Woopets La communauté dédiée
aux animaux de compagnie
  1. Woopets
  2. Chien
  3. Actualités
  4. Sauvetages
  5. Un chien sauvé par un couple avant d’être euthanasié !

Un chien sauvé par un couple avant d’être euthanasié !

Publié le 19/10/2018 à 10h00

Ecrit par Alexandre Dieu

Une jeune femme a aperçu un article, sur les réseaux sociaux, annonçant l’euthanasie prochaine d’un chien, abandonné par sa famille d’origine. Après avoir convaincu son époux, elle a décidé de l’accueillir. Après des débuts compliqués, tout va pour le mieux, au point qu’une adoption est toute proche.

Il était moins une. C’est sûrement ce que doit se dire, dans un coin de sa tête, Smiley. Ce chien devait être euthanasié par un centre d’hébergement de Brooklyn, à New York. Un Pitbull abandonné par sa famille d’origine, qui venait de mettre au monde un bébé. Elle n’avait donc plus le temps ni la place pour s’occuper de l’animal.

Heureusement pour lui, les yeux d’Olena Kagui ont capté l’article, sur Facebook, le mentionnant. Il y a quelques semaines, elle regardait son smartphone alors qu’elle était dans le métro new-yorkais. Surtout, elle connaît ce centre d’hébergement. « Je passe habituellement devant, parce que ça me rend triste de ne pas pouvoir sauver tous les chiens dans le besoin, mais quelque chose sur son visage a attiré mon attention », raconte-t-elle à The Dodo.

Le chien est décrit comme un être « amical et extraverti ». Sa bouille est à faire tomber. Il n’avait aucune raison de ne pas retrouver de famille adoptive. Mais sa vie ne tenait alors plus qu’à un fil. « J'ai commencé à gueuler quand j'ai vu que personne, dans les commentaires, ne pouvait le prendre. Mon mari a remarqué que je pleurais, a lu le message et a dit que nous ne pouvions pas prendre de chien maintenant », se désole Olena.

La persuasion de la femme a fait le reste. Après avoir convaincu son époux, elle a contacté le centre, Pound Hounds Res-Q.

A lire aussi : "Les 10 questions à se poser avant d'adopter un chien"

Un tempérament qui s’est calmé au fil du temps

Le tout s’est déroulé en quelques heures, en quelques jours. Peu après ce contact pris, Smiley était à elle. À eux. Il avait été stérilisé et en arrivant dans sa nouvelle demeure paraissait stressé. « Il ne voulait pas regarder dans les yeux ni répondre à aucune commande ni à son nom. Il a bu de l'eau et il était clair qu’il avait été traumatisé auparavant, car il ne fallait pas sauter sur le lit ni rien mâcher à l'exception de ses jouets. »

Même la première promenade ne s’est pas passée exactement comme espérée. Il a fallu qu’Olena tire assez fortement sur la laisse, au point de se brûler les mains. Mais au fil des jours, le tempérament de Smiley s’est adouci. Et son nom a, d’un coup, pris tout son sens.

« Samedi, nous l'avons laissé dormir dans notre chambre sur son lit de chien pour nous assurer qu'il ne léchait pas ses points de suture. Il a dormi comme un bébé, nous a remué la queue et a établi un contact visuel en répondant à son nom. »

Avec un harnais plutôt qu’une laisse, la seconde promenade fut bien meilleure. « Il était beaucoup plus calme, tirait moins et aimait être entouré de chiens et de gens », confie Oléna. Jusqu’ici simple famille d’accueil, le couple envisage d’adopter Smiley définitivement. « Il ne faut pas longtemps pour qu'un chien s’invite dans votre cœur. Notre maison se sentirait déjà vide sans lui ici. »

D’ailleurs, Donna Darrell, fondatrice du refuge dans lequel était Smiley, a observé l’évolution avec bienveillance. « C’est un chien complètement différent de celui du refuge », certifie-t-elle. La belle histoire va donc se poursuivre.

1429 partages

Faites comme Emilie B. qui a protégé Judy, son jeune Yorkshire, en effectuant, gratuitement et rapidement, une demande de devis personnalisé ! Aujourd'hui, elle ne regrette pas son choix et songe à proposer ce service à ses amis propriétaires de chien.

Si vous aimez votre chien, faites comme Emilie, protégez le en remplissant ce formulaire pour découvrir nos offres (gratuit) !

1 commentaire