Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie

Elle sauve un chien promis à la mort, son propriétaire critique son manque de capacité à la chasse

Publié le 16/11/2018 à 14h15

Ecrit par Alexandre Dieu

Car il ne chassait pas, un chien allait être tué par son propriétaire. C’est ce que ce dernier a confié à un groupe d’amis. Une discussion interrompue par une femme, qui avait tout entendu. Celle-ci a proposé que quelqu’un vienne chercher l’animal. Ce que la fondatrice d’un refuge a fait quelques jours plus tard, sauvant ainsi le chien d’un terrible destin.

Le hasard fait parfois bien les choses. Le 18 octobre dernier, dans l’Ohio (États-Unis), une femme a entendu, au détour d’une conversation dont elle n’était pas conviée, un homme assurer à ses acolytes qu’il s’apprêtait à tuer son chien, un Beagle, car il ne chassait pas.

Stupéfaite, elle n’a pas hésité à entrer en contact avec l’homme en question. Elle lui a demandé s’il accepterait de laisser son chien à un sauveteur. L’homme acquiesça. Le temps pressait. La femme contacta rapidement sa mère afin que cette dernière publie un message sur Facebook dans l’optique de rameuter la personne idéale.

A lire aussi : "Choisir un chien de chasse"

Message sur lequel est tombée Schenley Hutson Kirk, fondatrice de HOUND Rescue and Sanctuary. Suite à cela, Schenley s’est rendue au domicile de l’homme. Elle y trouva un canidé âgé de 14 mois, appelé un peu plus tard Jeffrey. Quand elle l'a découvert, le jeune chien vivait dans des conditions précaires, dans un tonneau sur de la paille. Jeffrey souffrait d’une allergie aux puces. On pouvait lire la peur sur son visage.

Il emporte un jouet en peluche partout où il va

Schenley prit soin de transférer l’animal au cœur de son refuge. En dehors de son allergie, un vétérinaire a déclaré que Jeffrey était en très bonne santé. Il fut emmené dans son nouveau foyer d’accueil. Schenley en a dit davantage à The Dodo : « Il n’avait jamais été dans une maison auparavant. D’ailleurs, le bruit de la cafetière ou encore du grille-pain lui fait peur. Il est sorti petit à petit de sa coquille. Il s’est montré joueur. »

Jeffrey se veut assez sociable. Il n’hésite pas à jouer avec ses congénères et même avec de simples jouets. « Il adore notamment celui en peluche qu’il emporte partout où il se rend », raconte Schenley, rappelant qu’il n’avait jamais eu de jouet jusqu’à présent.

Jeffrey devrait désormais être prêt à être adopté. Il ne fait aucun doute qu’une famille se penchera sur son cas assez rapidement. Il devrait ainsi réintégrer une maison, pour de bon, dans les prochains jours.

0 partage

Comme des milliers de propriétaires de chien, souscrivez une assurance santé pour votre compagnon à 4 pattes ! Le devis est personnalisé, c'est rapide et gratuit. N'attendez pas qu'il arrive un accident ou une grave maladie à votre chien !

Si vous aimez votre chien, faites comme des milliers de propriétaires de chien, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

  • Invité

    Invité a écrit : 19/11/18

    merci à cette dame d'avoir sauvé ce gentil chien et à l'association. J'espère qu'il sera vite adopté (quant à son ancien proprio, il risque de recommencer avec un autre chien....)

     Répondre  Signaler