Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Faits Divers
  5. Un corps de chien synthétique pour l’apprentissage des futurs vétérinaires

Un corps de chien synthétique pour l’apprentissage des futurs vétérinaires

Publié le 08/06/2016 à 15h22

Ecrit par Alexandre Dieu

Illustration : "Un corps de chien synthétique pour l’apprentissage des futurs vétérinaires"

Initiative innovante, l’entreprise SynDaver entrevoit de révolutionner l’enseignement vétérinaire en créant un corps de chien totalement synthétique et aussi proche de la réalité que possible.

Bon nombre d’animaux sont utilisés pour des recherches scientifiques. Mais c’est également grâce à ces avancées que nos vétérinaires sont en mesure de soigner correctement nos chères boules de poils ! Ce sujet reste encore polémique, car l’entraînement pratique est primordial pour la formation médicale.

Si, en ce qui concerne l’homme, la réglementation éthique est intransigeante, beaucoup reste à faire concernant les animaux. Les étudiants vétérinaires, partout dans le monde, utilisent des animaux comme cobayes pour leurs exercices chirurgicaux… Ainsi, chaque année, des milliers d’entre eux finissent euthanasiés sur les tables d’opération.

A lire aussi : "Le prix des soins vétérinaires"

Une situation qui pourrait peut-être changer grâce au projet de la société SynDaver, spécialisée dans la conception de tissus et membres synthétiques. Elle a conçu un prototype artificiel de corps de chien, à partir de la synthétisation d’eau, de fibres et de sels imitant les propriétés des organismes vivants. Ce vrai-faux corps dispose d’organes, de muscles, de graisse, de veines et d’os dans le respect total de l’anatomie canine ! « Les étudiants pourront même s’entraîner à des opérations cérébrales sans qu’aucun animal n’en souffre », assure le docteur Christopher Sakezles, le PDG de SynDaver, dans la vidéo de lancement du projet (ci-dessous).

Une campagne de crowdfunding (financement participatif) sur Indiegogo a été lancée par l’entreprise qui espère collecter 25 millions de dollars, soit environ 22,5 millions d’euros. Ses plans consistent notamment à construire 1 000 modèles de chiens synthétiques pour être vendus dans 49 écoles à travers le monde, pour un prix de 24 000 dollars chacun. SynDaver est néanmoins très loin de son objectif, même si cette création est une opportunité pour responsabiliser le domaine scientifique face au monde animal qui lui a longtemps servi.

594 partages

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

Aucun commentaire

  • Soyez le premier à commenter cet article !