anamnèse

L’étape initiale de la consultation chez l’ostéopathe pour chien est celle de l’anamnèse. C’est celle du premier contact, pendant laquelle le praticien va recueillir un maximum d’informations sur l’animal.

L’ostéopathe prend le temps de discuter avec le propriétaire du chien pour connaître tout d’abord le motif de la consultation et savoir donc ce qui fait souffrir le quadrupède. Le maître est appelé à décrire les symptômes que manifeste son compagnon à 4 pattes. Le praticien lui pose également des questions sur l’historique médical de l’animal, ses éventuelles maladies passées, s’il a subi une opération ou encore s’il est actuellement sous un traitement quelconque.

Tout renseignement pouvant aider l’ostéopathe à se mettre sur la piste avant de confirmer ses soupçons via l’observation du chien et les palpations est bon à prendre.

Recevez les conseils de Woopets en vous inscrivant à la newsletter

2e étape : l’observation

La seconde étape est celle consistant, pour l’ostéopathe, à observer attentivement le chien. Il s’agit d’étudier la morphologie de l’animal, ainsi que sa posture. Cette analyse s’effectue tout d’abord pendant que le chien est immobile, puis en mode dynamique, autrement dit lorsqu’il est en mouvement. L’animal devra simplement faire quelques pas pour que le spécialiste en ostéopathie ait un regard complet sur sa biomécanique.

Le but, lors de cette phase d’observation, est de se rendre compte d’éventuels déséquilibres posturaux, des difficultés dans les mouvements et les déplacements, ainsi que des boiteries chez le chien à traiter.

3e étape : le diagnostic ostéopathique

La phase suivante est celle du diagnostic ostéopathique, que le praticien réalise en effectuant des palpations et des tests.

A l’aide de ses mains, il va tenter de détecter les zones du corps du chien marquées par les tensions, les douleurs et les déséquilibres.

Par la suite, l’ostéopathe se met à la recherche des endroits où la mobilité fait défaut, au niveau des articulations et des tissus.

A lire aussi : "Les bienfaits de l'ostéopathie pour chien"

4e et dernière étape : le traitement ostéopathique

Une fois les zones d’intervention bien définies grâce à l’étape de diagnostic, l’ostéopathe choisit les techniques manuelles à utiliser pour apporter le soin à proprement parler. Massages, manipulations, étirements… Chaque geste sera exécuté de manière précise et ciblée.

Par la suite, il livre au propriétaire du chien le compte-rendu de la séance, ainsi que les ultimes conseils et les indications pour la suite du rétablissement de l’animal. Un repos de plusieurs jours est généralement observé par le chien après la séance pour que son organisme ait le temps de retrouver son équilibre. Les efforts intenses sont à proscrire durant cette période.

0 partage

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !

Articles en relation