Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Un maître et son Corgi se retrouvent coincés dans un parc, lors d'une sortie "forcée" !

Publié le 16/12/2019 à 14h40

Ecrit par Anthony Pruvost dans la catégorie Emotion

Illustration : "Un maître et son Corgi se retrouvent coincés dans un parc, lors d'une sortie
© Michaella Sena

Ce chien est passablement têtu. Il ne jure que par les balades dans le parc voisin à son domicile. Chaque balade doit se terminer dans ces lieux où il prend un plaisir sans commune mesure. Sauf que ce jour-là, le parc était fermé. Alors ? Impossible de faire bouger le canidé sans enfreindre la loi…

Pour le mari de Michaella Sena, il est tout simplement impossible de dire non à son chien. Un Corgi du nom de Waffles qui ferait fondre n’importe quel cœur, notamment quand il affiche sa triste mine. Et cela arrive notamment quand la promenade quotidienne ne débouche pas par un détour au parc.

« Nous ne pouvons jamais prononcer le mot parc, ou le mot balle », confie Michaella à The Dodo. Sinon, il aboiera puis gémira sans s’arrêter jusqu’à ce que nous y allions. » Mais il n’y a pas besoin de prononcer ces mots proscrits pour que Waffles cesse ses caprices.

Il y a quelques jours, lui et son maître se promenaient et devaient se rendre, comme d’habitude, à l’intérieur de leur parc. Sauf que ce jour-là, il était fermé en raison d’un événement. Malgré les explications données à Waffles, le canidé refusait de bouger. Hors de question de quitter les lieux sans être allé à l’intérieur, comme on peut le voir sur la vidéo.

Coincés à l’autre bout du parc

Têtu ? Légèrement… « Quand on lui dit parc, cela veut dire parc. » Alors, il a poussé son maître à pénétrer dans un lieu momentanément interdit. Peu importe qu’une loi soit enfreint, après tout. Waffles n’en avait cure. Lui voulait juste s’adonner à son plaisir quotidien.

A lire aussi : "Pour ne pas abandonner son jeune maître, ce chien n'hésite pas à se punir lui-même"

La fin de l’aventure a été plus mouvementée. Les 2 compères se sont retrouvés coincés à l’autre bout du parc, sans possibilité de sortir. « Ils ont dû se faufiler » dans un petit passage, comme le raconte Michaella. Cette fois, Waffles n’opposa aucune résistance. Il venait de profiter, un peu, de son lieu fétiche !

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation