Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Une charte d’éducation canine pour les chiens de SDF proposée à Strasbourg

Publié le 06/05/2019 à 22h26 Modifié le 07/05/2019 à 10h51

Ecrit par Alexandre Dieu dans la catégorie Faits Divers

Illustration : "Une charte d’éducation canine pour les chiens de SDF proposée à Strasbourg" Photo d'illustration

Parallèlment à l’arrêté municipal contre la mendicité pris par le maire de Strasbourg, l’adjointe en charge de la « ville en nature et ville nourricière » propose une charte d’éducation canine, visant à renforcer l’accueil des sans-abri avec leurs chiens et à lutter, notamment, contre la violence animale. Pas de quoi faire l’unanimité…

Le 25 avril dernier, Roland Ries, maire de Strasbourg, avait pris un arrêté municipal contre la mendicité. « J’ai beaucoup réfléchi avant de prendre cet arrêté, mais je ne pouvais pas rester sans rien faire », réagissait-il alors chez nos confrères de 20 Minutes devant les nombreuses critiques. Il précisait alors que les personnes visées étaient celles « s’en prennent aux citoyens ou aux touristes en leur extorquant de l’argent de façon agressive ou violente ».

Dans ce cadre, l’adjointe Christel Kohler a planché sur une charte d’éducation canine pour les SDF. Un projet qui a pour but d’aider les sans domicile fixe à faire face aux « difficultés spécifiques », comme elle le concède à 20 Minutes. Elle ne veut pas les stigmatiser, « certains s’occupent très bien de leur chien », consciente de surfer sur un sujet sensible.

Favoriser l’accueil des SDF avec leurs chiens

Cela peut permettre aux propriétaires de chiens de ne pas perdre leur compagnon si, par exemple, il est enlevé par la fourrière. Car le récupérer coûte entre 40 et 130€. Elle aimerait, dès lors, que des structures puissent accueillir ces SDF en compagnie de leur canidé. « Sans garderie, c’est le système de la débrouille. Certains SDF qui voudraient accéder à un service d’hébergement sont bloqués, faute de pouvoir être accueillis avec leur animal. »

A lire aussi : "Qu'est-ce que l'éducation positive pour chien ?"

Autre problématique qu’elle espère solutionner : la maltraitance animale. « La solution n’est pas de leur retirer leurs chiens, mais de traiter les causes des violences. Le chien peut devenir un exutoire de la personne qui boit ou se drogue », rétorque Anne Trodzier, directrice de l'association Liane, pour qui la « maltraitance animale existe dans tous les milieux » et qui certifie que « dans la plupart des cas, les SDF s’occupent mieux de leurs chiens que d’eux-mêmes ». La marge de manœuvre de Christel Kohler s’annonce serrée.

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de ma petite Mojito, mon magnifique Chihuahua, j'ai regretté de ne pas avoir souscrit à une assurance pour chien. Les frais vétérinaires se sont très vite envolés et il était indispensable pour moi, malgré le prix très élevé des soins, de sauver ma chienne. " (Annabelle, 31 ans, Marseille)

Si vous aimez votre chien, faites comme Annabelle, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire