Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Une femme interdite à vie de posséder un animal après avoir laissé son chien au bord de l’agonie

Une femme interdite à vie de posséder un animal après avoir laissé son chien au bord de l’agonie

Publié le 17/08/2016 à 17h18

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Une femme interdite à vie de posséder un animal après avoir laissé son chien au bord de l’agonie"

Kathryn Morrell, la maîtresse d’un Berger Allemand, a abandonné son chien malade. Reo, le chien, a retrouvé sa santé grâce à l’intervention d’un voisin vigilant. Une plainte a été déposée à l’encontre de la femme pour maltraitance infligée envers un animal.

Reo est un Berger Allemand de 9 ans. Sa propriétaire, Kathryn Morrell, lui a fait subir une souffrance pénible. L’animal était sujet à une maltraitance extrême qui a duré des années. En effet, Reo a souffert de maintes plaies au niveau des yeux, des oreilles et de la mâchoire. Sa propriétaire, insensible, n’a pas pris soin de lui jusqu’à ce qu’il soit sujet à des infections mortelles. Pire encore, elle l’a fait piquer au lieu de le traiter.

Un voisin vigilant a remarqué l’état lamentable du chien. Il a dénoncé alors l’indifférence de la femme sans que celle-ci fasse de réaction. Face à cette négligence, le voisin, soucieux de l’état de l’animal, a décidé de contacter un inspecteur spécialisé dans la maltraitance et la cruauté envers les animaux. Ce dernier est venu faire un constat avant que les vétérinaires d’urgence arrivent. Le pauvre toutou était agonisant lorsque les secouristes étaient sur place.

A lire aussi : "Le sevrage du chiot "

A son arrivée à la clinique, les vétérinaires ont affirmé que c’était « un des pires cas de négligence animale » qu’ils n’avaient jamais vu, selon les propos recueillis par Liverpool Echo. La majorité ne croyait pas à la survie de Reo. Miraculeusement, ce Berger Allemand a fait preuve de courage et a pu se rétablir et retrouver son apparence normale. Le toutou est bien chez une nouvelle famille aimante. Quant à l’ancienne propriétaire, elle a été condamnée à une peine de 18 semaines de prison avec sursis et 16 heures de travail pour l’intérêt général. Elle devra également payer une amende de 850 euros. En outre, elle a été interdite de posséder un animal jusqu’à la fin de sa vie.

Les photos ci-dessous montrent bel et bien que c’est l'une des plus poignantes histoires de maltraitance. Face à ces images, le magistrat en charge de juger a rétorqué : « Il s'agit d'un des pires cas que nous ayons vu et vous méritez d'être envoyé directement en prison. »

(crédit de photos: Echo)

4558 partages

Tout comme Jean R. de Nancy qui a souhaité protéger Léo, son Labrador âgé de 11 ans, souscrivez à une assurance pour votre chien adaptée aux besoins de votre compagnon ! Faites votre demande de devis personnalisé, c'est rapide et gratuit !

Si vous aimez votre chien, faites comme Jean, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

4 commentaires

  • Guillaume DURAND a écrit : 17/08/16

    18 semaines de prison AVEC SURSIS. Sérieusement ?! Avec sursis ?! C'est la seule raison pour laquelle je ne travaillerais jamais dans le combat contre la maltraitance faite aux animaux, je les ferais tellement souffrir avant de mettre un terme à leur misérable vie. Vraiment ras le bol que les animaux soient considérés comme des meubles alors qu'ils sont mille fois plus honorables que les humains. Pourquoi n'y a-t-il aucune justice dans ce monde merdique ?

     Répondre  Signaler


  • FLORENCE WILLAUME-JUGUET a écrit : 23/08/16

    je suis totalement d'accord avec vous ! il n'y a jamais de justice pour les animaux ! la justice est une merde considérable et inexistante ! moi non plus je ne pourrais pas travailler pour ce combat, car pas de justice pour ces ordures, peine de mort !

     Répondre  Signaler


  • denise simonin a écrit : 23/08/16

    ce n est pas serieux il faut l enfermer a vie peut etre est elle capable de faire pareil a des enfants
    pauvre chien j espere qu il sera heureux et pourra oublier et faire confiance aux humains

     Répondre  Signaler


  • Corinne Osmond a écrit : 24/08/16

    c tout juste du sursis
    aucune justice ni pour les homes ni pour les bêtes on peut desormais tuer et violer sans etre très inquièté
    dans quel monde nos enfants vont ils vivre ?

     Répondre  Signaler