Le collectif AVA dénonce la chasse à courre et les conditions de vie des chiens utilisés

Publié le 17/09/2020 à 12h02

Ecrit par Norman Bougé dans la catégorie Faits Divers

A travers une vidéo choc, AVA pointe du doigt la poursuite de la pratique de la chasse à courre, en dénonçant notamment l’utilisation des chiens et les risques que les chasseurs leur font prendre.

La souffrance de l’animal sauvage inlassablement traqué, puis mis à mort, les dangers auxquels sont exposés les chiens entraînés à le poursuivre, mais aussi les conditions dans lesquelles ces canidés vivent et sont transportés… C’est ce que dénonce avec force le collectif AVA (Abolissons la Vénerie Aujourd’hui).

Pour exprimer leur opposition, interpeller les autorités et sensibiliser le public au caractère cruel et dangereux de cette pratique, AVA a publié une vidéo volontairement choquante via sa page Facebook, rapporte le site PositivR.

Rappelons que la chasse à courre, dont la saison s’étend de la mi-septembre à la fin février, consiste à forcer l’animal chassé à courir jusqu’à l’épuisement, poursuivi par une meute de chiens de chasse. Le plus souvent, ce sont des Beagles, des Beagle-Harriers et des Anglo-Français de Petite Vénerie qui sont employés par les chasseurs, qui se chargent finalement de la mise à mort du gibier à l’arme blanche quand celui-ci est à bout de forces.

Outre la souffrance infligée à la bête, les chiens sont, eux aussi, malmenés à bien des égards. Ils sont amenés à courir sur de très grandes distances et affrontent des animaux qui, poussés par leur instinct de survie, peuvent leur infliger de graves blessures à coups de cornes, par exemple. Certains chiens peuvent même y laisser la vie, notamment en étant écrasés par des voitures lorsqu’ils traversent les routes bordant les forêts.

Quand ils ne chassent pas, ils passent leurs journées et leurs nuits entassés dans des chenils, ne bénéficiant que de quelques sorties. Même les repas sont des moments stressants pour eux.

Par ailleurs, Abolissons la Vénerie Aujourd’hui apporte son soutien au Référendum pour les Animaux et les 6 mesures qu’il comporte en faveur de la protection de l’animal.

Voici le spot de sensibilisation diffusé par le collectif AVA (certaines images peuvent heurter la sensibilité du public) :

A propos de l'auteur :

0 partage

"Après l'accident de mon petit Ralph, mon jeune Boston Terrier, les soins m'ont coûté une fortune ! Entre les consultations chez le vétérinaire, l'opération et les médicaments... Maintenant, avec l'assurance pour chien à laquelle j'ai souscrit il y a peu, je peux affronter le futur plus sereinement ! " (Justine, 23 ans)

Si vous aimez votre chien, faites comme Justine, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire

Articles en relation