Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Reconnaître la maladie de son chien par les symptômes

Au cours de sa vie, votre chien peut attraper plusieurs maladies. Dans la plupart des cas, ces pathologies présentent un ou plusieurs symptômes qu’il convient de déceler pour prendre à temps sa maladie, qu’elle soit bénigne ou plus grave. Comment reconnaître les signes d’une maladie ? Quand réagir ? Nous vous donnons quelques pistes à exploiter. L’objectif est de réagir au plus vite afin de ne pas compromettre ses chances de guérison.

Quand un chien est malade, il est important de faire en sorte qu’il soit examiné et soigné au plus vite pour augmenter ses chances de guérison rapide, voire de survie dans certains cas. Pour cela, il faut apprendre à identifier les signes potentiels d’un état anormal.

Tout changement dans le comportement, l’attitude et l’aspect de l’animal constitue un éventuel élément avertissant de la survenue d’une maladie. Il convient donc de savoir rester vigilant et d’observer attentivement son chien afin de réagir le plus rapidement possible en cas de besoin. Voici les principales maladies du chien et les symptômes qui y sont associés. Dans tous les cas, une visite chez le vétérinaire est à effectuer dans les plus brefs délais.

Perte d’appétit et amaigrissement

Votre chien ne mange plus alors qu’il a l’habitude d’avoir un gros appétit ? Il maigrit alors qu’il mange sa ration quotidienne ? Si ces signes ne cachent pas forcément une maladie sous-jacente, ils doivent vous alerter. Cela peut-être tout simplement un stress trop important chez votre canidé, qui ne supporte pas un changement dans son quotidien ou son environnement. Il peut également, dans le cas d’une perte d’appétit, ne pas apprécier ses croquettes ou la nourriture proposée. Vous devrez veiller à modifier son régime alimentaire. Un amaigrissement peut être le signe d’un trop faible apport en calorie par rapport à la dépense énergétique de votre chien. Il faudra veiller à davantage le faire manger.

Cependant, ces 2 symptômes peuvent correspondre à certaines maladies :

  • Affection bucco-dentaire qui empêche votre compagnon de se restaurer convenablement.
  • Une infection virale ou des troubles digestifs, qui s’accompagnent généralement d’autres symptômes.
  • La dépression.

Constipation

Votre chien a du mal à déféquer. Les causes peuvent être multiples : manque d’exercice, stress, anxiété, mauvais régime alimentaire, manque d’eau au quotidien pour votre chien, ingestion d’un os trop important. Cela peut être le signe d’un problème plus grave comme une occlusion intestinale suite à l’ingestion d’objets dont la matière est dangereuse comme du plastique ou du tissu.

Diarrhée

La diarrhée peut vite devenir délicate à gérer, car elle s’accompagne d’une déshydratation rapide chez votre chien. Si elle est assez fréquente, la diarrhée qui se prolonge dans le temps est souvent le signe de maux plus profonds. Cela peut être le signe d’un parasite qui vient se loger dans le système digestif de votre animal. Elle peut correspondre à la maladie de Carré ou la parvovirose. Votre vétérinaire sera le mieux placé pour établir un diagnostic.

Cependant, il n’est pas toujours utile de le consulter, uniquement lorsque la diarrhée est passagère et qu’elle ne dure pas plus de 24h. Dans ce cas, il faut trouver la cause dans un aliment avarié, toxique ou dans un événement source de stress. Les causes alimentaires sont nombreuses comme un changement d'alimentation trop rapide (sans transition), un surdosage dans les rations quotidiennes ou même une intolérance ou allergie.

Votre chien vomit

Si votre chien vomit mais que cela ne dure pas, vous n’avez pas de raison de vous inquiéter. Il a sûrement avalé un aliment avarié, périmé ou a peut-être l’estomac un peu trop rempli. Comme l’humain, il peut être la conséquence d’un transport en voiture mal digéré ou d’un exercice physique trop poussé.

En revanche, si le vomissement se prolonge, il peut être le signe d’une maladie sous-jacente comme une gastrite, une occlusion intestinale, une insuffisance rénale ou un problème au niveau du foie. Dans ce cas, n’attendez pas avant de consulter.

Votre chien tousse et éternue

Une petite toux ou un éternuement peut avoir comme raison valable une allergie passagère ou tout simplement l'envie d'expulser une gêne dans son appareil respiratoire. Elle peut aussi être le fruit d’un petit rhume de saison, qu’il faudra traiter avant qu’il ne se transforme en bronchite qui s’accompagne d’autres symptômes. Il est important de vérifier si cette toux n'apparaît pas automatiquement après une activité physique qui pourrait laisser présager un problème cardiaque.

A lire aussi : "Le cancer et les tumeurs chez le chien"

Une boule aux mamelles des femelles

Chez les femelles, surtout après l’âge de 7 ans, des boules peuvent se former au niveau de leurs mamelles. Dans la majorité des cas, c’est bénin. Cela peut-être une accumulation de graisse à cet endroit ou une tumeur bénigne, donc non-cancéreuse. Cependant, cela peut être le signe d’un sarcome ou d’un adénosarcome, des tumeurs cancéreuses. Veillez à consulter rapidement votre vétérinaire si vous découvrez l’apparition de ces boules. Plus elles sont dépistées précocement, mieux la guérison de votre chien s’effectuera.

Votre chien respire mal

Ce symptôme n’est guère bénin. Dans le cas d’une respiration difficile, où vous entendez le souffle de votre chien, il s’agit probablement d’une pathologie liée à son appareil respiratoire. Votre chien peut souffrir d’une pneumonie, d’une infection des poumons ou être sujet à une maladie cardiaque. Il faut consulter rapidement. Cela peut également être la cause d’un coup de chaud chez votre canidé, notamment en été, ou d’une paralysie laryngée chez votre chien, s’il est âgé.

Votre chien a une haleine repoussante

Dans la majorité des cas, la mauvaise haleine de votre chien s’explique par un dépôt de tartre trop important sur ses dents si vous n’avez pas pris assez soin de sa dentition. Cela peut aussi être le fait d’une plaie dans la cavité buccale de votre compagnon.

Plus rarement, mais observable de temps en temps, cette mauvaise haleine est la conséquence de troubles digestifs, voire d’une inflammation des intestins ou d’une sinusite. Cette dernière occasionne de l’halitose.

La leishmaniose

Les traitements de la leishmaniose, maladie parasitaire grave, sont longs et contraignants. Les résultats ne sont jamais garantis, d’où la nécessité d’une prévention efficace et d’une détection précoce.

Transmise par la piqûre d’un moustique, elle se manifeste chez le chien infecté par un abattement, une importante perte de poids, des ganglions, des lésions dermatologiques, des saignements par le nez ou encore des troubles oculaires, nerveux et locomoteurs.

La rage

Transmissible à l’homme, la rage fait l’objet d’un vaccin obligatoire à renouveler chaque année.

Les principaux symptômes de cette maladie sont aisément reconnaissables chez le chien : celui-ci a de la fièvre, les pupilles dilatées, est pris d’hypersalivation (salivation excessive) et peut afficher un changement radical de comportement, prenant souvent la forme d’une crainte excessive ou d’une grande agressivité.

La maladie de Carré

Affection à caractère viral, la maladie de Carré peut se transmettre d’un chien à l’autre. Elle fait l’objet d’un vaccin préventif dès l’âge de 3 mois et doit être renouvelée tous les ans.

Chez le chien atteint de la maladie de Carré, on observe souvent de la toux, des vomissements et de la diarrhée. Ses yeux et son nez se mettent également à couler.

La leptospirose

Provoquée par la bactérie Leptospira interrogans, cette maladie conduit le chien à vomir du sang, à émettre des selles noires et à uriner très peu, voire pas du tout par moments.

Un vaccin annuel permet de prévenir cette maladie.

La piroplasmose

Forte fièvre, grosse fatigue, perte d’appétit et urines de couleur foncée peuvent laisser suspecter l’atteinte du chien par la piroplasmose.

Cette maladie transmise par les tiques est traitée via divers vaccins et l’administration d’antibiotiques.

La Toux du chenil

Comme son nom l’indique, la Toux du chenil est essentiellement rencontrée dans les structures où les chiens vivent en collectivité. Egalement connue sous le nom de trachéobronchite infectieuse, elle est extrêmement contagieuse et fait l’objet d’un vaccin préventif obligatoire si le chien est appelé à être placé dans un chenil ou tout autre établissement en réunissant d’autres.

La Toux du chenil se manifeste, bien évidemment, par de la toux, mais également par de la fièvre et des éternuements.

1 partage

Faites comme Delphine R. de Montpellier, optez pour LE contrat d'assurance adapté à vos besoins. Son Berger Allemand Boss, a été victime d'un accident et son assurance a pris en charge l'intégralité des soins vétérinaires ! N'attendez pas qu'il soit trop tard, faites votre devis personnalisé en ligne, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Delphine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter ce guide !