Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une entreprise japonaise paie ses salariés pour sauver, adopter et ramener des chats dans ses locaux

Publié le 18/04/2019 à 21h59 Modifié le 19/04/2019 à 10h27

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Une entreprise japonaise paie ses salariés pour sauver, adopter et ramener des chats dans ses locaux"
© Rodrigo Reyes Marin / AFLO / EAST NEWS

Le Japon est connu pour avoir, parfois, un temps d’avance sur tout le monde. Et si c’était encore le cas ? En tout cas, l’une de ses sociétés a décidé d’inciter ses employer à sauver, adopter et ramener des chats à l’intérieur de ses locaux. Les objectifs sont multiplex : augmenter la productivité, améliorer la bonne humeur et réduire le stress. Les premiers retours vont tous dans ce sens.

La société japonaise Ferray Corporation innove. Du moins, elle a tranché dans le vif. Oui, les animaux de compagnie y sont autorisés. Oui, ils sont même encouragés. D’ailleurs, les dirigeants de l’entreprise basée à Tokyo ont même décidé de payer leurs employés pour qu’ils adoptent ou sauvent des chats.

Une histoire incroyable, mais vraie, avec pour principale motivation : réduire le niveau de stress des collaborateurs. Ce n’est une découverte pour personne, la présence d’animaux de compagnie améliore le bonheur des humains, participe à leur bien-être et les apaise. D’ailleurs, une étude américaine récente vient appuyer cette thèse. Et c’est sans oublier la ronronthérapie, technique pour réduire le stress en caressant les félins et ainsi entendre leur ronronnement.

45€ par chat sauvé

L’annonce a séduit. Rapidement, des employés n’ont pas sauvé qu’un seul chat, mais plusieurs. A chaque animal adopté ou hors de danger, ce sont 45 € de plus sur la fiche de paie. Un excédant non négligeable.

L’entreprise est bien évidemment gagnante. Depuis l’instauration de cette règle et la présence remarquée de nombreux chats dans les locaux, la productivité a augmenté, le niveau de stress a baissé. Mieux, la communication s’est améliorée et la culture de l’entreprise ne s’est jamais portée aussi bien.

Ferray Corporation pourrait bien avoir fait des adeptes. Les résultats sont en tout cas encourageants et doivent pousser à réfléchir sur ce bien-être au travail qui peut être la conséquence de plusieurs actions. L’apport d’animaux de compagnie est désormais une alternative reconnue !

A lire aussi : "Quelle race de chien adopter pour la première fois ?"

A propos de l'auteur :

0 partage

" J'ai souscrit à une assurance pour Nelson, mon jeune Bouledogue, dès sa naissance et j'ai été très heureux d'avoir cette assurance pour chien le jour où il s'est cassé la patte en jouant. Les soins chez le vétérinaire ont été pris en charge et lorsque l'on est étudiant, on a pas forcément le budget pour assurer ce type de dépense. " (William, étudiant à Lille)

Si vous aimez votre chien, faites comme William, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

3 commentaires